les antibiotiques
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Tiers payant contre générique : comment ça marche ?

Connaissez-vous le dispositif « tiers payant contre générique » ? Inscrit dans la loi, il concerne tous les assurés sans exception et il participe à la pérennité de notre système de santé. Il s’applique systématiquement.

Lorsqu’un assuré entre dans une pharmacie avec une prescription médicale, le pharmacien doit lui proposer des médicaments génériques. Il s’agit de médicaments avec un principe actif identique aux médicaments de marque prescrits. Ils sont « bioéquivalents ». L’autorisation de mise sur le marché (AMM) des médicaments génériques repose sur la même méthode d’évaluation que celle appliquée à l’ensemble des médicaments par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Les médicaments génériques sont produits à l’expiration du brevet du médicament de marque et sont généralement moins chers.

Avec le dispositif « tiers payant contre générique », les démarches pour l’assuré sont différentes s’il accepte ou s’il refuse les génériques.

  • S’il accepte, il bénéficie du tiers payant. Il ne fait pas l’avance de frais des médicaments et le pharmacien se charge de transmettre la feuille de soins à la Cpam par télétransmission. L’assuré n’a pas de démarches à effectuer.
  • S’il refuse, il devra faire l’avance des frais. Il devra remplir lui-même la feuille de soins et l’envoyer à la Cpam : donc, une démarche supplémentaire et un remboursement plus tardif qu’avec la télétransmission.

Le dispositif s’applique à tous les assurés, y compris les bénéficiaires de la CMU-C, ACS, ALD, dans le cas de maladie professionnelle et d’accident du travail.

Tiers payant contre génériques

 

Les génériques, des économies pour tous !

Le chiffre à retenir : augmenter d’un point  supplémentaire le taux de génériques à Paris entraîne 600 000 euros d’économie par an.

Bien sûr tous les assurés sont concernés et son application est stricte. Tous les acteurs sont sensibilisés : les pharmaciens mais aussi les assurés et les prescripteurs.

En faisant des économies grâce aux médicaments génériques, tous les acteurs de la santé œuvrent à la préservation du système de santé.

 

>>> En savoir plus sur le dispositif « tiers payant contre génériques », lire l’article à ce sujet sur ameli.fr
http://www.ameli.fr/assures/soins-et-remboursements/combien-serez-vous-rembourse/medicaments-et-vaccins/remboursement-des-medicaments-et-tiers-payant/medicaments-generiques-et-tiers-payant_paris.php

 

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

2 commentaires pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*