magazine de l’assurance maladie de paris

Dépistages

Le cancer colorectal et son dépistage

Mis à jour le 27/06/2022 | 9 min de lecture

Le cancer colorectal fait partie des cancers les plus fréquents.  Plus il est dépisté tôt, plus les chances de guérison sont grandes. Un  test immunologique pris en charge par l’Assurance Maladie  permet de le dépister efficacement à un stade précoce. 

L’essentiel

  • Le risque d’être atteint du cancer colorectal se déclare généralement après 50 ans et augmente avec l’âge
  • Dans 9 cas sur 10 il peut être guéri si il est détecté suffisamment tôt
  • Le test immunologique et son interprétation sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie

dépistage du cancer colorectal
Qu’est-ce que le cancer colorectal ?

Le cancer colorectal est un cancer du gros intestin qui regroupe le cancer du côlon et le cancer du rectum

Il se développe lentement à partir des cellules qui tapissent la paroi interne du côlon ou du rectum,  l’évolution d’un polype en cancer pouvant durer une dizaine d’années. 

 

Quels sont les facteurs de risque ?

Plusieurs facteurs peuvent favoriser la survenue d’un cancer du côlon ou du rectum.

Tout d’abord l’âge puisque le risque d’être atteint du cancer colorectal se déclare généralement après 50 ans et augmente avec l’âge.  8 décès sur 10 surviennent chez les personnes de 65 ans et plus. 

Certains comportements à risque, ayant attrait au mode de vie, favorisent l’apparition du cancer colorectal :

Des conseils pour  réduire les risques

Si ces facteurs sont susceptibles d’intervenir dans l’apparition et le développement d’un cancer, ils peuvent cependant être évités en suivant quelques recommandations afin de réduire leurs expositions :

  • ne pas fumer
  • limiter sa consommation d’alcool
  • manger équilibré et surveiller son poids
  • pratiquer une activité physique régulière

Quels sont les symptômes ?

Il n’existe pas de symptômes caractéristiques du cancer colorectal. En revanche, un certain nombre de signes doivent inciter à consulter :

  • des troubles du transit intestinal (constipation, diarrhée prolongée, augmentation du volume abdominal, besoin pressant et continuel d’aller à la selle, sensation d’évacuation incomplète…) ;
  • des gênes abdominales (ballonnements, crampes, douleurs…) ;
  • la présence de sang dans les selles (généralement non visible à l’œil nu) ;
  • une perte récente d’appétit ;
  • une perte de poids inexpliquée ;
  • une fatigue anormale.

À noter : ces symptômes généraux étant fréquents dans nombre de maladies bénignes, seule une consultation médicale et des examens spécialisés permettront d’affirmer le diagnostic.

Le cancer colorectal en quelques chiffres

Avec près de 17 000 décès par an, il s’agit du 2e cancer le plus meurtrier derrière le cancer du poumon.

Chaque année, en France, il  touche environ 43 000 personnes avec quasiment la même proportion hommes et femmes : respectivement 55% des cas de cancer sont masculins et 45% sont féminins. Or détecté tôt, grâce au dépistage, il guérit dans 9 cas sur 10.

Il est donc important de se faire dépister et d’avoir un suivi à tout âge en cas d’antécédents personnels et/ou familiaux.

infographie cancer colorectal

test dépistage cancer colorectal
Le dépistage organisé du cancer colorectal

Le dépistage du cancer colorectal fait l’objet d’un programme national organisé  par l’Assurance Maladie.  Il permet de détecter suffisamment tôt un cancer ou une lésion précancéreuse pour augmenter les chances de guérison.  

Tous les 2 ans, les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans, qui ne présentent ni symptôme, ni facteur de risque particulier autre que l’âge, reçoivent une prise en charge pour réaliser un test de dépistage remis gratuitement par leur médecin traitant.

Ce test immunologique et son interprétation sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais. 

À noter : les personnes de 50 à 74 ans invitées par le programme national de dépistage du cancer colorectal peuvent commander leur test de dépistage organisé en ligne et le recevoir chez eux depuis le site monkit.dépistage-colorectal.fr.

Comment utiliser le test de dépistage

Remis par le médecin à l’occasion d’une consultation, le kit permet de réaliser le test de dépistage chez soi et peut s’effectuer toute l’année.  

Il consiste à prélever, de manière très hygiénique, un échantillon de selles grâce à une tige à replacer dans un tube hermétique. Il faut ensuite renvoyer le test, avec l’enveloppe fournie, pour  une analyse qui permettra de repérer  dans les selles, des traces de sang qui ne peuvent être visibles à l’œil nu.

Le test est :

  • fiable 
  • simple et rapide à faire chez soi
  • pris en charge à 100% 
  • recommandé tous les 2 ans

À noter : si l’on n’a pas reçu ou si l’on a égaré son courrier d’invitation, il est possible de l’obtenir en contactant la structure en charge de l’organisation des dépistages des cancers de son département.

Le saviez-vous ?

Mars Bleu : le mois de mobilisation pour le dépistage du cancer colorectal

Si tout au long du mois d’octobre, l’action Octobre Rose permet de sensibiliser au dépistage du cancer du sein féminin, le mois de mars est consacré à   Mars Bleu qui  informe au dépistage du cancer colorectal. Chaque année, l’Assurance Maladie et ses partenaires se mobilisent à travers diverses actions à Paris.

Dépistage du cancer colorectal : mode d'emploi du test