magazine de l’assurance maladie de paris

Maladie

Paludisme : comprendre et prévenir la maladie

Mis à jour le 30/05/2022 | 5 min de lecture

Le paludisme est l’une des maladies les plus mortelles. Pour les voyageurs, certaines précautions s’imposent avant de se rendre dans des pays où le paludisme est présent.

L’essentiel

  • Le paludisme est l’une des maladies les plus mortelles dans le monde
  • Elle peut être contractée lors d’un voyage dans certains pays : en Afrique, en Asie et en Amérique latine.
  • Il n’existe pas de vaccin, mais un traitement médicamenteux et des gestes de prévention réduisent les risques

Qu’est-ce que le paludisme ?

Le paludisme est une maladie qui se transmet à l’homme suite à la piqûre de moustiques du genre anophèles. En France métropolitaine, des cas de paludisme sont traités chaque année mais il s’agit de cas d’importation, c’est-à-dire après avoir été  infecté lors d’un voyage. La maladie est en effet essentiellement présente dans des zones tropicales d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.

Le paludisme se manifeste par une forte fièvre après une période d’incubation de 8 à 30 jours. Ce délai variable explique pourquoi des cas sont relevés chez des personnes de retour de voyage.

Les symptômes du paludisme 

  • fièvre;
  • maux de tête;
  • douleurs musculaires;
  • de vomissements;
  • diarrhées;
  • toux.

Une personne atteinte de paludisme est affaiblie, et présente parfois un « accès palustre » : une alternance de fièvre, de tremblements, de sueurs et de transpiration intense. Tout cas doit obligatoirement être déclaré par un professionnel de santé.

paludisme

Prévenir toute infection en cas de voyage

Le traitement préventif est recommandé lors d’un voyage dans une zone infectée.

Plusieurs médicaments existent et peuvent être prescrits par le médecin traitant. Il est aussi essentiel de se protéger correctement contre les piqûres de moustiques, notamment en prévoyant une moustiquaire, des vêtements couvrants et des produits répulsifs anti-moustique. Les vêtements, tout comme la moustiquaire doivent être imprégnés de répulsif.

Il n’existe pas de vaccin contre le paludisme et selon l’OMS, la moitié de la population mondiale est exposée au risque. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’en 2015, elle a provoqué le décès de 429 000 personnes.

moustique tigre
D’autres maladies sont transmises par les moustiques

Le paludisme n’est pas la seule maladie transmise par les
moustiques.

Il existe d’autres affections parasitaires, dont les symptômes
diffèrent. Elles peuvent entraîner des complications importantes chez l’homme.
C’est le cas pour la fièvre jaune, une maladie grave essentiellement présente
dans les zones tropicales. Elle est endémique dans les pays tropicaux d’Afrique
et d’Amérique du Sud.

D’autres pathologies, d’abord présentes uniquement dans certaines zones tropicales, se sont répandues jusqu’en Europe.

La prolifération du moustique tigre, vecteur de la dengue, du chikungunya et du Zika, fait circuler ces maladies jusqu’en métropole.

En cas de doute sur certains symptômes, il convient de consulter son médecin traitant ou de le signaler à un professionnel de santé.

Le saviez-vous ?

Faire le point sur ses traitements médicaux avant un voyage à l’étranger

Avant tout voyage à l’étranger, une consultation chez son médecin traitant s’impose pour vérifier les risques sanitaires liés à certaines destinations. Certains vaccins peuvent être nécessaires, et il est indispensable de renouveler ses ordonnances en cas de traitement ou de séjour de longue durée. A noter : l’Institut Pasteur livre une série de recommandations médicales par pays.