allaitement maternel
Points clés
  • L’allaitement maternel exclusif est recommandé idéalement jusqu’à 6 mois et au moins jusqu’à 4 mois.
  • La poursuite de l’allaitement avec des aliments complémentaires est recommandée jusqu’à 2 ans ou davantage.
  • Dès la préparation à la naissance, les professionnels et auxiliaires de santé sont présents pour accompagner les parents pour mettre en route et poursuivre l’allaitement.

L’allaitement maternel : aussi bénéfique pour la mère que son enfant

L’allaitement maternel est le mode d’alimentation du nourrisson recommandé par les experts en nutrition et en pédiatrie. En France, 75 % des femmes déclarent vouloir allaiter. Pourtant, elles sont moins nombreuses à passer le cap. En cas d’inquiétudes ou d’interrogations des parents, les professionnels et auxiliaires de santé se tiennent disponibles pour répondre à toutes les questions concernant l’allaitement.

allaitement maternel

L’allaitement maternel, les bienfaits pour l’enfant

La promotion de l’allaitement maternel est l’un des objectifs du Programme national nutrition santé (PNNS), car les effets bénéfiques du lait maternel pour le nourrisson sont largement reconnus. À lui seul, le lait maternel satisfait tous les besoins du nourrisson pendant les premiers mois de sa vie. La composition du lait maternel en protéines, en acides gras et en minéraux est parfaitement adaptée à l’enfant ; elle évolue au fil des semaines mais également pendant la tétée.

Pourtant, seulement 65% des enfants nés en France en 2010 étaient allaités au sortir de la maternité. Entre peur de mal faire et reprise rapide du travail, la durée de l’allaitement reste très courte. La médiane est estimée à 10 semaines, alors que les recommandations sont d’au moins 4 mois (16 semaines). Au moins trois mois : il protège des infections ORL. Au moins six mois : il prévient des infections digestives et respiratoires. Prolongé, il peut réduire les risques d’allergie et d’obésité.

Notre conseil : des guides sont à disposition des parents pour choisir le mode d’alimentation le plus adapté.

guide nutrition naissance

Guide pour les parents d’enfants de 0 à 3 ans de Santé publique France (PDF – 1,2 Mo)

En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre sage-femme, au médecin traitant ou à un spécialiste.

Un choix pour la mère

L’allaitement est aussi bénéfique pour la mère. L’utérus reprend sa place plus rapidement grâce aux contractions de l’utérus provoquées par les tétées. À long terme, il réduit le risque de cancer du sein et des ovaires avant la ménopause et diminuerait l’ostéoporose après la ménopause.

Les raisons médicales qui contre-indiquent l’allaitement maternel sont exceptionnelles, tant pour la mère (infection par le VIH, sauf pasteurisation du lait) que pour le nouveau-né (anomalie congénitale du métabolisme : galactosémie).

Le choix d’allaiter ou non son enfant est souvent contraint par des raisons professionnelles, l’environnement social, la peur de mal faire… Le père joue aussi un rôle dans ce choix, car il soutient la mère. Le meilleur choix se fait par les parents, pour le bien-être de tous, sans aucune culpabilisation.

Notre conseil : Pour s’informer sur l’allaitement maternel, le Programme national nutrition santé (PNNS) propose un guide spécifique.

Guide de l’allaitement maternel

Guide de l’allaitement maternel (PDF – 3,66 Mo)

En cas de doute, consulter un médecin

Il est naturel de se poser toutes sortes de questions lors des premières tétées : « Est-ce que ça fait mal ? », « Est-ce que j’aurai assez de lait pour nourrir mon enfant ? », « Est-ce mes seins seront abîmés ? », « Quelles précautions alimentaires dois-je prendre ? ». Pour y répondre, les professionnels de santé sont à l’écoute des mères.

Pendant la période de l’allaitement, l’ajout de vitamines D et K est nécessaire pour l’enfant nourri exclusivement au sein. Dans le même temps, il est contre-indiqué de fumer ou de subir un tabagisme passif, de boire de l’alcool et de prendre des médicaments à haute dose.

Le service de retour à domicile des patients hospitalisés (ou Prado) est proposé après l’accouchement lorsque l’équipe médicale le décide. La mère peut choisir une sage-femme qui, dans les premières 48 heures, vient lui rendre visite. Cette rencontre est l’occasion de vérifier que tout se déroule bien, et répondre aux questions ou inquiétudes des parents.

Bon à savoir

Le point sur le « congé pour allaitement » et le congé post-natal

Le congé maternité comprend un arrêt prénatal et postnatal. Sa durée légale varie en fonction du nombre d’enfants : dix semaines de congé postnatal jusqu’à deux enfant, dix-huit semaines dès trois enfants et vingt-deux semaines dès deux enfants en même temps. En revanche, il n’existe pas de congé dédié à l’allaitement : le congé postnatal ne peut pas être prolongé pour cette raison. Le code du travail mentionne plusieurs articles permettant de bénéficier du droit d'allaiter sur son lieu de travail. Ces droits permettent de :
  • disposer d’une heure pour allaiter pendant les heures de travail jusqu’au un an de votre enfant (L224-2),
  • l'heure d'allaitement peut-être coupée en 2 demi-heures (R224-1),
  • d’être autorisée à allaiter dans votre établissement pendant cette durée. un local peut être mis à votre disposition selon l’importance et la nature de l’établissement (L224-3),
  • au-delà de plus de cent femmes de 15 ans dans l’établissement, vous pouvez exiger une pièce d’allaitement dans ou à proximité de l’établissement (L224-4),
  • la pièce d'allaitement doit obligatoirement comporter de l'eau, un lavabo et un siège (R224-3).
Des conventions collectives peuvent prévoir des dispositions supplémentaires à ces articles de Loi. Il faut se renseigner auprès de son employeur.

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *