Prado mater, retour à domicile, sage-femme
Points clés
  • Le programme de retour à domicile est proposé à toutes les mères qui ont reçu l’accord de l’équipe médicale à la suite de leur accouchement sans problème.
  • La sage-femme intervient au domicile de la maman dans les 12 jours après la naissance. D’autres visites peuvent être planifiées selon les besoins de la mère et l’appréciation de la sage-femme.
  • La sage-femme assure le suivi médical de l’enfant et de la maman. Elle peut s’occuper de la mise en place de l’allaitement, comme de la surveillance de la cicatrisation.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Retour à domicile après un accouchement : la parole aux mamans

Deux mamans nous racontent leur expérience à leur retour de maternité. Manon et Amélie ont bénéficié du dispositif PRADO (programme d’accompagnement du retour à domicile) qui permet un retour à la maison en toute confiance après un accouchement, avec la visite d’une sage-femme. C’est possible pour les accouchements sans complication, même par césarienne.

Prado mater, accouchement, soin à domicile, sage-femme

Manon, maman de Maxime et Noah

« La proposition de bénéficier du PRADO est venue à moi, dans ma chambre à la maternité ! J’ai trouvé cela très positif que l’Assurance Maladie soit pro active. Parce que sans leur proposition, dans ma chambre de l’hôpital des Diaconesses, je crois que je ne l’aurais pas fait. Une fois que j’ai accepté, je n’ai pas eu besoin de m’occuper de quoi que ce soit. C’est un plus parce que même si c’était mon deuxième accouchement, je n’avais pas envie d’ajouter des formalités, de m’inscrire, de faire des démarches. Lors de la première visite de la sage-femme à mon domicile, j’ai pu poser des questions concernant la santé de mon bébé, parce qu’il n’avait pas le même comportement que mon premier fils. La sage-femme a pu me rassurer sur la reprise de poids mais aussi sur le sommeil. Noah, mon aîné, avait fait ses nuits tout de suite et j’étais surprise de voir que ce n’était pas la même chose pour le second.

J’ai apprécié que la sage-femme puisse m’examiner pour contrôler ma cicatrice. J’ai pu aussi parler de mon diabète gestationnel pour savoir comment cela pouvait évoluer. On a parlé contraception aussi ! Finalement, on a abordé beaucoup de sujets lors de cette première visite. J’ai dû aller à son cabinet pour les visites suivantes et c’est mon seul regret. Je trouve cela plus confortable de l’accueillir chez moi, sans avoir à sortir avec mon bébé. Mais si j’ai un troisième enfant, je n’hésiterais pas à adhérer à nouveau au dispositif PRADO. »

Amélie, maman de Vincent

« Avant que l’on ne me propose le service, je n’avais jamais entendu parler de ce programme. J’ai adhéré tout de suite parce que je trouvais cela intéressant qu’un professionnel de santé vienne chez moi. Le rendez-vous a été planifié dès ma sortie et comme je n’avais de préférence, c’est l’hôpital qui m’a proposé une sage-femme qui avait son cabinet dans le XXe  arrondissement, proche de chez moi. La visite a eu lieu une semaine après ma sortie de la maternité.

C’est mon premier enfant et j’avais besoin de conseils pour l’organisation au sein de mon appartement. J’ai pu avoir les réponses très concrètes à mes questions !

Mais j’ai aussi apprécié d’être examinée par la sage-femme pour qu’elle contrôle ma cicatrisation. Je suis allée deux fois dans son cabinet pour le suivi.

On a pu aussi parler de l’allaitement parce que je suis sortie au bout de 4 jours et il n’était pas vraiment en place. J’étais aussi inquiète parce que mon bébé n’avait pas repris son poids de naissance. Là aussi, j’ai pu avoir des conseils avisés.

Les visites de la sage-femme m’ont vraiment bien aidée à la sortie de la maternité. Je ne regrette pas du tout d’avoir accepté et je pense que c’est très important pour les femmes qui n’ont pas forcément de l’aide et qui sont moins entourées que moi. »

Bon à savoir

Le programme d’accompagnement du retour à domicile « mater » à Paris : comment en bénéficier ?

Ce dispositif pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie. À Paris, il est proposé depuis 2010 dans plusieurs hôpitaux :
  • Cochin/Port Royal
  • La Pitié Salpêtrière
  • Robert Debré
  • Trousseau
  • Tenon
  • Necker
  • Lariboisière
  • Bichât
  • L'Institut Mutualiste Montsouris
  • Maternité de l'hôpital des Diaconesses
Pour bénéficier de l’accompagnement personnalisé, la future maman doit faire la demande lors de son hospitalisation ou de la visite du conseiller de l’Assurance Maladie, qui rend visite à la mère le lendemain de l’accouchement pour lui proposer ce service. L’adhésion est très simple et rapide. Si la mère accepte le service d’accompagnement personnalisé, le conseiller de l’Assurance Maladie prend contact avec la sage-femme que la jeune maman aura choisie  . Le premier rendez-vous de la sage-femme est planifié dans les 12 premiers jours après la sortie de la maternité. La sage-femme se rend au domicile de la famille et aide la mère à accomplir les premiers soins et la surveillance du nouveau-né. Elle va également l’accompagner pour l’allaitement, suivre son état de santé, lui prodiguer des conseils de prévention, lui prescrire, le cas échéant les médicaments nécessaires, et répondre à ses différentes questions. Une seconde visite pourra être programmée selon les besoins et à l’appréciation de la sage-femme.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*