soins dentaires
Points clés
  • Pour éviter des dépassements d’honoraires trop importants, les tarifs de certains soins dentaires seront plafonnés dès le 1er janvier 2018.
  • Les publics les plus fragiles bénéficieront également de mesures préférentielles pour limiter le renoncement aux soins.
  • Les nouvelles dispositions comprennent aussi une revalorisation des actes conservateurs pour inciter les assurés à se rendre à des visites de contrôle et ainsi favoriser la prévention.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Les nouveaux tarifs des soins dentaires pour 2018

À partir du 1er janvier 2018, les tarifs des soins dentaires changent : certains seront réglementés et d’autres revalorisés. Des nouvelles mesures qui visent à favoriser la prévention et l’accès à des soins de qualité pour tous les assurés.

examen bucco-dentaire, soins dentaires

Dès 2018, des tarifs plafonnés pour les prothèses dentaires

Selon un arrêté pris le 29 mars 2017, une nouvelle réglementation des tarifs va s’appliquer aux actes prothétiques : la pose de couronnes ou de bridges, par exemple.

En 2018, une couronne céramo-métallique coûtera au maximum 550 euros, une couronne céramo-céramique 590 euros (700€ à Paris où les tarifs sont d’une manière générale plus élevés). Les nouvelles dispositions prévoient aussi une baisse progressive des tarifs : les plafonds atteindront respectivement 510 et 550 euros en 2020.
La base de remboursement des couronnes sera augmentée progressivement. Elle passera de 107,5 € en 2017 à 120 € en 2019.

L’objectif de cette mesure ? Favoriser l’accès aux soins pour les assurés qui renoncent à des traitements faute de moyens
D’ailleurs, les plafonds des tarifs des prothèses passent de 230 à 250 euros pour les bénéficiaires de la CMU-C (couverture maladie complémentaire). Dans la même optique, la prise en charge complète sera étendue à d’autres actes. Ces mesures concernent aussi les personnes éligibles à l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé).

Notre conseil : N’oubliez pas de demander un devis dès que les soins et appareillage/dispositifs médicaux dépassent 70 €, avant la mise en œuvre du traitement. Le devis écrit et détaillé est établi par le chirurgien-dentiste ou le stomatologue. Le document doit inclure une description de l’acte et/ou des matériaux à employer, le montant des honoraires et la somme remboursée par l’Assurance Maladie. Le devis sert également à connaître la part prise en charge par la complémentaire santé.

Favoriser la prévention

Mieux vaut prévenir que guérir : pas de changement du côté du prix de la visite de contrôle, mais les tarifs des soins conservateurs sont revalorisés. Par exemple, la restauration d’une dent sur un type de carie sera facturée 67 euros dès 2018 contre 41 euros actuellement. Toujours à des fins préventives, des examens bucco-dentaires de suivi seront pris en charge à 100 % pour les jeunes de 21 à 24 ans.

La revalorisation des tarifs des soins fréquents sera échelonnée sur quatre ans, jusqu’au 1er janvier 2021.

Les patients diabétiques, dont l’hygiène bucco-dentaire est particulièrement importante, pourront également bénéficier d’un bilan parodontal à 35 euros pour détecter à temps d’éventuelles affections de la gencive et de l’os.

 

Bon à savoir

Les centres de santé dentaire de l’Assurance Maladie de Paris

À Paris, 4 centres de soins dentaires sont à disposition du public et ouverts à tous, quel que soit le régime d’assurance maladie. L’offre de soins y est complète, des consultations de contrôle aux soins chirurgicaux en passant par les traitements conservateurs. Les tarifs sont conventionnels et sans avance de frais : les centres pratiquent systématiquement le tiers payant. De plus, les rendez-vous y sont rapides. En savoir plus
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *