bus social dentaire
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Le Bus social dentaire roule avec la CPAM de Paris

Aller au plus près des patients les plus fragiles est une des missions de la CPAM de Paris. Le Bus social dentaire intervient auprès des populations précaires de la capitale en leur proposant gratuitement des soins dentaires mais aussi un accompagnement pour obtenir leurs droits et bénéficier d’information de prévention. Rencontre avec le docteur Paul Samakh, président de l’association qui gère le bus.

bus social dentaire

Concrètement, quelles sont les actions de l’association Bus social dentaire ?

Le Bus social dentaire ayant pour mission à la fois le soin, la prévention et l’information sur l’accès aux droits, il se déplace avec une coordinatrice et une assistante dentaire, qui parle plusieurs langues. Elles ont un rôle très important de relais auprès des associations avec lesquelles nous travaillons. C’est l’assistante dentaire qui renseigne les patients dont 60 % n’ont pas de droits aux soins ouverts. Seulement 5 % des personnes que nous soignons ont une couverture sociale pleine.

Notre action est de soigner ces personnes mais aussi de faire en sorte qu’elles entrent dans un parcours de soins « classique ». Car l’objectif est qu’après les soins d’urgence reçus, elles soient prises en charge par d’autres structures adaptées à leur situation.

Les soins sont assurés par 35 bénévoles qui sont des chirurgiens-dentistes en activité ou à la retraite, et deux assistantes bénévoles, en plus de l’assistante salariée.

Le bus est un cabinet dentaire avec tout le matériel adéquat et une petite salle d’attente pour faire le point sur la situation du patient.

Il se déplace tous les jours pour des vacations d’une demi-journée à une journée. Nous avons un chauffeur qui est salarié de l’association pour que cela soit possible. Le bus doit disposer d’un endroit stable avec un accès à l’eau et l’électricité. C’est pourquoi nous planifions nos parcours pour que les consultations se fassent dans de bonnes conditions.

Comment bénéficier des soins du Bus social dentaire ?

Ce sont les associations avec lesquelles nous travaillons qui proposent les soins aux personnes qui en ont besoin. Il s’agit à 75 % d’hommes et nous remarquons qu’ils sont de plus en plus jeunes puisque la moitié a moins de 40 ans. Ce n’était pas le cas il y a quelques années.

L’intérêt du bus est d’aller à la rencontre de ces personnes qui sont dans des situations très difficiles. Nous avons choisi d’aller vers elles : sans cette mobilité, la plupart des patients ne seraient pas soignés.

Les soins que nous dispensons sont majoritairement des soins d’urgence : extraction, dévitalisation ou soins réparateurs comme la pose d’amalgame. En revanche, nous ne faisons ni prothèses ni implants.

Les personnes sont prises en charge par le bus parce qu’elles souffrent. Il ne s’agit pas la plupart du temps de prévention, même si après leur passage, les patients ont des recommandations d’hygiène bucco-dentaire.

Pouvez-vous nous parler du partenariat avec la CPAM de Paris ?

Le bus social dentaire ne fonctionne que grâce aux subventions. Cela coûte 180 000 euros par an et nous devons trouver des partenaires. L’Agence Régionale de Santé (ARS) et le Conseil de l’ordre des chirurgiens-dentistes figurent parmi plus importants contributeurs. La CPAM de Paris est aussi un acteur important pour l’association. Au-delà de l’aspect financier, cela permet à la coordinatrice d’informer les patients sur leurs droits et d’avoir des liens privilégiés avec les conseillers de l’Assurance Maladie pour la constitution de dossiers d’accès aux droits (dossier PumaCMU-C, ACS).

Nous cherchons également à développer nos partenariats avec tous les fournisseurs qui nous permettent de bénéficier de produits gratuitement ou à prix réduits. C’est important pour la suite de notre action, qui nous semble toujours répondre à un vrai besoin.

Bon à savoir

L’association Bus social dentaire, en bref

L’association Bus social dentaire a été créée en 1996, sur une initiative du Conseil national de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes qui voulait lutter contre le renoncement aux soins bucco-dentaires. Le programme pilote avait aussi comme objectifs d’informer les Franciliens sur leurs droits ainsi que les accompagner dans les démarches administratives. C’est aujourd’hui le troisième modèle de bus qui s’est amélioré avec les années. Au départ, il s’agissait  d’un camion aménagé mais depuis 2002, le véhicule a été construit selon des plans précis répondant aux besoins de l’équipe et des patients. Les 35 praticiens sont bénévoles en activité ou à la retraite et s’inscrivent sur un planning mensuel par vacation d’une demi-journée. Le bus social dentaire se gare près des centres d’accueil comme Médecins du Monde ou du Samu social dans le 12e arrondissement.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*