stop cancers
Points clés
  • Le tabac, l’alcool et le surpoids sont responsables de 142 000 cas de cancer par an. Les hommes sont plus exposés que les femmes.
  • L’arrêt du tabac ainsi qu’une consommation modérée d’alcool sont les principales actions de prévention. La vaccination aussi pour certains cancers comme celui du col de l’utérus.
  • Le dépistage organisé, ainsi qu’une meilleure communication sur les risques sont à développer pour obtenir une baisse du nombre de cancers en France.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

En France, quatre cancers sur dix pourraient être évités

Un projet collaboratif a réuni plus de 80 experts de la santé publique en France, pour évaluer la part des cancers liés au mode de vie et à l’environnement. Résultat : 142 000 cancers auraient pu être évités grâce à des actions de prévention.

Paris Plages, santé et prévention, cancer

13 facteurs étudiés pour l’évaluation

L’étude a pris en compte des adultes de plus de 30 ans en 2015, exposés à 13 facteurs différents : le tabac, l’alcool, l’alimentation, le surpoids, l’activité physique insuffisante, des infections, l’allaitement les rayonnements solaires, la pollution atmosphérique, les radiations ionisantes ou encore l’exposition à des substances chimiques, et aux infections… Une estimation de la fraction de cancers attribuable (FA) à chacun de ces facteurs a été faite pour l’ensemble des  personnes étudiées.

Les hommes plus touchés que les femmes

84 000 nouveaux cas chez les hommes et 58 000 chez les femmes étaient liés à des facteurs de risques étudiés. À savoir que dans 44% et 37% des cas, la maladie est directement attribuée au mode de vie et à l’environnement. Le tabac, l’alcool et l’alimentation représentent 29%, 8,5% et 5,7% des nouveaux cas.

Les femmes sont aussi concernées par le tabac et l’alcool mais ensuite vient le surpoids. Les pourcentages sont différents : on note par exemple 9,3% de cas liés au tabagisme.

Le tabac, première cause de cancer en France

20% des cancers diagnostiqués tous les ans sont dus au tabagisme. Un résultat que l’on retrouve dans toutes les études, avec le même constat : l’arrivée en force de ce facteur chez les femmes alors qu’il était très peu répandu dans les années 50. Si la population masculine réduit sa consommation de tabac depuis plusieurs décennies, les femmes sont de plus en plus nombreuses à fumer depuis 1965. Surtout en France : en Australie, les résultats sont moins importants.

L’alcool est la deuxième cause de cancer en France, alors qu’il s’agit du surpoids au Royaume-Uni et de la surexposition aux UV en Australie. La consommation d’alcool est très élevée en France : d’abord le vin (59%), puis les alcools forts (21%) et enfin la bière (19%). L’étude avance le chiffre de 2.6 verres par jour. Et c’est divisé par deux par rapport à il y a 50 ans…

La prévention, le bras armé de la lutte contre les cancers

Même si les auteurs de l’étude admettent que l’on peut encore améliorer la prise en compte de tous les facteurs de risques pour optimiser les résultats, la prévention reste la meilleure façon de lutter contre le cancer. L’arrêt du tabac pour les fumeurs et la baisse de la consommation d’alcool sont encore les moyens les plus efficaces pour diminuer le risque de cancer.

Mais la communication doit être développée. Selon l’étude, deux tiers des Français pensent que les cancers dus à la pollution sont plus nombreux que ceux causés par l’alcool. On voit bien que cette croyance est fausse puisque la pollution de l’air ne représente qu’1% des causes de cancers.

L’amélioration de l’hygiène de vie et la pratique d’activités physique sont indispensables pour une meilleure prévention des risques, sans oublier la vaccination. Le papillomavirus humain serait responsable de 6 300 cancers en 2015 et la couverture vaccinale des jeunes filles reste de 15%. Enfin, des dépistages sont organisés tout au long de la vie pour détecter au plus vite et prendre en charge le cancer colorectal ou celui du sein.

Bon à savoir

Les dépistages organisés des cancers : comment participer ?

Il existe des centres de dépistage dans tous les départements de l’Île-de-France.  Ils concernent plusieurs types de cancer : -  Le cancer colorectal pour toutes les personnes de 50 à 74 ans. Dépisté à temps, il guérit dans 9 cas sur 10. Le patient n’a pas de frais à avancer pour ce test. Un kit est remis par le médecin traitant et l’analyse est prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie. - Le cancer du sein pour toutes les femmes de 50 à 74 ans. La région Île-de-France connaît une surmortalité féminine sur ce type de cancer et le dépistage reste indispensable tous les deux ans.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *