prévention, cancer sein, Octobre rose
Points clés
  • En France métropolitaine, on estime à 385 000 les nouveaux cas de cancers en 2015.
  • Sur la période 2005-2010, la survie nette à 5 ans standardisée sur l’âge varie de 9 % (pancréas) à 93 % (prostate) chez l’homme et de 10 % (pancréas) à 97 % (thyroïde) chez la femme.
  • Il faut attribuer ces évolutions à des diagnostics de plus en plus précoces ainsi qu'aux progrès thérapeutiques et à la recherche.
  • La population éligible au programme de dépistage organisé pour le cancer du sein s’élève à près de 10 millions de femmes âgées de 50 à 74 ans (4 914 726 invitées en 2015 avec un taux de participation de 51,5 %) et de plus de 18 millions de personnes pour le cancer colorectal.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Cancer et dépistage organisé : toujours indissociables

Pour bénéficier de diagnostics précoces et augmenter les chances de guérison du cancer, le dépistage organisé est une étape indispensable. C’est le message de la campagne Octobre Rose, renouvelée depuis 24 ans pour lutter contre le cancer du sein.

Certains cancers régressent, mais il reste des inégalités

Selon le dernier rapport de l’Institut national du cancer, le taux de mortalité par cancer continue à baisser : de 2,9 % par an chez l’homme et de 1,4 % par an chez la femme entre 2005 et 2012. L’évaluation statique du risque de cancer chez l’homme perd en moyenne 1,3 % chaque année. Chez la femme, ce taux d’incidence progresse, mais seulement de 0,2 % par an. À noter que ces tendances varient en fonction du type de cancer : ceux de l’estomac, de l’œsophage et du col de l’utérus semblent régresser, mais incidence et mortalité sont en hausse pour le cancer du système nerveux central.

Inca, dépistage organisé, cancer

source : Inca – http://lesdonnees.e-cancer.fr/

Les inégalités sont aussi visibles à l’échelle du territoire, avec des disparités entre les régions françaises. Par exemple, les départements situés dans le nord sont affectés par des taux de mortalité plus élevés qu’ailleurs, tous cancers confondus. À Paris, les chiffres sont dans la fourchette basse pour les hommes, et dans la moyenne pour les femmes. Cette tendance va de pair avec la répartition de l’offre de soins, elle aussi déséquilibrée avec une plus grande densité de spécialistes en Île-de-France.

dépistage organisé, cancer, taux d'incidence

source : Inca – http://lesdonnees.e-cancer.fr/

La survie en progrès grâce au dépistage et aux traitements

Quant à la survie nette à 5 ans, elle s’est améliorée pour la plupart des tumeurs dites « solides » (celles qui se développent dans les tissus). Pour le cancer du sein, elle est estimée à 87 % sur la période 2005-2010. Une évolution encourageante, que l’on doit aux progrès réalisés en matière de traitements et à des diagnostics de plus en plus précoces.

Octobre Rose : tous mobilisés contre le cancer du sein

Le mois d’octobre est celui de la lutte contre le cancer du sein. Le ruban rose et la campagne Octobre Rose, en place depuis le début des années 1990, visent à sensibiliser à la recherche et à l’importance du dépistage organisé. Parce qu’un diagnostic précoce permet non seulement d’augmenter les chances de guérison, mais aussi d’accéder à des traitements moins lourds et moins invasifs. Dans cette optique, des événements ont lieu partout dans le monde et notamment à Paris avec une grande journée de sensibilisation le 18 octobre, Place de la République.

Le dépistage organisé, c’est aussi toute l’année

Le dépistage organisé du cancer du sein concerne toutes les femmes de 50 à 74 ans, ne présentant pas d’autre facteur de risque que leur âge, et pas seulement au mois d’octobre. Un courrier est envoyé tous les deux ans, invitant à réaliser une mammographie dans un cabinet de radiologie agréé. À Paris, 95 % des cabinets sont agréés pour procéder au dépistage du cancer du sein. En attendant, l’auto-examen des seins et des visites régulières chez un gynécologue ou un généraliste aident aussi à repérer d’éventuelles anomalies.

À noter qu’il existe également une stratégie de dépistage organisé pour le cancer colorectal à l’attention de toute personne âgée de 50 à 74 ans, ne  présentant pas d’autre facteur de risque que leur âge.

Bon à savoir

Les rendez-vous « Octobre Rose » de la CPAM de Paris

Le Département prévention et services en santé de la CPAM Paris et ses partenaires organisent et prennent part à plusieurs actions tout le mois d'octobre pour sensibiliser à la lutte contre le cancer du sein.
  • 4/10, de 10 h à 13 h : Marché Barbés (75018), stands multi-partenariaux d’informations
  • 06/10, de 10 h à 13 h :​ Marché Place des Fêtes (75019), stands multi-partenariaux d’informations
  • 9 et 10/10, de 9 h à 16 h : Agence de Flandre (74 Rue Archereau – 75019 Paris), stands multi-partenariaux d’informations
  • 13/10, de 10 h à 13 h : Marché Simplon (75018), stands multi-partenariaux d’informations
  • 16 et 17/10, de 9 h à 16 h : Agence des Buttes Chaumont (19 Rue de Crimée – 75019 Paris), stands multi-partenariaux d’informations
  • 18/10, de 12 h à 19 h : Place de la République, village d’informations décliné cette année en 3 parcours : prévention, traitements et après un cancer, rendez-vous sur le parcours « Prévention » pour rencontrer la CPAM de Paris
  • 23/10, de 10 à 13h : Devant le 7 Rue Mathis, 75019 Paris, stands multi-partenariaux d’informations
  • 25/10, 9 h 30 à 17 h : Centre médical Réaumur (106 rue Réaumur - 75002 Paris) stands d’informations et de promotion du dépistage du cancer du sein proposant de réaliser sa mammographie sans rendez-vous
  • 26/10, 10 h à 13 h : Marché Joinville (75019), stands multi-partenariaux d’informations
  • 2/11, 10 h à 13 h : Marché Ney (75018), stands multi-partenariaux d’informations
  • 29/11, 10 h à 17 h : Centre de santé Stalingrad (3 rue du Maroc – 75019 Paris), stands d’informations et de promotion du dépistage du cancer du sein proposant de réaliser sa mammographie sans rendez-vous.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*