grippe saisonnière
Points clés
  • L’épidémie de grippe en France métropolitaine survient chaque année au cours de l’automne et de l’hiver et touche entre 2 et 6 millions de personnes.
  • Sont concernés par la vaccination antigrippale : les personnes âgées, les individus souffrant de maladies chroniques, les femmes enceintes et l’entourage des nourrissons à risque.
  • Les assurés éligibles, c’est-à-dire les personnes à risque, peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie en présentant un bon de prise en charge, en vue d’une injection pratiquée par le professionnel de santé de leur choix (médecin traitant, infirmier(ère), sage-femme).
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Grippe saisonnière : vaccinez-vous

Les températures commencent à baisser, l’automne est là, l’hiver arrive. Et la grippe saisonnière aussi. Si vous avez reçu un courrier vous invitant à retirer votre vaccin en pharmacie, n’attendez pas. Vous faites partie des personnes prioritaires pour bénéficier du vaccin. Vous pourrez vous faire vacciner lors d’une consultation avec votre médecin traitant, ou par un(e) infirmier(ère), ou par une sage-femme.

grippe saisonnière

Le vaccin contre la grippe saisonnière, c’est tous les ans !

Tout le monde connaît la grippe saisonnière et ses symptômes : cette infection respiratoire contagieuse cause une intense fatigue, une forte fièvre, des maux de tête, des courbatures et d’autres signes respiratoires comme la toux sèche. Souvent bénigne chez les personnes jeunes et en bonne santé, la grippe peut être à l’origine des complications graves voire mortelles chez les populations plus fragiles, notamment les personnes âgées.

La vaccination est le seul moyen de protection efficace pour l’éviter et prévenir la survenue de formes sévères, et ce, chaque année en raison de l’évolution du virus.

En 2017, près de 3 000 cas graves avaient été signalés en 4 mois d’épidémie, mais la vaccination permet d’éviter 2 000 décès en moyenne tous les ans.

grippe saisonnière

Source : Cnam – chiffres 2017

 

Pour la saison 2018-2019, le vaccin contre la grippe saisonnière est pris en charge du 6 octobre 2018 au 31 janvier 2018. Et mieux vaut prendre des mesures le plus tôt possible avant l’arrivée de l’hiver, la protection étant optimale deux semaines après l’injection.

Priorité aux populations à risque

Plus de 16 millions de Français sont concernés par la vaccination antigrippale.

Il s’agit notamment des personnes de plus de 65 ans, quel que soit leur état de santé. Et aussi de toutes les personnes atteintes d’une maladie chronique comme le diabète, l’asthme, ou l’insuffisance rénale, celles qui ont des antécédents cardiaques et celles en situation d’obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40 kg/m2.

grippe saisonnière

Source : Cnam

Le vaccin contre la grippe s’adresse aussi aux femmes enceintes, peu importe le stade de la grossesse. Le vaccin préserve la future maman et son enfant pendant les premiers mois de sa vie.

La protection des nourrissons de moins de six mois qui présentent des facteurs de risque de grippe est assurée grâce à la vaccination de leur entourage.

Des démarches encore plus simples pour se faire vacciner

C’est nouveau : en 2018, le parcours vaccinal est simplifié pour qu’un maximum de personnes accède au vaccin contre la grippe.

Grâce à un avis favorable de la Haute Autorité de Santé rendu cet été, les compétences des professionnels de santé sont harmonisées. Concrètement, cela signifie que toutes les personnes de plus de 18 ans éligibles à la vaccination peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie sur présentation du bon de prise en charge de l’Assurance Maladie sans prescription préalable d’un médecin. S’agissant de l’injection, elle peut être réalisée par un médecin, une infirmière ou une sage-femme.

Alors vérifiez bien votre boîte aux lettres si vous faites partie des personnes à risque : vous avez sûrement reçu un bon de prise en charge pour retirer le vaccin, et un dépliant détaillant les bénéfices du vaccin, et les gestes de prévention à adopter pour maximiser la protection contre la grippe. Attention, ce courrier n’est pas de la publicité, il contient le bon de prise en charge.

Vous n’avez pas reçu le bon de prise en charge et vous faites parties des populations à risque ?

N’hésitez pas à le demander à votre médecin, votre sage-femme ou votre infimier(ière), il/elle peut éditer le bon de prise en charge pour que vous puissiez retirer le vaccin en pharmacie, gratuitement.

Le vaccin est toujours gratuit pour les populations fragiles. Les personnes souffrant d’une affection de longue durée (ALD) bénéficient d’une prise en charge à 100 % pour le vaccin et l’injection.

Pour les autres, le vaccin reste gratuit. L’injection est remboursée par l’Assurance Maladie dans les conditions habituelles de prise en charge.

Bon à savoir

Protéger les nourrissons : la vaccination de l’entourage

Avant l’âge de six mois, la vaccination contre la grippe n’est pas indiquée chez les tout-petits à plus forte raison s’ils sont en bonne santé. En revanche, une protection est indispensable aux nourrissons qui présentent de graves facteurs de risque de grippe (prématurité, cardiopathie congénitale, maladie pulmonaire…). La vaccination est alors recommandée à l’entourage, c'est-à-dire toute personne qui habite avec l’enfant, ses contacts réguliers et les assistantes maternelles. >>> En savoir plus avec le calendrier des vaccinations 2018 (PDF - 6,63 Mo)
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *