magazine de l’assurance maladie de paris

Santé mentale

La dépression : mieux comprendre pour mieux soigner

Mis à jour le 11/05/2022 | 6 min de lecture

La dépression caractérisée concernerait près de 10 % des adultes en France. Comment reconnaître les symptômes évocateurs de dépression? Quand faut-il consulter un médecin ? Quels sont les traitements possibles ?

L’essentiel

  • La dépression est une maladie psychique, à ne pas confondre avec une déprime passagère
  • Les symptômes spécifiques de la dépression se manifestent pendant au moins deux semaines et presque tous les jours
  • Le médecin traitant est le premier professionnel de santé à consulter
  • L’Assurance Maladie prend en charge jusqu’à 8 séances chez un psychologue partenaire

Comment détecter une dépression ?

Définition et symptômes de la dépression

La dépression est une véritable maladie psychique, définie par un ensemble de symptômes qui se manifestent pendant au moins deux semaines :

  • une tristesse constante ;
  • une perte d’intérêt pour des activités habituellement agréables ou faciles à réaliser ;
  • un manque d’énergie, une impression de fatigue permanente sans amélioration malgré le sommeil.

Pour poser un diagnostic de dépression, il faut observer au moins deux de ces signes presque tous les jours. Ils doivent être associés à deux autres troubles au minimum :

  • la perte d’estime de soi ;
  • une culpabilité excessive et sans fondement ;
  • une vision de la vie très négative ;
  • une baisse de la capacité de concentration ;
  • une mauvaise qualité de sommeil ;
  • un manque d’appétit ;
  • des pensées suicidaires.

À retenir : il ne faut pas confondre déprime et dépression. La dépression est une maladie qui nécessite une prise en charge médicale, et qui ne se résume pas à une baisse de moral. La déprime est plus souvent un état passager : seul un diagnostic posé par un médecin permet de faire la distinction.

Les facteurs de risque qui peuvent alerter

Même si les mécanismes de la dépression sont encore mal connus, le syndrome dépressif fait généralement suite à des événements de la vie, parfois pendant l’enfance. Un traumatisme important, des problèmes financiers, une perte d’emploi, un deuil, un conflit, un changement dans la vie personnelle ou dans le couple sont autant de causes possibles de dépression. À noter qu’il existe aussi, chez certaines personnes, des prédispositions génétiques pouvant favoriser la survenue de symptômes dépressifs.

consultation dépression
Quand et qui faut-il consulter ?

Si vous – ou l’un de vos proches – pensez ressentir des symptômes dépressifs, il est vivement conseillé de consulter le médecin traitant en premier lieu, même si ce pas n’est pas forcément facile à franchir. À l’aide d’outils d’évaluation spécifiques, le médecin pose le diagnostic de dépression et en détermine la gravité et le niveau d’urgence : du syndrome dépressif léger ou modéré, à la dépression grave avec idées suicidaires qui nécessite une hospitalisation.

Pour un enfant, un adolescent ou un jeune adulte : s’il est parfois difficile de se confier au médecin traitant, il est envisageable de faire appel à un médecin scolaire.

Que se passe-t-il une fois le diagnostic posé ?

Une fois le diagnostic de dépression établi, le médecin traitant oriente le patient vers un autre professionnel en vue d’un accompagnement adapté. Il peut s’agir d’un psychiatre, médecin spécialiste des troubles mentaux, ou bien d’un psychologue.

À noter que dans le cas de consultations chez un psychologue partenaire avec le dispositif « MonPsy », 7 séances de suivi sont remboursées par l’Assurance Maladie après un entretien d’évaluation, également pris en charge.

Les possibilités de traitements en cas de dépression

La psychothérapie

La psychothérapie est recommandée de manière quasi systématique en cas de dépression et peut suffire, sans médicaments, pour soulager les états dépressifs légers à modérés.

Il en existe plusieurs formes, parmi lesquelles :

  • la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ;
  • la thérapie psychanalytique ;
  • l’EMDR (Eye Movement Desentitization and Reprocessing), basée sur les mouvements oculaires.

Le psychiatre ou le psychologue détermine l’approche la plus adaptée au patient, selon les symptômes et les facteurs de risques évoqués.

dépression

Le traitement médicamenteux

Les médicaments antidépresseurs sont généralement prescrits en complément de la psychothérapie, aux personnes souffrant de dépression modérée à grave. Le traitement peut durer pendant plusieurs mois voire années selon les cas, pour éviter les récidives.

À noter que seul un médecin, et donc un psychiatre, peut prescrire des médicaments.

L’hospitalisation

L’hospitalisation des personnes dépressives est réservée aux situations d’urgence, lorsque le risque de mise en danger apparaît comme élevé. Elle peut aussi être décidée lors d’un changement de traitement médicamenteux, pour en évaluer les effets.

Vivre au quotidien avec la dépression

Au-delà du suivi médical et des traitements, la prise en charge de la dépression s’effectue aussi au quotidien, pour maintenir une bonne qualité de vie. La pratique d’une activité physique régulière, le rythme de sommeil, une alimentation saine et les liens sociaux sont autant de facteurs qui participent au bien-être et qui aident à mieux gérer les symptômes dépressifs au jour le jour.

Le saviez-vous ?

Se rendre dans un centre médico-psychologique (CMP) pour une consultation prise en charge.

Les CMP regroupent des infirmières, des assistantes sociales, des psychologues et des psychiatres dont les consultations sont remboursées par l’Assurance Maladie afin de bénéficier d’un accompagnement en cas de dépression ou d’autre trouble psychique.

Rendez-vous sur l’annuaire santé d’ameli.fr pour trouver un CMP à Paris : http://annuairesante.ameli.fr/