PRADO IC, cardiologie
Points clés
  • Infirmière libérale diplômée d’État, Félicité Dubost accompagne les patients qui souffrent d’insuffisance cardiaque dans le cadre du PRADO IC, le programme d’accompagnement du retour à domicile.
  • Son rôle est essentiel et il comprend plusieurs volets : un suivi médical, un accompagnement à une meilleure hygiène de vie et des explications pour mieux comprendre la maladie.
  • Cet accompagnement est aussi une manière d’éviter une nouvelle hospitalisation, et de mieux vivre avec la maladie.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

PRADO IC : bénéficier d’un suivi infirmier après une décompensation cardiaque

Le programme d’accompagnement au retour à domicile après une hospitalisation est aussi possible pour les personnes ayant eu une décompensation cardiaque (PRADO IC). L’Assurance Maladie met en relation le patient et une infirmière pour que le retour à la maison se passe dans de bonnes conditions. Félicité Dubost, infirmière libérale diplômée d’État à Paris, a déjà accompagné des patients dans le cadre de ce service de retour à domicile.

PRADO IC, cardiologie, décompensation cardiaque

PRADO IC : le rôle important de l’infirmière

À Paris, l’Assurance Maladie propose ce programme d’accompagnement au retour à domicile après une hospitalisation au sein des hôpitaux Saint-Joseph et Lariboisière pour des  patients hospitalisés suite à une insuffisance cardiaque (PRADO IC). Concrètement, cela leur permet de retourner chez eux dès lors que l’équipe médicale les y autorise, mais avec un suivi médical et personnel très régulier.

Le rôle de l’infirmier ou de l’infirmière à domicile est essentiel. C’est d’ailleurs l’un des premiers rendez-vous fixés avec le conseiller de l’Assurance Maladie. Infirmière libérale diplômée d’État, Félicité Dubost accompagne des patients dans le cadre du PRADO IC. « Je visite les patients une première fois à la sortie de l’hôpital, afin d’évaluer leurs connaissances de leur maladie. Par exemple, s’ils connaissent les signaux d’alerte et la conduite à tenir ».

Les rendez-vous et l’accompagnement sont ensuite très réguliers, et consignés dans un cahier de suivi : « je reviens toutes les semaines pour prendre la tension artérielle, surveiller les signes et l’état général du patient », explique-t-elle. « J’apporte un soutien psychologique, en étant à l’écoute des inquiétudes du patient. »

Des conseils et des recommandations pour les patients

PRADO IC, décompensation cardiaque, suivi infirmierL’accompagnement va en effet plus loin qu’un simple contrôle. L’infirmière s’assure ainsi que ses patients suivent une bonne hygiène de vie au quotidien. Elle leur livre ses recommandations et ses conseils. La surveillance du poids et de l’alimentation par exemple : manger moins salé, pour éviter la rétention d’eau « donc la sollicitation du cœur, donc la fatigue du cœur », rappelle-t-elle. Elle vérifie que le traitement est bien observé pour « bien comprendre que si le traitement n’est pas pris, cela peut entraîner une ré-hospitalisation ».  L’activité physique est forcément un plus. Dès la troisième visite, elle propose un quiz vrai/faux à ses patients pour tester leurs connaissances.

Il s’agit aussi de bien comprendre « que l’insuffisance cardiaque est une maladie chronique qui peut s’aggraver brutalement », estime Félicité Dubost. Apprendre à reconnaître les signes d’alerte – difficulté respiratoire, essoufflement au repos, œdème des membres inférieurs, fatigue… – fait partie intégrante du protocole suivi.

L’aide au retour au domicile, des bénéfices sur la santé des patients

En cas de fatigue extrême, de palpitations permanentes ou de douleurs abdominales, elle fait appel aux services de secours. Mais pour l’infirmière libérale, le programme d’accompagnement du retour à domicile (PRADO IC) présente certains bénéfices sur la santé des patients. Le protocole leur permet « de mieux connaître leur maladie et de mieux vivre avec », estime-t-elle. Et aussi « d’éviter les ré-hospitalisations, voire de sauver des vies ».

Bon à savoir

Comment bénéficier du PRADO IC

Le PRADO IC est un service proposé et pris en charge par l’Assurance Maladie. Après une décompensation cardiaque, le patient qui souhaite bénéficier du programme doit en faire la demande pendant son hospitalisation, sous réserve de l’avis médical de l’équipe soignante. Pendant six mois, il est suivi par un conseiller de l’Assurance Maladie, qui fait le lien entre les professionnels de santé : infirmier ou infirmière, médecin traitant, cardiologue et équipes médicales de l’hôpital. A Paris, le programme d’accompagnement du retour à domicile est proposé dans plusieurs cas : après une maternité, après une décompression cardiaque, après  tout acte de chirurgie ou encore après une hospitalisation pour une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

2 commentaires pour cet article

  • bonjour Madame , mon mari a été opéré très récemment de plusieurs pontages coronariens . Il est spécifié dans le programme PRADO de la CPAM, que , après une intervention chirurgicale , le patient peut en bénéficier .Pouvez vous donc me confirmer cela et expliquer les démarches à faire ? Merci.

    • Bonjour Christine,

      Le PRADO IC est destiné aux personnes ayant été hospitalisées pour décompensation cardiaque.
      Pour savoir si votre mari peut bénéficier du PRADO IC, il faut vous rapprocher de l’équipe soignante de l’hôpital et lui demander si votre mari peut ou non bénéficier de ce programme. Le retour à domicile avec suivi médical ne peut être proposé et organisé que sous réserve de l’avis médical. Si l’équipe hospitalière décide de l’éligibilité de votre époux au service Prado IC, alors un conseiller de l’Assurance Maladie viendra mettre en place le programme

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*