dépression
Points clés
  • La dépression toucherait au moins 1 Français sur 5 au cours de sa vie. Elle peut être déclenchée par un événement, mais aussi être favorisée par des facteurs individuels, contextuels ou génétiques
  • Ressentir des symptômes de dépression au quotidien pendant au moins 15 jours est un signe qui doit mener à consulter. Le médecin traitant est l’interlocuteur privilégié pour un premier diagnostic.
  • Les traitements de la dépression sont efficaces dans la majorité des cas. Il peut s’agir d’une psychothérapie associée ou non à une prise en charge médicamenteuse, selon la sévérité de l’affection.

La dépression, du diagnostic au traitement : quand faut-il consulter ?

Décider et accepter de se faire aider par un médecin lors d’une dépression est une étape difficile mais nécessaire. Le point sur les signes qui doivent amener à consulter et sur les différents traitements efficaces dans la prise en charge de l’état dépressif.

dépression

La dépression touche près d’une personne sur cinq

Souvent mal diagnostiquée, la dépression toucherait un Français sur cinq au cours de sa vie d’après l’Inserm. Il s’agit d’une vraie maladie avec ses propres symptômes et complications, à ne pas confondre avec la déprime passagère. L’épisode dépressif peut se manifester sous plusieurs formes plus ou moins graves, être associé à une dépendance, favoriser l’isolement et s’étendre sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Au-delà de son impact sur le mode de vie, le travail et les relations avec les proches, la dépression est aussi considérée comme un vrai problème de santé publique. « Les patients souffrant de dépression représentent une majorité des sujets suicidés », souligne un rapport de l’Académie de Médecine. Le risque de tentative de suicide est multiplié par 21 chez les personnes dépressives et le risque cardiovasculaire est aussi plus important en cas de dépression.

guide complet sur la dépression

Consulter le guide complet sur la dépression (PDF – 3,2 Mo) – Santé publique France

Les facteurs de risque qui peuvent alerter

Les mécanismes précis de la dépression sont encore mal connus et résultent le plus souvent d’une combinaison de plusieurs facteurs. On parle notamment de sensibilité individuelle, induite par la génétique (si les parents ont des antécédents de dépression) et/ou par le dysfonctionnement de certains neurotransmetteurs situés dans le cerveau.

Mieux reconnaître la dépression passe également par l’identification des facteurs extérieurs qui peuvent la déclencher : la perte d’un proche, un conflit familial, une maladie grave, un changement professionnel, des problèmes dans le couple, etc. Chez la jeune maman, le « baby blues » ou dépression post-partum peut également avoir des répercussions émotionnelles et provoquer un sentiment de tristesse et d’isolement persistant.

Quand faut-il en parler à son médecin ?

 Accepter de consulter un professionnel de santé pour soigner un état dépressif est une démarche souvent difficile et pourtant nécessaire. Le fait de ressentir des symptômes de dépression pendant au moins 15 jours et presque tous les jours est le signal qui doit amener à solliciter le médecin traitant en première intention. Les troubles mentaux font en effet partie de son champ de compétences et il est habilité à prescrire une prise en charge adaptée.

Le généraliste peut aussi orienter vers un psychiatre s’il l’estime nécessaire. Ce médecin spécialiste des maladies mentales peut proposer un traitement médicamenteux et/ou une psychothérapie en fonction des symptômes observés. Il est également possible de consulter un psychothérapeute mais ce dernier ne peut pas prescrire de médicaments car il n’est pas médecin. D’autre part,  les consultations chez un psychothérapeute non médecin en cabinet privé ne sont pas remboursées par l’Assurance Maladie.

Des traitements efficaces contre la dépression

Les symptômes d’une dépression ne sont pas irréversibles et leur prise en charge se révèle efficace dans la majorité des cas, pour retrouver une bonne qualité de vie et éviter des répercussions plus graves. Le traitement peut passer par des médicaments antidépresseurs : ils agissent directement sur les neurotransmetteurs pour stimuler leur action et rétablir d’éventuels dysfonctionnements. Ils sont généralement privilégiés en cas de dépression modérée à sévère.

La psychothérapie est une autre option envisageable face à la dépression, proposée seule ou en complément des médicaments. Il peut s’agir d’une thérapie individuelle, familiale ou en couple, d’une thérapie cognitivo-comportementale ou d’une approche psychodynamique. La méthode la plus adaptée est définie par le psychiatre ou le psychologue en fonction de l’état de santé et de la situation du patient. Les séances peuvent avoir lieu dans un établissement de soin, au cabinet du spécialiste ou dans un centre médico-psychologique.

Bon à savoir

Trouver un CMP à Paris

Les centres médico-psychologiques (CMP) sont des établissements publics qui regroupent plusieurs professionnels de santé (infirmières, assistantes sociales, psychologues et psychiatres) et qui accueillent toute personne ayant besoin d’une prise en charge. En cas de dépression ou d’autres troubles mentaux, il s’agit de lieux privilégiés. Les consultations y sont intégralement prises en charge par l’Assurance Maladie. Les CMP fonctionnent par zones géographiques selon l’adresse de domiciliation. Pour en trouver un Paris, rendez-vous sur l’annuaire santé ameli.

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *