drépanocytose
Points clés
  • 1 enfant atteint de drépanocytose pour 1 900 naissances, soit plus de 400 enfants drépanocytaires par an.
  • Elle concerne principalement les enfants dont les parents sont drépanocytaires ou issus de populations les plus touchées, originaires d’Afrique, des Antilles et du bassin méditerranéen.
  • L’Assurance Maladie prend en charge à 100% les examens de dépistage pour les enfants dits « à risque ».
  • Depuis 2009, le 19 juin est la journée mondiale pour la lutte contre la drépanocytose et l’une des priorités de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour la zone Afrique.

Drépanocytose : ce qu’il faut savoir sur cette maladie génétique

La drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue dans le monde. Cette une maladie héréditaire, encore méconnue du grand public, qui a pourtant été découverte il y a plus d’un siècle. Elle touche principalement les personnes originaires d’Afrique, des Antilles et du bassin méditerranéen. C’est une maladie rare en France dont la prise en charge et le dépistage sont particuliers.

drépanocytose

La drépanocytose, en bref

La drépanocytose est due à une anomalie génétique de l’hémoglobine, protéine essentielle à la fonction respiratoire. Cette maladie génétique provoque l’obstruction des petits vaisseaux sanguins et entraîne une anémie. Elle se manifeste par une sensibilité à tous types d’infections et des crises douloureuses au niveau des articulations.

Une crise peut être déclenchée par plusieurs facteurs : l’altitude, la déshydratation, un stress intense ou encore un changement de température brutal.

C’est la maladie génétique la plus fréquente en France avec un peu plus de 400 naissances chaque année. Les régions françaises sont très inégalement concernées avec des prévalences inégales.

En France, elle est plus présente dans les régions où sont concentrées les populations originaires d’Afrique, d’Inde, des Antilles, du Brésil et d’Europe de l’Ouest : l’Île-de-France et les départements d’Outre-Mer, par exemple.

Dépistage, prévention et prise en charge de la drépanocytose par l’Assurance Maladie

Juste après sa naissance, le nourrisson bénéficie d’un dépistage, s’il est considéré à risque :

  • les deux parents proviennent d’une région à risque ;
  • un des deux parents vient d’une région à risque, et on ne connaît pas le second parent ;
  • il existe des antécédents de syndrome drépanocytaire majeur dans la famille ;
  • il existe un doute sur les trois critères précédents.

L’Assurance Maladie prend alors en charge les examens à 100 %. En accord avec l’équipe médicale, dans certains établissements ce test peut être pratiqué dans le cadre du service d’accompagnement au retour à domicile. Il doit être pratiqué dans les 72 heures de l’accouchement par voie basse et 96 heures après une césarienne.

Il est aussi possible de procéder, dès la douzième semaine de grossesse, à un dépistage prénatal pour les couples à risque. Plus rare, un diagnostic préimplantatoire est possible sur des embryons pour une fécondation in vitro.

Le dépistage permet de mettre en place toutes les mesures préventives des complications infectieuses de l’enfant, mais aussi d’informer les parents sur les conduites à tenir avant le développement des symptômes.

Le diagnostic de la drépanocytose peut être établi par frottis sanguin ou par électrophorèse. Des tests génétiques révélant la présence du gène muté responsable de la maladie sont utilisés pour résoudre certains cas plus complexes.

Pour la plupart des patients, la prise en charge de la drépanocytose s’articule autour d’une prévention des complications et d’un suivi médical régulier. Les personnes atteintes par la drépanocytose doivent impérativement bénéficier d’un suivi régulier dans des centres spécialisés.

Les adresses à Paris

  • Pédiatrie

Hôpital Armand Trousseau, 26, avenue du Docteur Arnold Netter, 75 012 PARIS, 01 44 73 69 09

Hôpital Necker, 149-161, rue de Sèvres, 75 015 PARIS, 01 44 49 48 07

Hôpital Robert Debré, Point bleu, niveau -1, 48, boulevard Sérurier, 75 019 PARIS, 01 40 03 24 22

 

  • Adultes

Hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75 020 PARIS, 01 56 01 66 11

Bon à savoir

Un centre unique à Paris : le centre d’information et de dépistage de la drépanocytose (CIDD)

Le CIDD de la Mairie de Paris est chargé de dépister et informer sur cette maladie et sa prise en charge et d’apporter un soutien aux malades et à leurs familles. Contact : Le Centre d'information et dépistage de la drépanocytose (CIDD) 15,17 rue Charles Bertheau - 75013 Paris Métro : ligne 7 (Porte de Choisy) Tél. : 01 45 82 50 14   Ou au : 16, 18, rue Cavé - 75018 Paris Métro : La Chapelle ou Château Rouge Tél. : 01 45 82 50 14 Drépanocytose Dépliant d’information (PDF - 425 Ko)

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *