Points clés
  • La semaine européenne de la vaccination se déroule du 25 au 30 avril. L’occasion de faire le point sur ses vaccins.
  • La vaccination est importante tout au long de sa vie. Le calendrier vaccinal, mis à jour tous les ans, détaille les recommandations (nombre d’injections et délais entre chaque injection) pour chaque vaccin.
  • La plupart des vaccinations (achat du vaccin et injection) recommandées dans le calendrier des vaccinations sont sans avance de frais dans les centres de vaccination du secteur public (adresse des centres sur le site www.mesvaccins.net).
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Vaccins, êtes-vous à jour ?

Vaccination - Medical Concept with Blurred Text, Stethoscope, Pills and Syringe on Green Background. Selective Focus. 3D Render., vaccins

C’est le thème de la 10e édition de la Semaine européenne de la vaccination qui se déroule du 25 au 30 avril. Une bonne occasion de faire le point sur l’état des vaccinations de toute la famille. La protection vaccinale est un enjeu de santé publique car le vaccin reste le meilleur rempart pour lutter contre les maladies infectieuses. Je me protège, je protège les autres, je me vaccine.

Planète Vaccination_Inpes_1062Faire le point sur ses vaccins

La Semaine de la vaccination est une vaste opération qui mobilise l’ensemble des professionnels de santé pour inciter à vérifier l’état de ses vaccinations. Il est possible de demander au pharmacien, au médecin mais aussi à une sage-femme si vos vaccins sont à jour en fonction du nouveau calendrier vaccinal édité pour l’année 2016.

Ce document détaille les dernières recommandations pour les vaccinations. Certains vaccins sont obligatoires, d’autres recommandés et il est toujours indispensable de suivre les indications concernant le nombre d’injections et les délais pour que la protection soit maximale et continue.

Pour faire le point en 30 secondes sur ses vaccins, l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) a mis au point un questionnaire en ligne qui permet de connaître rapidement la liste personnalisée des maladies contre lesquelles il est recommandé de se protéger : www.mesvaccins.net

Il est possible d’effectuer cette recherche pour soi-même, pour ses enfants ou pour un proche. Il ne s’agit pas d’une prescription médicale, mais d’informations et de recommandations de vaccination selon les réponses fournies.

Se vacciner tout au long de sa vie

Savez-vous que le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite nécessite un rappel à 25 ans, à 45 ans, à 65 ans puis tous les 10 ans ? Si les injections sont assez nombreuses à l’enfance, il ne faut pas négliger les dates de rappel. N’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Selon une étude de l’Inpes (Baromètre santé Inpes 2010), près d’une personne sur cinq estime ne pas être à jour dans ses vaccinations. Il convient de rappeler que la vaccination reste le meilleur moyen pour se protéger mais aussi d’éviter la propagation de certaines maladies au sein de la population.

Certaines pathologies, telle que la variole, ont disparu du territoire français alors que d’autres maladies, la rougeole et la coqueluche par exemple, sont toujours présentes, à cause d’une vaccination moins suivie.

Le carnet de vaccination pour tout noter et ne rien oublier

Le carnet de vaccination permet d’enregistrer la date d’administration, le numéro du lot du vaccin, la signature et le cachet de l’administrateur du vaccin. Il est utile pour éviter une rupture dans le suivi vaccinal (qui débute souvent vers 11-13 ans). Le carnet de vaccination est personnel et à conserver précieusement par chacun.

Si en 2014, 8 Français sur 10 sont favorables à la vaccination (étude auprès de 12 703 personnes âgées de 18 à 75 ans), il y a de plus en plus de réticences à faire vacciner son enfant, souvent faute d’information ou d’une certaine méfiance vis-à-vis des produits injectés. Pourtant, tous les chiffres montrent la grande efficacité de la vaccination, surtout quand elle est faite à grande échelle, sur des catégories entières de population.

Mieux connaître les vaccins pour mieux se protéger

Plus d’un quart des Français de 15 à 79 ans ne connaît pas la nature de son dernier vaccin reçu (Baromètre santé Inpes 2010) et ils sont plus de la moitié chez les jeunes de moins de 25 ans. Ce manque d’information explique certainement la désaffection des Français pour la vaccination. Cette semaine de sensibilisation permet aussi de répondre à certaines questions comme « où se faire vacciner », « est-ce remboursé » ?

Les vaccinations mentionnées dans le calendrier vaccinal sont effectuées gratuitement dans les centres de vaccination du secteur public.

La liste des vaccins pris en charge par l’Assurance Maladie est fixée par arrêté ministériel. Les vaccins pris en charge sont remboursés, sur prescription médicale, à 65 %. L’injection du vaccin est prise en charge par l’Assurance Maladie dans les conditions habituelles : 70 % si c’est le médecin qui vous vaccine lors d’une consultation, ou à 60 % si c’est une infirmière qui vous vaccine, sur prescription médicale.

Dans certains cas, le vaccin et/ou l’injection peuvent être pris en charge à 100%.

Certaines mutuelles peuvent prendre le relai de la prise en charge de l’Assurance Maladie. Renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé.

Bon à savoir

Le calendrier vaccinal 2016 est paru

Ce document fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France mais émet aussi des nouvelles recommandations vaccinales « générales » pour l’ensemble de la population et d’autres « particulières » pour certains groupes exposés à des risques spécifiques. Les nouvelles préconisations du calendrier 2016 :
  • La vaccination contre le zona est recommandée pour les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus.
  • La vaccination contre la fièvre jaune est simplifiée.
Calendrier vaccinal 2016_1175
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*