magazine de l’assurance maladie de paris

Bonnes pratiques

Que faire en cas de piqûre de guêpe ?

Mis à jour le 13/05/2022 | 6 min de lecture

Les guêpes, abeilles et frelons sont présents d’avril à octobre sur les terrasses ou dans les jardins, et sont encore plus nombreux en juillet et en août. Que faut-il faire en cas de piqûre, et comment réagir en cas de situation d’urgence ? Comment soulager les effets d’une piqûre pour un adulte ou un enfant ?

L’essentiel

  • Le plus souvent, la piqûre de guêpe, de frelon ou d’abeille est bénigne.
  • Soulager la douleur avec de la glace ou de l’eau fraîche.
  • Nettoyer la zone piquée avec de l'eau et du savon puis désinfecter la plaie.
  • Consulter un médecin en cas de doute.

Quels risques en cas de piqûre par une guêpe ?

piqûre de guêpe
Les guêpes (comme les abeilles, les frelons ou les bourdons) piquent lorsqu’elles se sentent menacées ou dérangées. Mais ce geste de défense entraîne des conséquences en cas de forte réaction, ou lorsque la piqûre se produit à un endroit sensible (bouche, yeux, gorge…).

 

 

 

La piqûre de guêpe est souvent inoffensive, mais douloureuse

Le plus souvent, la piqûre de la guêpe est bénigne, mais elle est immédiatement douloureuse. Cette vive douleur s’accompagne d’un gonflement à l’endroit de la piqûre, de rougeurs, et parfois de démangeaisons. Rassurez-vous : ces effets ne durent que quelques heures, et la douleur s’estompe rapidement.

La piqûre de guêpe peut aussi causer une réaction forte, toxique ou allergique

La piqûre peut aussi avoir des effets plus importants, et nécessiter un appel auprès des services d’urgence. C’est le cas lorsque :

  • la guêpe vous pique près de la bouche ou du cou, ou encore à l’intérieur de la bouche et dans la gorge si vous l’avez avalée. Cela peut provoquer un œdème volumineux, et des difficultés respiratoires. Une piqûre près des yeux peut également se manifester par un gonflement important ;
  • les piqûres sont nombreuses: au-delà de 5 piqûres pour un enfant et 20 pour un adulte, l’injection de venin peut provoquer des vomissements, des vertiges ou un malaise. Cela peut aller jusqu’à la perte de connaissance. Il faut aussi s’inquiéter en cas de diarrhée ou de forte fatigue ;
  • une réaction allergique se manifeste, même après une seule piqûre. Les symptômes à surveiller : un gonflement supérieur à 10 cm, une urticaire généralisée, un œdème Quincke (angiœdème), des difficultés respiratoires, une chute de tension ou encore un malaise et un choc anaphylactique.

Quelles solutions pour soulager une piqûre de guêpe ?

piqûre de guêpe

Même si la piqûre de guêpe, d’abeille ou de frelon n’est pas dangereuse dans la majorité des cas, elle peut être source d’inconfort. Pour les enfants comme pour les adultes, plusieurs bonnes pratiques aident à limiter la douleur, le gonflement et les démangeaisons.

Immédiatement après la piqûre

  • Identifiez l’insecte lorsque c’est possible : cela aidera à adapter le traitement si les symptômes perdurent.
  • Si la piqûre est située sur les extrémités des membres supérieurs (bras, mains…), ôtez les bagues avant que les doigts ne soient trop gonflés.
  • Vérifiez que le dard ou l’aiguillon n’est plus planté dans la peau. Si oui, enlevez-le délicatement.
  • Appliquez un désinfectant après avoir nettoyé la zone piquée avec de l’eau et du savon.
  • Le froid aide à calmer la douleur : vous pouvez tenir une poche de froid ou des glaçons enveloppés dans du tissu contre la zone piquée.

Dans les heures qui suivent la piqûre

  • Privilégiez un temps au calme, le temps que les symptômes s’atténuent.
  • La prise d’un antalgique est possible pour calmer la douleur.
  • Vérifiez que la vaccination contre le tétanos est à jour.
  • Surveillez une aggravation des symptômes, notamment dans le cas d’une réaction allergique.

Dans les 24 heures après la piqûre

  • En cas de démangeaison, vous pouvez appliquer une pommade antihistaminique après désinfection de la peau.
  • Une consultation médicale est nécessaire si la zone reste gonflée, rouge ou douloureuse. Le médecin pourra alors déterminer le traitement le plus approprié.

Que faire en cas d’urgence ou de réaction forte après une piqûre ?

Si la piqûre entraîne des difficultés respiratoires, ou que vous craignez une réaction toxique ou allergique, prévenez immédiatement les secours en composant le 15 ou le 112. Cela vous permettra d’être mis en relation avec le Samu.

  • Pensez à donner le maximum d’informations sur l’état de santé de la victime : malaise, difficultés respiratoires…
  • Vous pouvez placer la victime en position latérale de sécurité en attendant les secours.
  • En cas de réaction allergique, si la personne possède un stylo d’adrénaline auto-injectable, vous pouvez réaliser cette injection rapidement. Pensez à signaler l’injection auprès des services de secours : une telle intervention nécessite une surveillance médicale par la suite.

Lorsque la piqûre provoque un œdème important au niveau des voies respiratoires, donnez un glaçon à sucer à la victime. Cela aide à diminuer le gonflement et à mieux respirer, en attendant l’intervention des secours.

 

Le saviez-vous ?

Pour éviter les piqûres, vérifiez aussi où vous marchez !

Pour éviter une piqûre sous le pied, privilégiez les chaussures quand vous marchez dans l’herbe. En été, les fruits ou les restes alimentaires cachés dans les herbes attirent les guêpes.