bronchiolite nourrisson
Points clés
  • La bronchiolite est une affection virale contagieuse et le plus souvent bénigne, fréquente chez les nourrissons de moins de deux ans. Elle se traduit par de la toux et une gêne respiratoire.
  • Face à des symptômes de bronchiolite, la première chose à faire est d’emmener le bébé chez le médecin ou le pédiatre pour évaluer la gravité des symptômes et prescrire une prise en charge adaptée.
  • Le traitement des formes bénignes repose sur une surveillance du nourrisson et des lavages de nez réguliers.

La bronchiolite chez le nourrisson

Maladie fréquente en hiver, la bronchiolite touche particulièrement les enfants de moins de deux ans. Elle peut entraîner des complications respiratoires importantes. Le point sur les traitements préconisés et ceux contre-indiqués.

bronchiolite nourrisson

Comment reconnaître la bronchiolite chez le nourrisson ?

La bronchiolite fait partie des maux fréquents de l’hiver. Il s’agit d’une maladie virale contagieuse qui affecte les bébés de moins deux ans, chez qui les bronches sont encore en cours de développement. Bien que généralement bénigne, elle a tendance  à inquiéter les jeunes parents en raison de ses potentielles complications respiratoires qui peuvent être graves chez les nourrissons de moins de deux mois et/ou fragiles. 

La gêne respiratoire est caractéristique de la bronchiolite, et cause des symptômes tels que la toux et une respiration rapide et sifflante. L’alimentation du nourrisson est également à surveiller : un bébé gêné pour respirer ne prend pas ses biberons normalement.

La kiné respiratoire contre-indiquée en cas de bronchiolite 

En novembre 2019, la Haute Autorité de Santé a actualisé ses recommandations de prise en charge des nourrissons de moins de 12 mois atteints de bronchiolite. Bien que fréquemment prescrite au cours des dernières années, la pratique de certaines techniques de kinésithérapie respiratoire (clapping, vibration) est contre-indiquée dans le traitement du premier épisode de bronchiolite aiguë chez le nourrisson de moins de 12 mois.

Selon la HAS, les données scientifiques disponibles ne permettent pas de prouver l’efficacité de la kiné respiratoire sur la bronchiolite. Il est également précisé qu’il est nécessaire de poursuivre les recherches pour mieux connaître les effets de ces techniques et leur impact sur le nombre d’hospitalisations.

Les bons gestes pour soulager les symptômes de la bronchiolite

Consulter le médecin traitant ou le pédiatre est le bon réflexe à adopter face aux premiers signes de la bronchiolite chez le nourrisson. Seul un examen pratiqué par un professionnel de santé permet d’estimer la gravité des symptômes et de prescrire la prise en charge adaptée. Celle-ci consiste généralement en une surveillance à la maison pour les formes bénignes, en effectuant régulièrement des lavages de nez au sérum physiologique. Aucun traitement médicamenteux – y compris par automédication – n’est indiqué. Le recours aux urgences et les hospitalisations sont réservées aux cas les plus graves.

Il est également recommandé de bien veiller au confort de l’enfant et de le protéger d’une éventuelle surinfection avec quelques gestes simples au quotidien :

  • Le coucher sur le dos comme d’habitude
  • Aérer sa chambre
  • Le faire boire de l’eau fréquemment
  • Continuer à l’alimenter en fractionnant ses repas
  • Ne pas l’exposer au tabagisme passif
bronchiolite nourrisson

Les 48 premières heures requièrent une vigilance particulière. Si les symptômes de la bronchiolite s’aggravent, une nouvelle consultation du médecin s’impose.

Bon à savoir

Le Réseau bronchiolite en Île-de-France

Le Réseau bronchiolite permet de trouver des interlocuteurs de proximité y compris les week-ends et jours fériés dans tout le département île de France. Le site du Réseau contient également de nombreuses informations pour reconnaître les symptômes de la bronchiolite et améliorer sa prise en charge. Rendez-vous sur reseau-bronchio.org