perte d’autonomie
Points clés
  • Le taux de recours à l’hospitalisation pour les 75 ans et plus est de 31 %, ce qui représente plus de 3,7 millions d’hospitalisations de patients de 75 ans et plus, sur l’ensemble du territoire français.
  • La durée moyenne de séjour à l’hôpital pour les personnes de plus de 75 ans est de 6,9 jours (source : Assurance Maladie).
  • Les personnes âgées de plus de 75 ans représentent aujourd’hui plus de 9 % de la population française, elles devraient représenter 11 % en 2025 et 16 % en 2050 (source Insee).
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Prendre en charge la prévention de la perte d’autonomie

La perte d’autonomie est la première crainte de la majorité des Français. Le dernier baromètre de l’OCIRP (Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance) confirme cette préoccupation sociale majeure. Le maintien à domicile est, depuis 2007, plébiscité par environ 80 % des Français lorsqu’il s’agit d’envisager l’aide à apporter à un proche. Mais le maintien à domicile des seniors ne peut pas être assuré seulement par les proches. Surtout après une hospitalisation. Consciente de ces enjeux, l’Assurance Maladie a ajouté une nouvelle offre à son programme de retour à domicile : l’accompagnement pour les personnes âgées de plus de 75 ans. À Paris, cette expérimentation concerne aujourd’hui 9 établissements de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

perte d’autonomie

Le retour à domicile après une hospitalisation pour les personnes âgées

Les personnes de 75 ans et plus peuvent être encore autonomes mais leur état de santé est susceptible de se dégrader rapidement pour des raisons d’ordre social et/ou médical après une hospitalisation. Partant du constat que les personnes âgées de 75 ans et plus sont une population fragile, souvent ré-hospitalisée, l’Assurance Maladie a créé un parcours de soins spécifique : le programme de retour à domicile après une hospitalisation pour les personnes âgées (Prado personnes âgées).

L’objectif est de réduire le risque de ré hospitalisation évitable pour les personnes âgées de plus de 75 ans et de prévenir les situations de perte d’autonomie. Quatre facteurs majeurs d’hospitalisation sont identifiés : médicaments, dénutrition, dépression et chutes. Ce sont des facteurs évitables, sur lesquels il  est possible de proposer un accompagnement.

Il s’agit de proposer dans les établissements conventionnés, aux personnes âgées éligibles et qui sont encore autonomes, un accompagnement spécifique dès la sortie de l’hôpital. Cet accompagnement s’étend entre 30 et 90 jours, pour optimiser la transition entre l’hôpital et le domicile. Il s’agit d’organiser le parcours de santé autour d’équipes pluriprofessionnelles de proximité (médecin traitant, infirmière, pharmacien, autres professions selon la pathologie) et d’aides à la vie (portage de repas, aide-ménagère, selon les besoins identifiés). Pour prévenir les situations à risque (isolement, renoncement aux soins, maintien au domicile…), une évaluation sociale est systématiquement réalisée.

À Paris, le Prado personnes âgées a commencé en janvier 2018. Plusieurs établissements parisiens de l’AP-HP le proposent : Saint-Louis, Lariboisière, Saint-Antoine, Tenon, Pitié Salpêtrière, Bichat – Claude Bernard, Hôpital Cochin, Hôpital européen Georges-Pompidou, Fernand-Widal.

Seuls les patients du régime général, qui sont déclarés éligibles par l’équipe médicale du service de l’hôpital ayant signé la convention, peuvent adhérer au Prado personnes âgées.

Si le patient peut et souhaite bénéficier du Prado personnes âgées, après signalement de l’équipe médicale, le conseiller de l’Assurance Maladie (CAM) prendra contact avec lui avant son retour à domicile pour mettre en place l’accompagnement médico-social attendu par l’équipe médicale.

Prado

Bon à savoir

Acquérir plus d’autonomie dans la vie de tous les jours : les ateliers « équilibre »

Le développe un ensemble d’activités de prévention liées à l’avancée en âge à l’attention des retraités franciliens parmi lesquelles les ateliers « Équilibre ». Le PRIF et la CPAM de Paris sont partenaires pour les ateliers « Équilibre ». L’atelier « Équilibre » peut être proposé dans le cadre de l’entretien personnalisé avec le médecin de l’examen de prévention santé. Tous les assurés sociaux du régime général peuvent bénéficier d’un examen de prévention santé gratuit, tous les 5 ans. Il suffit de s’inscrire (inscription en ligne par webformulaire https://www.cpam75.fr/webform/FormESadulte.php).
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Un commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *