alimentation
Points clés
  • Les besoins nutritionnels sont variables en fonction de l'âge, du poids, de la taille, du sexe et du niveau d'activité physique. Si vous devez suivre un régime particulier, parlez-en à votre médecin traitant.
  • Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) propose neuf repères clés qui sont fondés sur la consommation des différents types d’aliments et sur la pratique régulière d’une activité physique.
  • Une bonne hygiène alimentaire est indispensable pour la prévention de nombreuses pathologies.

Alimentation : de nouvelles recommandations pour vivre en bonne santé

Consommer des aliments issus d’une production locale et de saison, éviter de rester trop longtemps assis… Santé publique France intègre de nouvelles recommandations sur l’alimentation et l’activité physique. Ces recommandations portant sur l’hygiène alimentaire sont indispensables à la prévention de certaines pathologies.

alimentation

Tenir compte de l’impact de l’alimentation sur l’environnement

En France, des recommandations alimentaires et d’activité physique officielles ont été diffusées depuis 2001 dans le cadre du Programme national nutrition santé (PNNS). Ces repères sont destinés à évaluer les besoins nutritionnels pour prévenir les risques de maladies chroniques en tenant compte des habitudes alimentaires et en évitant les contaminants présents dans les aliments.

Les nouvelles recommandations établies par Santé Publique France tiennent compte de plusieurs évolutions. D’abord, une connaissance plus complète de certains aliments et de leurs bénéfices. Mais également de nouvelles études scientifiques, surtout les actuels enjeux environnementaux. Pour autant, Santé publique France ne préconise pas un changement complet dans les gestes du quotidien. Il s’agit plutôt d’accentuer certaines bonnes habitudes, et de réduire de plus en plus la consommation d’autres aliments.

Pour privilégier une alimentation saine et équilibrée, il est recommandé de se tourner plus systématiquement vers les fruits et les légumes de saison, vers les aliments issus de la production locale et lorsque c’est possible vers des aliments bio. Le « fait maison » est aussi une bonne pratique à adopter.

Moins de viande, plus de fruits à coque non salés

Autre recommandation, la réduction de la consommation de viande et de charcuterie : 500 grammes par semaine maximum pour la viande, 150 grammes pour la charcuterie. La volaille doit être privilégiée plutôt que la viande rouge.  Selon une étude de l’Ipsos pour Interbev, de plus en plus de Français s’interrogent sur leur alimentation et souhaitent réduire leur consommation de viande. Cette recommandation s’inscrit donc dans les nouvelles pratiques du consommateur, témoignant d’une volonté d’action pour une alimentation saine et responsable.

Les fruits à coque non salés peuvent être plus librement intégrés aux habitudes du quotidien, compte tenu de leur intérêt nutritionnel : une poignée de noix ou d’amandes sans sel, par exemple.  Une récente  étude démontre notamment les bienfaits des fruits à coque sur la santé cardiovasculaire.

Et si les fruits et les légumes sont toujours recommandés, on peut y ajouter aussi des légumes secs (pois chiches, lentilles ou encore haricots) au moins deux fois par semaine. Les féculents complets riches en fibres doivent aussi être préférés aux produits raffinés. Enfin, le poisson, riche en oméga 3, peut aussi être ajouté au menu deux fois par semaine.

Réduire la sédentarité et être plus actif

Santé publique France continue d’intégrer une activité physique régulière dans les bonnes habitudes : au moins une demi-heure par jour.

Pour cela, le site MangerBouger.fr est toujours une référence à consulter régulièrement. Au quotidien par exemple, on préférera effectuer le maximum de déplacements à pied ou en vélo, plutôt qu’en voiture ou en transports en commun.  Même les escaliers sont une bonne habitude à prendre plutôt que les ascenseurs ! Pour réduire au maximum la sédentarité, il est aussi recommandé de se lever au moins toutes les deux heures pendant la journée.

Consciente de cet enjeu de santé publique, l’Assurance Maladie propose le programme Nutrition Active , soit 5 ateliers pour apprendre à mieux manger et bouger plus au quotidien : objectif préserver sa santé.

recommandations alimentation

Bon à savoir

Le Nutri-score, un logo utile pour bien s’y retrouver Nutri-score, alimentation Le Nutri-score est un logo qui figure sur les emballages des produits alimentaires et des boissons depuis 2017. Il n’est pas obligatoire, mais permet aux consommateurs de mieux s’y retrouver dans les informations liées à la qualité nutritionnelle des produits, grâce à des lettres attribuées aux produits, A étant la meilleure note. C’est un outil pratique pour mieux identifier les aliments à favoriser (fibres, protéines et légumes) et ceux dont la quantité doit être limitée (acides gras saturés, sucres, sel…).

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *