Le Rire Médecin
Points clés
  • Le Rire Médecin c’est près de 100 comédiens-clowns 100 % professionnels qui effectuent 80 000 visites par an aux enfants et à leur famille partout en France.
  • Le Rire Médecin intervient dans 15 hôpitaux et dans 46 services pédiatriques en France (Île-de-France, Tours, Orléans, Marseille, Nancy, Nantes et Angers).
  • Le Rire Médecin, est la seule association à vocation nationale de clowns hospitaliers.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Le Rire Médecin : faire face à la maladie avec le rire

En France, un enfant sur deux est hospitalisé avant l’âge de 15 ans. Un moment souvent difficile pour des familles qui doivent affronter l’angoisse du diagnostic ou des soins difficiles. Partenaire de la CPAM de Paris, le Rire Médecin redonne aux enfants hospitalisés le pouvoir de rire pour mieux faire face à la maladie.

Le Rire Médecin

Crédits photos : Jacques Grison / Le Rire Médecin

Le Rire Médecin en bref et en action

Fondée en 1991, l’association le Rire Médecin réunit des clowns qui interviennent deux fois par semaine et tout au long de l’année dans chacun des services où ils sont présents parmi  les huit établissements de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) sur Paris : L’Institut Gustave Roussy ainsi que les hôpitaux Necker, Louis Mourier, Armand Trousseau, Ambroise Paré, Robert Debré, Bicêtre et Jean Verdier.

L’action du Rire Médecin est bien sûr présente dans les services pédiatriques. Elle s’étend également à la maternité à travers le programme Mater-Nez, afin de procurer un sentiment d’apaisement et de tendresse à la maman en souffrance.

Caroline Simonds, fondatrice et directrice artistique de l’association le Rire Médecin
© CPAM Paris – MS – mars 2018

Concrètement, pour apporter un mieux-être aux enfants hospitalisés, les clowns leur rendent visite. Un seul objectif : leur permettre d’oublier la maladie l’espace d’un instant à travers des rires, des jeux et des chants. Comme le rappelle Caroline Simonds, fondatrice et directrice artistique de l’association, “il faut pouvoir dédramatiser l’hôpital car c’est aussi un lieu de vie. Par nos actions nous permettons  d’aider les parents à partager un moment d’émotion avec leur enfant et à les soulager à travers la musique, la poésie et la magie”.

Proposant bien plus que des spectacles, les hôpiclowns improvisent, toujours en duo, une intervention personnalisée dans le respect de l’enfant, de son état, de son humeur et de son rythme, le tout en concertation avec l’équipe médicale.

Les clowns à l’hôpital, c’est vital

Pour pouvoir approfondir son action, le Rire Médecin considère comme essentiel de partager sa pratique avec le personnel soignant à travers son code de déontologie. Les comédiens, en plus de leur apprentissage spécifique, reçoivent tout au long de leur activité des formations par des professionnels de santé. Celles-ci leur permettent d’acquérir une meilleure approche de l’environnement médical dans lequel ils interviennent, une bonne compréhension du patient et de sa maladie ainsi que la maîtrise des normes d’hygiène et de sécurité. Chacun des clowns doit effectuer un compte rendu tous les trois mois, en veillant au plus grand respect du secret médical, pour pouvoir évaluer l’impact des clowns sur le service.

Des spectacles organisés dans les hôpitaux parisiens

Toute l’année, l’association organise différents spectacles à Paris. Elle est soutenue par plusieurs associations et structures dont la CPAM de Paris. Grâce aux différentes aides financières (subventions, mécénats, dons), les hôpiclowns peuvent continuer de dispenser de la joie et des sourires sur les visages des enfants malades. Comme le souligne Caroline Simonds “la CPAM de Paris apporte une aide précieuse au budget pour permettre à l’association de travailler au sein de l’AP-HP. De plus, le soutien apporté par des instances officielles, comme l’Assurance Maladie, apporte du crédit et une validation de nos compétences aux yeux du public”.

Découvrir l’association sur son site Internet : www.leriremedecin.org

Bon à savoir

Les congés et absences pour enfant malade

Sous certaines conditions, un salarié peut s’absenter pour s’occuper de son enfant malade. Selon la gravité de l’état de santé de l’enfant, le salarié peut bénéficier d'un congé non rémunéré de 3 jours par ou d’un congé de présence parentale. http://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/temps-de-travail-et-conges/conges-et-absences/article/les-conges-et-absences-pour-enfant-malade
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*