[Parlez-vous Assurance Maladie] Les IJ

Lorsque votre contrat de travail est suspendu pour cause de maladie non professionnelle, vous pouvez bénéficier d’indemnités journalières ou IJ.

Les IJ ou indemnités journalières en cas de maladie

En cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident, le salarié peut percevoir des indemnités journalières (IJ).

Les IJ sont des revenus de remplacement. Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d’inactivité partielle ou totale : maladie, maternité, invalidité, préretraite, retraite, réduction temporaire d’activité…

Ces IJ sont versées par la Caisse primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

Des revenus soumis à conditions

Les salariés doivent remplir les conditions d’ouverture de droits (nombre d’heures travaillées ou montant de cotisation, durée de l’arrêt de travail).

Le délai de carence est la période écoulée entre le début de l’arrêt de travail effectif et le versement des IJ par la Sécurité sociale.

Le délai de carence est de 3 jours, sauf exceptions.

L’IJ est égale à 50% du gain journalier de base avec un plafond indexé sur 1,8 fois le SMIC en vigueur (soit 2 664,49 euros au 1er janvier 2017). Le salaire journalier de base est calculé sur la moyenne des salaires bruts (= salaires soumis à cotisations) des 3 derniers mois précédant votre arrêt de travail, ou des 12 mois en cas d’activité saisonnière ou discontinue.
Par exemple : sur la base d’un salaire journalier de 75 euros, votre indemnité journalière sera de 37,50 euros par jour.

Le montant maximum des IJ est plafonné.  Elles sont versées pendant 360 jours maximum sur 3 ans (sauf exceptions et en cas d’affection de longue durée – ALD).

Les IJ ne sont pas déductibles des impôts. Les IJ doivent être déclarées comme des revenus (sauf exceptions).

Les attestations de paiement d’IJ, comme les bulletins de salaire, valident les droits à la retraite.

Pour accéder à l’attestation de paiement des IJ et obtenir le relevé fiscal, connectez-vous sur votre compte ameli rubrique « Mes démarches ».

2 commentaires pour cet article

  • Concernant ma perte de salaire, sa fait déjà un mois que j’attend ??? Quand es ce que je vais la recevoir

    • Bonjour,

      Sous certaines conditions et après un délai de carence de 3 jours, vous pouvez percevoir des indemnités journalières. Elles sont versées par l’Assurance Maladie pour compenser la perte de salaire pendant votre arrêt de travail. Calculées sur la base de vos salaires bruts des trois ou douze mois précédant votre arrêt, elles vous sont versées tous les 14 jours. Elles sont versées pour chaque jour du congé maladie, même les jours habituellement non travaillés, les dimanches et les jours fériés.
      La CPAM compte en jour calendaire et paye en jour calendaire. Le décompte du temps d’absence appliqué par votre employeur relève du droit du travail et de la convention collective de votre entreprise.
      Exemple : si vous avez été arrêté le samedi 7 (vous avez donc travaillé le 6) la CPAM mettra la carence le samedi 7/ dimanche 8/ lundi 9 et paiera à compter du mardi 10.

      Pour plus d’informations :
      https://www.ameli.fr/paris/assure/remboursements/indemnites-journalieres/arret-maladie

      Enfin, ce webzine est dédié à l’information autour de la santé et n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières. Si vous dépendez du régime général, et afin de faire le point sur votre dossier, nous vous invitons à prendre directement contact avec l’Assurance Maladie :
      – Par mail via votre compte ameli http://bit.ly/merciameli
      – Par téléphone au 36 46 (Tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *