consommation d'alcool, apéro
Points clés
  • L'alcool ne désaltère pas. Au contraire, les boissons alcoolisées ont tendance à déshydrater et à augmenter le risque de coup de chaleur.
  • Une consommation excessive d'alcool comporte des risques à court terme (accident de la route, violence) et à long terme (cancer et autres maladies).
  • Ne doivent pas boire d'alcool : les personnes atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes, les enfants, et tout individu qui doit conduire.

Apéro d’été : éviter la forte consommation d’alcool

La consommation d’alcool a tendance à augmenter en été et pendant les vacances. L’apéro est un rendez-vous incontournable de la belle saison. L’appel des terrasses, le petit verre après le travail sur les quais de la Seine aménagés pour la détente, les pique-nique improvisés, les barbecues… Pourtant, les boissons alcoolisées sont loin d’hydrater l’organisme : elles demeurent dangereuses pour la santé, surtout lorsqu’elles sont consommées avec excès.

consommation d'alcool, apéro

La consommation d’alcool, dangereuse à court et à long terme

L’alcool, souvent relié à des notions de plaisir et de socialisation, s’associe volontiers à la relaxation estivale. Sur le papier seulement, car les boissons alcoolisées sont loin de faire bon ménage avec la canicule. Un verre de bière ou de rosé bien frais peut sembler étancher la soif dans un premier temps, mais en réalité l’alcool augmente les risques de déshydratation et de coup de chaleur. Ces dangers s’ajoutent à la liste des autres effets néfastes de l’alcool sur la santé.

Tant que le foie n’a pas totalement éliminé l’alcool, celui-ci reste dans l’organisme dont il perturbe le fonctionnement. À court terme, cela se traduit par une diminution des réflexes et de la vigilance, voire par des conséquences plus graves comme des réactions violentes ou des accidents de la route. À plus long terme, une consommation excessive et régulière d’alcool est à l’origine de nombreuses pathologies : maladies cardio-vasculaires, hypertension, cirrhose du foie et cancers (bouche, gorge, intestin, œsophage, foie).

En France, 45 000 décès par an sont dus à l’alcool. L’alcool est aussi la deuxième cause de mortalité évitable, à condition d’adopter les bonnes pratiques et de connaître les limites à ne pas dépasser.

Une consommation d’alcool, toujours avec modération et selon son état de santé

Limiter les risques liés à l’alcool ne signifie pas forcément interdire totalement sa consommation, sauf pour certaines personnes comme les femmes enceintes, les enfants, les personnes atteintes de maladie chronique et toute personne qui doit conduire.

En cas d’hépatite virale, d’épilepsie ou d’autres pathologies comme la pancréatite, l’alcool agit comme un facteur aggravant et compromet les chances de guérison. Une recommandation également valable pour les personnes qui prennent des médicaments.

Il convient de connaître et de reconnaître les comportements excessifs. Pour une consommation d’alcool ponctuelle, la limite se situe à 4 unités d’alcool par occasion. Pour une consommation d’alcool plus régulière, il est conseillé de ne pas dépasser 2 unités d’alcool par jour chez les femmes et 3 chez les hommes. Une unité correspond à une quantité d’alcool standard contenue dans un verre de vin, un verre de bière ou une coupe de champagne (en savoir plus).consommation d'alcool, équivalence alcool, Alcool info service

Plus spécifiquement en été, il est conseillé de faire preuve d’une vigilance accrue en cas de forte chaleur : contacter les secours en cas de signes de déshydratation (crampes, maux de têtes, vertiges, malaise). Privilégier l’eau et les jus de fruits pour s’hydrater, et réduire au maximum la consommation d’alcool.

Bon à savoir

« Alcool info services », un service d’aide à distance

La consommation d’alcool concerne quasi tout le monde. Elle peut être occasionnelle ou régulière, voire quotidienne. La quantité consommée est plus ou moins importante selon les habitudes et les diverses occasions festives… Pour autant, connaît-on vraiment sa consommation et les effets des boissons alcoolisées sur la santé ? Le site alcool-info-service.fr permet de tout savoir sur l’alcool et d’évaluer sa consommation en quelques clics. Il s'adresse à tous, aux personnes dépendantes comme à leur entourage, en toute confidentialité. Un service de chat ou d'écoute par téléphone avec des professionnels est également disponible.

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *