chicha, tabac, narguilé
Points clés
  • Fumer la chicha est une pratique dangereuse qui se développe en Europe depuis les années 90 et qui est populaire auprès des jeunes.
  • Une séance de chicha de 20 à 60 minutes, équivaut à fumer 2 paquets de cigarettes.
  • Les risques de cancer sont importants, tout comme le risque de développer une dépendance. Les personnes exposées à la fumée sont aussi concernées par des effets secondaires.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Fumer la chicha : aussi dangereux que la cigarette pour la santé

Le dernier truc à la mode en matière de tabac, c’est de fumer la chicha. Cool ? Peut-être en apparence, mais il n’y a pas non plus de fumée sans feu. Fumer la chicha ou le narguilé est aussi dangereux que fumer la cigarette. Les effets secondaires sur la santé sont importants : risques de cancer, de dépendance… Cela concerne aussi les personnes exposées à la fumée.

chicha, narguilé

Chicha et tabac à chicha, en bref

La chicha, narguilé ou encore hookah : ces termes désignent une pipe à eau utilisée pour fumer un tabac mélangé à d’autres éléments. Il est généralement parfumé et chauffé avec du charbon sur un foyer. La fumée expulsée par une pipe est absorbée par le fumeur par le biais d’un tuyau flexible. Cette pratique d’abord plus répandue au Moyen-Orient ou en Afrique se développe en Europe et aux États-Unis depuis les années 90. Elle est aussi plus populaire auprès des adolescents et des jeunes adultes, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). À Paris, un jeune sur 10 avait déjà expérimenté la chicha en 2015, d’après une étude menée par l’association Paris sans tabac.

Le tabac à chicha est composé de 25 à 30 % de tabac, mélangé avec de la mélasse, d’arômes de fruits, de conservateurs et d’agents de texture. Son aspect est pâteux. Les différents arômes utilisés lui donnent des goûts différents. C’est d’ailleurs l’un des points qui séduisent les consommateurs, attirés par la variété des parfums disponibles.

Mais il faut bien retenir que la quantité de goudron et de nicotine contenue dans le tabac à chicha est aussi élevée que dans une cigarette, même si la part des métaux lourds (chrome, plomb, nickel…) est moins importante. Et contrairement à une idée reçue, les goudrons du tabac d’un narguilé ne sont pas moins cancérigènes que ceux d’une cigarette. La combustion plus douce du narguilé génère d’ailleurs plus de monoxyde de carbone (CO) que la cigarette.

En France, la composition du tabac à chicha, sa consommation et sa vente sont régies par la réglementation française comme tout autre produit de tabac.

Les dangers de la chicha sur la santé sont sous-estimés

Fumer la chicha est très nocif pour la santé, contrairement aux idées reçues. Des études menées par l’OMS et par des chercheurs universitaires tendent même à montrer que cette pratique est plus nocive pour la santé que la cigarette, en raison de la quantité importante de substances nocives ingérées en un temps court. Pour l’OMS, une seule séance de chicha ou de narguilé a le même impact sur la santé que le fait de fumer 20 ou 30 cigarettes.

Les effets nocifs sur la santé sont semblables à ceux observés chez un fumeur régulier. L’Institut national du cancer met ainsi en avant certains risques de cancer du poumon, des lèvres, de la vessie et des voies aéro-digestives supérieures. Le système respiratoire et le système cardiovasculaire peuvent également être impactés. Le danger d’une contamination par des bactéries ou des virus est plus important en raison de l’utilisation collective du tuyau du narguilé. Comme pour la cigarette, il existe un risque réel de dépendance et des effets secondaires liés au tabagisme passif pour les personnes exposées à la fumée.

Notre conseil : l’embout du narguilé doit être changé entre fumeur. En effet, si l’embout n’est pas changé à chaque fois, il peut transmettre des risques d’herpès, d’hépatite et de tuberculose.

 

Bon à savoir

Un accompagnement pour arrêter de fumer

Le « Mois sans tabac » en novembre est un coup de pouce pour les fumeurs qui souhaitent arrêter. Mais se faire accompagner pour arrêter de fumer, c’est toute l’année. Pour cela, Tabac Info Service propose plusieurs services pour mettre toutes les chances de son côté : le site Tabac-info-service.fr et une application gratuite d’e-coaching. Elle est disponible sur iTunes pour iOS et le Google Play pour Android.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *