E-mémo génériques, médicament
Points clés
  • 3 boîtes de médicaments remboursées sur 10 sont des médicaments génériques en 2015. L’objectif est d’atteindre plus de 4,5 en 2017.
  • La prescription avec le nom de la molécule (dénomination commune internationale – DCI) permet aussi de lutter contre les interactions médicamenteuses.
  • Une application gratuite a été développée pour que les médecins trouvent facilement le nom de la molécule dans le répertoire des médicaments génériques.

E-mémo Génériques : une appli d’aide à la prescription de médicaments génériques

Depuis plusieurs années, les Français sont incités à privilégier les médicaments génériques. Les économies sont substantielles puisqu’on les estime à 7 milliards d’euros entre 2010 et 2015. Dans ce cadre, une application gratuite, E-mémo Génériques, vient d’être lancée pour aider les médecins à trouver le nom de la molécule dans le répertoire des médicaments génériques, lors de la prescription d’une ordonnance.

E-mémo génériques, médicament

Les médicaments génériques, question de nom

L’Assurance Maladie se bat pour l’essor des médicaments génériques depuis 1995. Mais les habitudes ont la vie dure. Et l’une de ces habitudes est d’appeler le médicament non par sa molécule, mais par son nom commercial. Un médecin ou un patient dira plutôt « J’ai pris un Efferalgan » ou « Je vous donne du  Doliprane », que « paracétamol ». Et pourtant, les deux sont du paracétamol et ont les mêmes effets. En France, le paracétamol est vendu sous plusieurs dizaines de noms.

Le nom du médicament de référence est un nom commercial choisi par le laboratoire. Le nom du médicament générique porte le nom de la molécule (dénomination commune internationale : DCI) assortie d’une marque ou du nom du laboratoire.

E-mémo génériques, médicament

Des campagnes ont été menées pour convaincre les assurés sociaux car une certaine méfiance persiste parfois vis-à-vis des médicaments génériques. Pourtant, les 5 000 médicaments génériques prescrits en France existent depuis plus de 20 ans et ont fait l’objet de plusieurs études pour valider l’efficacité de la molécule. C’est en effet grâce au recul de ces nombreuses années qu’un médicament peut devenir « générique ».

Tous les jours, des millions de patients atteints de maladie chronique sont soignés par des médicaments génériques : diabète, hypertension mais aussi cholestérol.

L’appli E-mémo Génériques, c’est simple et pratique

Afin de participer à la progression de la prescription des médicaments génériques, il est important que les médecins puissent facilement trouver le nom de la molécule dans le « répertoire des médicaments génériques ». E-mémo génériques, médicament

Une application mobile gratuite a été développée par l’Assurance Maladie, en partenariat avec le ministère de la Santé et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm). L’objectif est de permettre aux praticiens libéraux et hospitaliers de vérifier qu’une molécule est bien inscrite au répertoire des médicaments génériques. Plus de 200 molécules sont organisées en 16 classes thérapeutiques. Le moteur de recherche intuitif permet d’obtenir une réponse rapide pour une prescription la plus simple possible. Le pharmacien peut ensuite délivrer le médicament générique en indiquant bien au patient la posologie et le dosage.

 

>>> Pour utiliser l’application E-mémo Génériques, il n’est pas nécessaire de créer un compte ni de suivre d’autres démarches contraignantes. Elle est téléchargeable gratuitement sur AppStore et GooglePlay.

Bon à savoir

La prescription en dénomination commune internationale (DCI)

La prescription des médicaments avec le nom de la molécule (Dénomination Commune Internationale) est une obligation légale qui incombe aux médecins. La prescription en DCI est une nécessité de santé publique car elle permet de ne plus se soucier des noms de marque, et ainsi d’éviter le surdosage ou les interactions médicamenteuses. Autre avantage de cette prescription en DCI : elle facilite la prise de traitement à l’étranger, puisqu’elle est comprise partout dans le monde. Il ne faut pas confondre DCI et médicament générique. Même s’il comporte souvent le nom de la molécule dans son nom, un générique est une déclinaison commerciale.

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *