premier secours
Points clés
  • En cas de malaise cardiaque, d’étouffement ou d’accident, chacun peut agir : connaître les bons gestes d’urgence permet de sauver une vie.
  • La formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) est dispensée par des organismes agrémentés. Elle est ouverte à tous, et peut être gratuite selon les organismes.
  • Dès l’école primaire, les enfants sont aussi formés aux premiers bons réflexes pour alerter et secourir. Cet enseignement se poursuit jusqu’au lycée.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Apprendre les gestes d’urgence

premier secours, gestes d'irgence

Avoir les bons réflexes peut sauver une vie. Pour adopter les gestes de premiers secours, il existe des formations adaptées. Et elles sont accessibles à tous, pour mieux anticiper l’urgence et savoir réagir.

Pourquoi se former aux gestes de premier secours ?

Se former à l’urgence, c’est faire partie des premiers maillons de la chaîne des secours. Les évènements récents en France ont rappelé l’intérêt de connaître ces premiers gestes, que bien des Français ne connaissaient pas ou mal.

Commencer un massage cardiaque sur une personne qui a fait un malaise et qui ne respire plus, faire un point de compression sur une blessure, intervenir auprès de quelqu’un qui s’étouffe, reconnaître les symptômes d’un accident vasculaire cérébral…  des milliers de personnes peuvent ainsi être secourues par leurs proches ou simplement par des passants.

Les gestes d’urgence passent aussi par de bonnes attitudes de prévention et de protection. Appeler les secours sans paniquer ou bien protéger une victime permet aux pompiers et aux secouristes de gagner du temps. Pourtant, seulement 100 000 personnes suivent la formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) chaque année.

Prévention et secours civique de niveau 1 : une base essentielle

La formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) est délivrée par des organismes qui ont reçu un agrément de la préfecture. Le plus souvent, il s’agit des pompiers eux-mêmes ou les secouristes de la Croix-Rouge et de la Protection civile qui interviennent.

La formation PSC1 dure en général une journée. Et une piqûre de rappel est conseillée tous les 3 ou 4 ans, pour se réapproprier des gestes techniques.  Elle est accessible à tous, à partir de 10 ou 12 ans selon les organismes formateurs. Dans certains cas, les mineurs doivent avoir une autorisation parentale ou être accompagnés d’un adulte. Mais les gestes qu’ils apprendront leur seront tout aussi utiles qu’aux plus âgés. En classe de troisième, les élèves ont aussi la possibilité de suivre la formation PSC1. S’ils décident de ne pas y participer, ils devront quand même suivre une initiation de deux heures sur les gestes qui sauvent.

Quelques réflexes à garder en tête !

Quel que soit l’organisme qui la dispense, la formation Prévention et secours civiques de niveau 1 propose le même type d’apprentissage. Il s’agit d’abord d’adopter les bons comportements : sécuriser le lieu de l’accident, vérifier qu’il n’y a aucun danger supplémentaire et vérifier l’état de la victime avant d’appeler les secours.

En attendant l’arrivée des urgentistes, il faut ensuite dispenser les gestes de premiers secours : ils sont différents pour chaque situation. En cas d’étouffement ou de saignement, si la victime est inconsciente ou si elle est en arrêt cardiaque… certaines actions peuvent sauver une vie.

Bon à savoir

Gestes qui sauvent : où les apprendre à Paris ?

En cas de malaise cardiaque, de chute ou de coupure profonde, certains gestes peuvent sauver… à condition de les connaître. Les sapeurs-pompiers de Paris forment chaque personne qui le souhaite aux premiers secours. La formation est accessible à chaque volontaire, même aux mineurs : ils doivent simplement être âgés de plus de 12 ans et accompagnés d’un adulte. Plusieurs casernes accueillent ces formations hebdomadaires à Paris même et autour de Paris.  La formation est gratuite et l’inscription est possible en ligne sur le site de la Préfecture de police. Des formations sont également organisées par la Croix Rouge. Plusieurs sessions sont programmées dans les mois qui viennent à Paris.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*