accès aux droits
Points clés
  • L'action de la Cpam de Paris se traduit par des partenariats avec des associations comme Médecins du monde pour aller à la rencontre des publics les plus fragiles.
  • Des conseillers de l’Assurance Maladie se déplacent dans les locaux de Médecins du monde pour rencontrer les personnes en demande d'AME et les accompagner dans leurs démarches administratives.
  • Ce type de partenariat est primordial pour favoriser l'accès aux droits et aux soins des personnes en grande précarité qui ne peuvent pas toujours se déplacer.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Cpam de Paris et Médecins du monde : favoriser l’accès aux droits

Lutter contre le non recours aux droits et agir pour prévenir les ruptures des droits auprès des publics fragiles, telles sont aussi les missions de la Cpam de Paris. Ces missions pour favoriser l’accès aux droits sont déclinées en actions terrain menées en partenariat. Un exemple avec l’antenne parisienne de Médecins du monde, avec laquelle la Cpam de Paris est engagée depuis une dizaine d’années.

Agir pour favoriser l’accès aux droits

accès aux droits, Médecins du mondeAller à la rencontre de personnes qui ne peuvent pas toujours se déplacer et les accompagner pour les démarches administratives en faveur de l’accès aux droits, c’est par exemple proposer l’Aide médicale de l’État (AME). L’AME est une protection santé destinée à lutter contre l’exclusion, accordée sous conditions de ressources et de résidence stable en France.

« L’action conjointe de la Cpam et de Médecins du monde s’adresse aux personnes étrangères en situation irrégulière » explique le Docteur Jeanine Rochefort, déléguée régionale Île-de-France de l’association Médecins du  monde. « Des collaborateurs de la Cpam se déplacent pour rencontrer des personnes en demande d’AME et établir leur dossier ». 150 personnes ont ainsi été reçues en juin 2017 à Paris pour 80 dossiers instruits par la Cpam de Paris.

Des rendez-vous et un accompagnement dans les locaux de Médecins du monde

accès aux droits, Louis Barda, Médecins du mondeÀ Paris, 75 bénévoles de l’association Médecins du monde œuvrent au sein d’un CAOA (Centre d’accueil, d’orientation et d’accompagnement). Avec le renfort des collaborateurs de la Cpam : « Nous travaillons avec environ cinq conseillers de l’Assurance Maladie, dont trois qui interviennent régulièrement. Ce sont des personnes que l’on connaît bien et qui connaissent bien l’équipe, vers lesquelles nous cherchons l’information en cas de besoin ou lorsque nous sommes face à une situation complexe » indique Louis Barda, coordinateur du CAOA de Paris.

Les collaborateurs de la Cpam reçoivent le public exclusivement sur rendez-vous pendant une permanence de 3 jours par semaine. « Les personnes se présentent avec une convocation au conseiller de l’Assurance Maladie qui travaille ensuite de façon autonome. »

Un partenariat rassurant pour instaurer une relation de confiance

Ce partenariat revêt une importance toute particulière pour Médecins du monde et son public « en grande précarité » comme le souligne Louis Barda. « Ce sont des personnes qui n’ont pas forcément de papiers ou de titre de transport, et pour qui il est très compliqué de se déplacer. Nous les orientons souvent vers d’autres partenaires, mais elles n’y vont pas toujours parce qu’elles craignent de devoir payer ou d’être confrontées à la police. »

La présence de la Cpam de Paris dans les locaux de Médecins du monde contribue à l’objectif commun des deux organisations de favoriser l’accès aux droits et aux soins. « Le fait d’avoir la Cpam dans nos murs, c’est pour nous une grande plus-value. Cela instaure une relation de confiance et rassure les personnes que nous accueillons, sachant que l’un de nos objectifs vise à obtenir l’AME pour les personnes éligibles » conclut Louis Barda.

Bon à savoir

La mission « prévention » de la Cpam de Paris pour lutter contre les inégalités

Les partenariats comme celui avec Médecins du monde s'inscrivent dans la mission de prévention de la Cpam de Paris. Il s'agit de lutter contre le non-recours aux droits grâce aux associations, relais essentiel auprès des populations fragiles. Sur le terrain, cela se traduit par une offre individualisée d'accompagnement administratif et social. En savoir plus.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*