vaccination
Points clés
  • En France, 11 vaccins sont obligatoires pour les enfants nés après le 1er janvier 2018.
  • La vaccination permet de se protéger et de protéger son entourage contre certaines maladies saisonnières et infectieuses.
  • Pour une protection optimale dans la durée, à l’âge adulte, les vaccins doivent être mis à jour régulièrement.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Vaccination : le point sur les vaccins obligatoires

La vaccination est le meilleur moyen de se protéger et de protéger les autres contre certaines maladies.  La Semaine Européenne de la Vaccination est l’occasion d’en rappeler les enjeux pour la santé publique.  Le point sur les obligations et recommandations.

vaccination

Les vaccins obligatoires pour les enfants

En France, la couverture vaccinale a été augmentée depuis le 1er janvier 2018. Huit nouvelles injections sont devenues obligatoires pour les enfants nés après cette date. Cela concerne notamment la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le pneumocoque, le méningocoque C et l’Haemophilus influenzae B.

Cela porte à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants nés après le 1er janvier 2018. Pour les enfants nés avant ou après cette date, la vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite reste obligatoire.

Ces vaccins sont demandés pour l’entrée en collectivité d’un enfant : en crèche par exemple, à l’école ou en centre de vacances. Le refus de faire vacciner son enfant peut également entraîner des poursuites pénales pour les parents, notamment en raison du risque que cela fait courir à l’enfant comme aux proches.

La vaccination ne concerne pas que les enfants et la mise à jour de ses rappels à l’âge adulte est importante, car la protection conférée par certains vaccins ne dure pas toute la vie

Mieux comprendre le calendrier vaccinal 2019

Le calendrier vaccinal conserve les mêmes obligations qu’en 2018 et ne prévoit pas de nouveaux vaccins obligatoires pour les enfants en 2019. Mais de nouvelles recommandations y ont été ajoutées, notamment pour les professionnels de santé.

Ces recommandations prévoient notamment un recours au Gardasil 9 plutôt qu’au Gardasil contre les infections à papillomavirus humain (HPV) pour les jeunes filles, jeunes femmes et jeunes hommes qui n’étaient pas encore vaccinés.

Autre modification depuis le 1er avril 2019, la fin de l’obligation de vaccination contre le BCG pour les professionnels de santé lors de leur formation ou de leur embauche. Pour les assistants dentaires en revanche, il existe désormais une obligation de vaccination contre l’hépatite B.

calendrier vaccinal 2019

L’importance de la vaccination

Pour les enfants comme pour les adultes, la vaccination reste un enjeu majeur de santé publique. La Semaine Européenne de la Vaccination, du 24 au 30 avril 2019, doit permettre de mieux sensibiliser les particuliers et les professionnels de santé. Comme en 2018, le slogan de ce temps fort créé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est :« Prévenir, protéger, vacciner ».  En parallèle, Santé Publique France met en avant l’efficacité de la prévention sur le thème « la meilleure protection, c’est la vaccination ».

Il faut dire que les risques épidémiques restent importants pour des maladies saisonnières comme pour des maladies infectieuses. Depuis le début de l’année 2019, Santé Publique France a relevé 633 cas de rougeole en France, dont 92 % sont survenus chez des personnes mal ou non vaccinées. Un cas sur trois a nécessité une hospitalisation, et une personne est décédée.

Bon à savoir

Bien utiliser son carnet de vaccination, c’est essentiel !

Le carnet de vaccination est le document dans lequel sont consignées toutes les injections : leur nom, la date de l’acte ainsi que les dates des rappels. Il est gratuit. Il doit être présenté au professionnel de santé lors de chaque vaccination. Il peut aussi être utile en vue d’un voyage à l’étranger, notamment pour des destinations où certains vaccins sont obligatoires. C’est un document à conserver à vie !  
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *