dépistage du VIH
Points clés
  • Les recommandations pour faire un test de dépistage du VIH varient selon les sexualités, les milieux de vie, le degré d’exposition à l’épidémie, le nombre de partenaires ou l’assiduité à l’usage du préservatif
  • En 2017, 5,6 millions de sérologies VIH ont été réalisées par les laboratoires de biologie médicale, soit une augmentation de l'activité de dépistage de 12% entre 2010 et 2017
  • Dans plus de la moitié des cas, les personnes apprennent leur séropositivité plus de trois ans après le début de leur infection
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Faire le test de dépistage du VIH

Le virus de l’immunodéficience humaine, ou VIH, est le virus responsable du sida qui affaiblit le système immunitaire. Ce virus se transmet par le sang et les relations sexuelles, ou bien encore de la mère à l’enfant au cours de la grossesse, de l’accouchement ou par la voie de l’allaitement.  La seule façon de savoir si on est infecté(e) par le VIH est de faire un  test de dépistage.

dépistage du VIH

On estime que 25 000 personnes en France (dont 3 600 dans la capitale) sont porteuses du VIH mais ne le savent pas. La moitié des découvertes de séropositivité (52%) ont concerné des personnes déclarant n’avoir jamais été testées auparavant. Cette ignorance alimente l’épidémie. Le dépistage de l’infection par VIH est donc primordial  pour savoir si on est infecté par le virus.

Le test de dépistage est un examen biologique que vous pouvez vous faire prescrire par votre médecin traitant. Ce test est remboursé à 100 % par l’Assurance Maladie s’il est réalisé en laboratoire sur prescription médicale. Il est gratuit dans les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD).

Les CeGIDD permettent à ceux qui le souhaitent de « se faire dépister » gratuitement et sans avoir à donner leur nom. Ils dépistent prioritairement le V.I.H, mais aussi d’autres  IST (infection sexuellement transmissible).

L’offre de dépistage publique et gratuite est importante à Paris avec 11 CeGIDD répartis sur 13 sites et de nombreuses associations impliquées dans le dépistage avec des actions très innovantes au plus près des populations.

Le site Sida Info Service permet de rechercher à Paris une adresse de dépistage pour le VIH.

Les méthodes de dépistage du VIH

Le dépistage de l’infection par VIH est primordial. Un dépistage précoce par rapport à la date de contamination permet à la personne de bénéficier d’un traitement d’autant plus efficace qu’il est commencé tôt.

Il existe trois méthodes de dépistage du VIH: la sérologie du VIH, le Test Rapide d’Orientation Diagnostique (TROD) et l’autotest de dépistage de l’infection par le VIH (ADVIH).

La sérologie du VIH

La sérologie du VIH consiste en un test sanguin réalisé en laboratoire et qui permet de rechercher dans le sang la présence d’anticorps anti-HIV-1 et anti-HIV-2, signe de l’infection. En cas de suspicion d’infection très récente de moins de 3 semaines, une recherche directe du virus est possible.

Le Test Rapide d’Orientation Diagnostique (TROD)

Le dépistage par TROD ne constitue pas un examen de biologie médicale. Il est complémentaire au dépistage sérologique.

En Ile-de-France, AIDES est l’une des associations qui perçoivent des fonds pour réaliser des TROD (Test Rapide d’Orientation Diagnostique). Ce test de détection rapide est un geste non médical réalisé par des militants formés.

En pratique, une goutte de sang est prélevée sur le doigt. Elle est ensuite mise en contact avec un réactif ce qui permet de savoir si vous êtes toujours protégé par vos anticorps contre le VIH. Si ce n’est pas le cas, vous êtes orienté vers un test de confirmation du VIH (par prise de sang), réalisé dans un laboratoire ou un CeGIDD.

L’autotest de dépistage de l’infection par le VIH (ADVIH)

Vendu en pharmacie sans ordonnance, l’autotest de dépistage de l’infection par le VIH est un test rapide utilisable par toute personne souhaitant se dépister seule à domicile et en toute confidentialité. L’autotest doit résulter d’un choix libre, éclairé et autonome de l’intéressé qui effectue lui-même le prélèvement et l’interprétation.

Ce test de dépistage permet de détecter des anticorps anti-VIH en 30 minutes à partir d’une goutte de sang ou de fluide sécrété par le tissu gingival. La fiabilité des tests n’étant pas parfaite, il existe des faux positifs (test positif et absence de contamination) et des faux négatifs (test négatif et contamination réelle).

Actuellement, seuls deux autotests VIH disposent d’un marquage CE imposé par la réglementation européenne. Ils sont disponibles en pharmacie et ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie. Certaines associations de lutte contre le VIH habilitées par les ARS peuvent, dans certains cas, remettre gratuitement des autotests aux personnes éloignées du système de santé. L’Assurance Maladie en assure le financement.

Pourquoi faire le test de dépistage du VIH ?

Si vous n’avez jamais fait de test de dépistage, il est nécessaire d’en faire un pour connaître votre statut sérologique. Certains événements sont des occasions pour faire le test :

  • Commencer ou arrêter une relation amoureuse
  • Décider de ne plus utiliser de préservatif
  • Revenir d’un voyage durant lequel vous avez eu des relations occasionnelles
  • Avoir le projet de concevoir un enfant
  • Penser que l’on a été exposé au virus
  • Avoir une IST (infection sexuellement transmissible)
  • Avoir des symptômes grippaux en dehors des périodes d’épidémies de grippe

Il peut être nécessaire de répéter le test régulièrement :

  • Au moins une fois par an si vous avez des partenaires occasionnel(le)s
  • Tous les trois mois si vous n’utilisez pas systématiquement de préservatif avec vos partenaires occasionnel(le)s
  • Tous les trois mois si vous êtes un homme et avez des rapports sexuels avec d’autres hommes.

Si votre test est négatif

Un test négatif signifie que vous n’êtes pas infecté(e) par le VIH, si votre dernier rapport sexuel sans protection date de plus de six semaines. Dans le cas contraire, refaites le test dans un mois et demi pour vérifier le résultat. Pour y penser, vous pouvez créer une alerte sur jemedepiste.com ou programmer un rappel sur votre téléphone.

Si votre test est positif

Un test confirmé positif signifie que vous êtes porteur du VIH.

Aujourd’hui, des médicaments permettent de vivre avec le VIH en bonne santé. Il est très important que vous ayez rapidement accès à un traitement contre le VIH et à un suivi médical. Plus tôt on connaît sa séropositivité, plus vite on peut prendre des mesures pour éviter de transmettre le virus à une autre personne par ignorance.

VIH TEST : des tests VIH gratuits et sans ordonnance dans les laboratoires de Paris

visuel VIH TEST

Depuis le 1er juillet 2019 et pendant un an, il est possible de faire un test du VIH sans ordonnance pris en charge à 100 % sans avance de frais, sur simple demande et sans rendez-vous, dans tous les laboratoires d’analyses médicales de Paris.

Une expérimentation pilote innovante pour simplifier le réflexe du dépistage et accélérer la fin du sida. Cette action est menée en parallèle dans le département des Alpes-Maritimes. La PACA est la deuxième région la plus touchée après l’Ile-de-France.

Ce dispositif est  porté conjointement par les projets territoriaux pilotes «Vers Paris sans sida»  et «Objectif sida zéro: Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent!», avec l’Assurance Maladie, la Ville de Paris, la Ville de Nice, les Agences régionales de santé et les URPS Biologistes médicaux d’Ile-de-France et de Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Pour plus d’informations : http://www.vihtest.paris/

Retrouvez la carte interactive des lieux où pouvoir effectuer un test de dépistage gratuit à Paris :

Bon à savoir

Sida Info Service

logo Sida Info ServiceRetrouvez toutes les réponses à vos questions les plus fréquentes sur le VIH depuis le site Sida Info Service ou directement par téléphone en composant le  0 800 840 800 (appel confidentiel, anonyme et gratuit).
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *