congé de proche aidant
Points clés
  • Le congé de proche aidant permet de cesser totalement ou partiellement une activité professionnelle pour s’occuper et accompagner un proche en situation de handicap ou perte d’autonomie
  • L’allocation journalière de proche aidant (AJPA) est une aide financière versée par la CAF ou la MSA à un aidant familial en situation professionnelle.

En savoir plus sur le congé de proche aidant

Pour s’occuper d’un proche en situation de handicap ou faisant l’objet d’une perte d’autonomie d’une gravité particulière, il est parfois nécessaire de réduire ou de cesser temporairement son travail. Une démarche facilitée grâce à l’allocation journalière de proche aidant (AJPA).

congé proche aidant

Le congé proche aidant pour accompagner un proche

Le congé de proche aidant vous permet de vous absenter de votre entreprise pour assister un proche qui a besoin d’aide. Tous les salariés peuvent bénéficier d’un congé de proche aidant dès lors qu’ils respectent les conditions.

Un proche désigne : un ascendant, descendant, frère, sœur, concubin, partenaire lié par un Pacs, ou une personne vous ayant désigné comme personne de confiance

La personne aidée doit résider en France de façon stable et régulière et avoir un taux d’incapacité supérieur ou égale à 80% reconnu par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH), ou relever d’un groupe iso-ressource (GIR) correspondant au niveau de perte d’autonomie.

Les démarches pour bénéficier d’un congé de proche aidant s’effectuent auprès de l’employeur, par lettre ou courrier électronique recommandé en respectant les conditions et délais déterminés par convention ou accord collectif d’entreprise afin de fixer la durée maximale du congé.

À noter : il ne faut pas confondre cette allocation avec l’allocation d’accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP)

AJPA : une aide financière pour l’aidant

Le congé de proche aidant permet le versement d’une prestation afin de compenser la perte de ressources subie du fait de l’arrêt ponctuel ou de la réduction d’une activité. L’allocation journalière de proche aidant (AJPA) est versée par la caisse d’allocations familiales (caf), ou par la caisse de mutualité sociale agricole (MSA) pour les personnes qui relèvent du régime agricole.

Les personnes pouvant bénéficier de l’AJPA sont : les salariés du secteur privé ou public bénéficiant d’un congé proche aidant ; les stagiaires d’une formation professionnelle rémunérée, les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi ; les salariés d’un particulier employeur; les travailleurs indépendants.

La demande d’une AJPA se fait via un formulaire à retirer auprès de la caf ou de la MSA ou être téléchargé. Une fois complété et accompagné des pièces justificatives demandées, le dossier doit être adressé à la caf ou MSA dont le demandeur relève au titre des allocations qu’il perçoit déjà.

À noter : les personnes sans aucune activité professionnel, ni indemnité chômage ne peuvent pas bénéficier de l’AJPA

L’AJPA en pratique

Le montant forfaitaire de l’AJPA est fixé à 43,83 euros par jour pour une personne en couple et à 52,08 euros par jour pour une personne vivant seule. 

L’AJPA est versée dans la limite de 66 jours, fractionnables par demi-journée selon la situation professionnelle, durant l’ensemble de la carrière professionnelle pour une ou plusieurs personnes aidées. Chaque bénéficiaire a droit à un maximum de 22 jours par mois.

L’AJPA est soumise au prélèvement à la source et ouvre automatiquement à l’assurance vieillesse des parents du foyer.

Bon à savoir

Faire sa demande d’AJPA en ligne

Les personnes déjà allocataires de la caf peuvent faire une demande d’AJPA directement en ligne depuis le site de la Caf dans Mon Compte > Rubrique Demander une prestation.