rougeole
Points clés
  • La rougeole est une maladie très contagieuse, cause majeure de décès chez les jeunes enfants. Elle est en recrudescence en France.
  • Un malade est contagieux avant même l’apparition des premiers symptômes. Consulter rapidement un médecin est essentiel.
  • La vaccination est le meilleur moyen de se protéger, de protéger ses proches et de freiner les pics d’épidémie.

Rougeole : les bonnes pratiques en cas de contagion

La rougeole fait partie des maladies les plus contagieuses. Elle peut entraîner des complications graves, allant jusqu’au décès notamment chez les enfants et les populations fragiles. La vaccination est le meilleur moyen de se protéger.

rougeole

La rougeole, un enjeu de santé publique

La rougeole fait partie des maladies virales graves. Qualifiée « extrêmement contagieuse » par l’Organisation mondiale de la santé, cette maladie est encore aujourd’hui l’une des causes majeures de décès chez les jeunes enfants. Avant l’introduction du vaccin en 1963 et sa généralisation dans les années qui ont suivi, la rougeole pouvait entraîner environ 2,6 millions de décès par an dans le monde lors de pics d’épidémie. Pour l’OMS, la généralisation du vaccin a permis d’éviter 20 millions de décès entre 2000 et 2016.

La maladie est néanmoins en recrudescence en France et dans plusieurs pays européens. Près de 3000 cas ont été déclarés en France en 2018. Neuf cas sur dix touchent des personnes non vaccinées ou mal vaccinées. Selon le ministère des Solidarités et de la Santé, une personne contaminée peut infecter à son tour entre 15 et 20 personnes.

Identifier les symptômes et agir en cas de contagion

Il s’écoule généralement une dizaine de jours entre la contagion et les premiers symptômes de la rougeole. Avant l’éruption cutanée, la maladie se manifeste par une rhinite, une toux, de la fatigue et une forte fièvre jusqu’à 40°C. Les malades souffrent aussi des yeux : conjonctivite, gonflement, rougeur ; associés à une gêne face à la lumière. Après 3 à 4 jours, la rougeole entraîne l’apparition de taches rouges sur la peau, d’abord sur le visage puis sur la partie supérieure du corps avant d’atteindre la partie inférieure. Le malade est contagieux avant même l’apparition des premiers symptômes. La maladie se transmet par la toux, les éternuements ou un simple contact. Ces deux éléments expliquent sa très forte viralité.

La rougeole peut entraîner des complications majeures chez les populations à risque, chez les jeunes enfants et chez l’adulte de plus de 30 ans. On les observe chez un malade sur trois : diarrhées ou otite aiguë dans les cas les moins graves, pneumonies, encéphalites, fièvre élevée, atteinte du foie ou des reins pour les complications les plus graves. Elles peuvent aller jusqu’à provoquer le décès du malade.

Depuis 2005, la rougeole est une maladie à déclaration obligatoire. Chaque cas doit être signalé à l’Agence régionale de santé, afin de mettre en œuvre des mesures de prévention et d’éviter les risques épidémiques. Il est essentiel de consulter rapidement un professionnel de santé.

rougeole

 “J’ai la rougeole : que dois-je faire?” – infographie du ministère des Solidarité et de la Santé  (PDF – 199 Ko)

La vaccination et la prévention pour éviter la contagion

La vaccination est le meilleur moyen de se protéger et de protéger ses proches contre la maladie. Elle est d’ailleurs entièrement prise en charge pour les enfants et les jeunes de moins de 18 ans. Des vaccinations de rattrapage, même pour les adultes, sont également possibles.

Pour éviter la propagation de la rougeole en cas d’épidémie, quelques règles d’hygiène sont également recommandées. Se laver les mains régulièrement, et encore plus lorsqu’on soigne un enfant atteint de rougeole. Mais également porter un masque pour éviter de propager le virus ; ne pas partager les objets du quotidien ; aérer la maison et éviter les sorties dans des lieux publics (collectivités comprises) pendant la période de maladie. L’entourage doit également être prévenu afin que les proches et les collègues puissent s’assurer d’être à jour dans leur vaccination.

Consulter la liste des vaccinations pour les professions à risques spécifiques (PDF – 2,1 Mo)

rougeole

Bon à savoir

Le vaccin contre la rougeole est remboursé à 100 %

La vaccination contre la rougeole est prise en charge à 100 % pour les enfants et les jeunes de moins de 18 ans. Et même pour les jeunes de plus de 18 ans, une prise en charge est encore possible à hauteur de 65 % par la Sécurité social, le complément étant remboursé par la mutuelle du jeune assuré ou de ses parents. Le vaccin doit être prescrit par un médecin, ou par une sage-femme pour une femme enceinte, son entourage ou un nouveau-né de moins de 8 semaines.

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *