endométriose, règles douloureuses
Points clés
  • L’endométriose touche près de 10% des femmes en âge de procréer.
  • Les actes diagnostiques sont pris en charge par l’Assurance Maladie.
  • Si elle est bien diagnostiquée et traitée, 70 à 80% des femmes pourront être enceintes.

Meilleure prise en charge de l’endométriose

Maladie complexe et méconnue, l’endométriose est une affection gynécologique chronique qui peut potentiellement toucher toutes les femmes réglées. Très douloureuse, cette affection peut conduire à l’infertilité, d’où l’importance de son diagnostic le plus précoce et de sa prise en charge. L’endométriose figure parmi les cent objectifs de santé publique mentionnés dans la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique. Objectif : augmenter la proportion de traitements conservateurs et améliorer la qualité de vie des femmes atteintes de cette pathologie.

endométriose, règles douloureuses

L’endométriose  : un enjeu de santé publique

Considérée comme maladie douloureuse et handicapante, l’endométriose est souvent méconnue. Souvent diagnostiquée tardivement, elle touche aujourd’hui près de 10 % des femmes en âge de procréer et peut conduire  à l’infertilité. Complexe à cause de ses symptômes multiples, cette maladie est également difficile à traiter pour les praticiens qui doivent prendre en charge les patientes.

Elle figure parmi les enjeux de la politique de santé publique pour mettre en œuvre une véritable politique de formation et de traitement. La Haute Autorité de Santé a notamment inscrit cette pathologie dans son programme de travail de travail 2016-2017 (PDF – 541 Ko ; page 9) afin d’en  améliorer le diagnostic et la prise en charge et ainsi faire en sorte que la qualité de vie des femmes atteintes de cette pathologie en soit améliorée.

Les symptômes : douleur et infertilité

Il peut s’écouler 8 à 10 ans entre les premiers symptômes et la confirmation du diagnostic de l’endométriose. Chez certaines patientes, des douleurs plus ou moins fortes sont ressenties dans la partie inférieure du bassin, en particulier pendant les règles. L’endométriose passe parfois inaperçue et elle est alors découverte lors d’un bilan d’infertilité dont elle est une cause fréquente. Pour affiner son diagnostic, le médecin peut adresser sa patiente à un spécialiste en gynécologie ou gynécologie-obstétrique, ou bien encore lui prescrire certains examens complémentaires.

Les actes diagnostiques sont pris en charge par l’Assurance Maladie et peuvent s’effectuer de deux façons :

  1. Les actes diagnostiques d’imagerie : échographie ou imagerie par résonance (échographie pelvienne; IRM; écho-endoscopie rectale).
  2. Les actes diagnostiques thérapeutiques, qu’ils soient médicamenteux ou chirurgicaux (la cystectomie partielle ou l’hystérectomie).

endométriose, règles douloureusesDes traitements efficaces pour une bonne prise en charge

Pour diminuer la douleur et les lésions liées à l’endométriose, différents médicaments peuvent être prescrits. Une intervention chirurgicale est aussi proposée pour ôter les lésions dans certains cas.

Grâce à une prise en charge rapide et l’utilisation sûre de traitements médicaux efficaces, les symptômes s’atténuent et les lésions régressent, entraînant la diminution de la maladie jusqu’à l’âge de la ménopause ou jusqu’à ce qu’une grossesse s’avère souhaitable. Un soutien psychologique est parfois nécessaire pour améliorer les résultats du traitement.

Les traitements médicamenteux de l’endométriose génitale ont fait l’objet d’une recommandation de bonne pratique en 2005 par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, qui a jugé bon d’insister sur des critères tels que l’âge, le syndrome douloureux et l’infertilité. Cette bonne pratique a pour objet une meilleure stratégie thérapeutique, évaluée au cas par cas, pour chaque patiente.

Bon à savoir

Qu’est-ce que l'endométriose?

L’endométriose est une affection gynécologique caractérisée par la présence anormale, en dehors de la cavité de l’utérus, de tissus identiques à celui de l’endomètre (muqueuse tapissant l’intérieur de la cavité utérine).
  • En savoir plus sur la maladie >>> rubrique santé sur ameli.fr  
https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/endometriose/suivi-medical-grossesse-vie-quotidienne
  • En savoir plus sur les traitements, les soins prescrits >>> rubrique santé sur ameli.fr  
https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/endometriose/soins-prescrits

Laisser un commentaire

Ce webzine n’a pas vocation à traiter des sollicitations particulières.

Contactez l’Assurance Maladie :
  • par mail via votre compte ameli
  • par téléphone au 36 46 (tarif : service 0,06 € / min + prix appel)

  • Attention à vos données personnelles (numéro de sécurité sociale, nom, adresse….) ! Ne les diffusez pas sur Internet !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *