COALLIA_DSC_9227_2016_05_04_coallia_CpamParis_PC
Points clés
  • L’un des objectifs du plan de proximité autonomie de l’avancée en âge (2P3A), mené conjointement par l’Assurance Maladie et l’Assurance Retraite, est de préserver l’autonomie des seniors pour les aider à bien vieillir.
  • Les ateliers organisés en résidence sociale sur la mémoire, l’alimentation, l’activité physique, le dépistage des maladies chroniques ou le cancer, l’accès aux droits et aux soins.
  • Les parcours attentionnés seniors ciblent les personnes de 55 ans et plus vivant dans des foyers de travailleurs migrants ou des résidences sociales. Les ateliers sont un moyen de sensibiliser les travailleurs migrants aux problématiques seniors et de les aider à prendre leur santé en mains.

Prendre soin de sa santé pour rester autonome

Le 4 mai s’achevait la série d’ateliers « vieillir et rester autonome » organisée par l’Assurance Maladie et l’Assurance Retraite, mis en œuvre par le Pôle de promotion sociale Coallia Île-de-France, à l’adresse des travailleurs migrants vivant à la résidence sociale Tolbiac de Coallia. Une démarche à laquelle ont participé quelques seniors, satisfaits de pouvoir échanger sur des thématiques comme éviter les chutes, améliorer les pratiques alimentaires, préserver sa mémoire.

André MANGA_DSC_9228_2016_05_04_coallia_CpamParis_PCAndré, 75 ans, originaire du Cameroun, en France depuis 1959

J’ai été très content de participer aux ateliers organisés à la résidence. J’ai appris des choses et me suis fait tout un dossier avec les documentations que l’on nous a données. Je les étudie avec soin. Je suis asthmatique et ne dois pas manger n’importe quoi. Les œufs, par exemple, à cause de l’allergie. Je sais depuis longtemps qu’il faut manger un peu de tout et boire sans excès, mais parler avec les animateurs et les autres résidents, ça fait du bien et ça me rassure. On nous a recommandé de bouger aussi, de marcher pour être plus en forme.

Chhun-Chhang_DSC_9232_2016_05_04_coallia_CpamParis_PCChhauy, 74 ans, originaire du Cambodge, en France depuis 1968

Les conseils apportés, comme marcher, équilibrer les repas, sont utiles. J’ai été opéré du cœur et le médecin m’a recommandé de marcher un kilomètre par jour ou de monter quatre étages. Ici, on m’a rappelé que c’était effectivement important de bouger, je vais donc essayer de le faire. Je n’ai pas toujours le réflexe. Bien manger non plus. Des fois je fais correctement les choses et des fois non. Mais c’est bien de pouvoir parler de tout cela ensemble. Ça donne envie de faire les choses bien et on réfléchit mieux.

Moussa DIAWARA_DSC_9234_2016_05_04_coallia_CpamParis_PCMoussa, 66 ans, originaire du Mali, arrivé en France en 1973

J’essaye de manger comme les Français mais ce n’est pas toujours facile. J’aime faire la cuisine. Je ne mange pas beaucoup de légumes verts, plutôt des pommes de terre et des bananes, des haricots rouges et du poulet. Je me suis déjà fait opérer et je dois marcher c’est bon pour mes poumons, le kiné me l’a dit. Ici on nous a dit que c’était bien de faire des mouvements pour avoir des muscles plus forts et ne pas tomber. J’ai aimé l’atelier sur la mémoire, apprendre à se souvenir où on met les choses. On nous a donné des conseils simples en faisant des exercices. Par exemple, mettre les objets toujours au même endroit c’est plus facile pour se rappeler.

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*