Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Vaccin contre la grippe saisonnière : halte aux idées reçues

grippenzeitExceptionnellement longue, l’épidémie de grippe saisonnière de cet hiver aurait touché plus de 3 millions de Français (selon le réseau Sentinelles-Inserm). Afin de se protéger contre ce virus et limiter sa transmission, il est recommandé de se faire vacciner.
Le docteur Stéphanie Dieterle, médecin généraliste au Centre médical Réaumur de la Cpam de Paris, revient sur l’intérêt de cette vaccination et met à mal quelques idées reçues.

La grippe est-elle vraiment une maladie grave ?
Pour les personnes les plus vulnérables (soit celles concernées par la prise en charge à 100% du vaccin), ce virus peut être dangereux parce qu’il peut aggraver des maladies existantes ou provoquer des complications. Dans les cas les plus sérieux, il peut même être à l’origine d’un décès. On note d’ailleurs chaque année, au moment de l’épidémie durant la période hivernale, une surmortalité dans notre pays. Il nous est cependant très difficile d’obtenir des chiffres précis sur la mortalité directe de la grippe. Elle n’est en effet bien souvent pas recherchée au moment du décès, d’autant que celui-ci survient souvent chez des personnes fragiles pour lesquelles d’autres causes médicales peuvent être évoquées.

Le vaccin contre la grippe est-il dangereux ? Peut-il provoquer une grippe ?
Dire que ce vaccin est dangereux est une erreur. C’est un vaccin sur lequel nous avons du recul puisqu’il a été mis au point dans les années 70. Chaque année, sa production est encadrée par l’Organisation mondiale de la santé (cf. information ci-dessous). On entend tout de même certains patients vaccinés affirmer qu’ils ont eu la grippe à cause du vaccin. Lorsque l’on vaccine une personne, on lui injecte des fragments de virus morts et inoffensifs. Ces fragments étant morts, il n’est pas possible que ce vaccin provoque la grippe. Bien souvent, ces patients identifient mal leurs symptômes et les confondent avec ceux de la grippe. Il faut aussi garder à l’esprit que la vaccination n’est pas efficace immédiatement. Il faut attendre 15 jours après l’injection.

Ce vaccin provoquerait de nombreux effets secondaires…
Certains patients peuvent ressentir une douleur au point d’injection ou, le jour suivant la vaccination, une sensation de courbatures et de fièvre, qu’ils identifient parfois, par erreur, à une grippe. Ces réactions sont tout à fait normales !

En dehors du vaccin, que faire pour éviter la grippe ?
Pour ne prendre aucun risque, il faudrait éviter tout contact avec les autres. Dans notre vie quotidienne, entre le travail et le métro, c’est impossible ! La grippe est une maladie très contagieuse au contact. C’est pourquoi il faut se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon. Il faut veiller à avoir une vie équilibrée, une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie. En d’autres termes, prendre soin de soi.

Bon à savoir

La composition du vaccin contre la grippe

Le virus évolue d’une année à l’autre. C’est l’Organisation mondiale de la santé qui détermine chaque année quelles sont les 3 souches du virus qui présentent le plus grand risque pour le public. Il les isole ensuite dans ses laboratoires et les fournit aux fabricants des vaccins. En France, le vaccin contre la grippe saisonnière ne contient pas d’adjuvant.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

2 commentaires pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*