diabétique
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

sophia diabète : « Bien connaitre sa maladie pour vivre mieux »

affiche sophiaLancé en 2008, le programme sophia vient en aide aux personnes atteintes de diabète pour leur donner informations, conseils et écoute afin de mieux vivre avec la maladie.
Jacqueline Fillias, coordinatrice de la Maison du Diabète de Paris, revient sur le fonctionnement et les enjeux du dispositif.

Quel rôle joue le dispositif sophia diabète ?

Le diabète est une maladie chronique que l’on garde toute sa vie, il est donc important de la comprendre et de l’accepter pour vivre mieux avec. Sophia apporte des informations, des conseils et un soutien aux personnes concernées. Concrètement, les adhérents au dispositif peuvent contacter par téléphone des infirmiers-conseillers pour leur poser les questions qu’ils n’osent pas poser à leur médecin. Est-ce que je prends correctement mon traitement ? Mon régime alimentaire est-il adapté à ma maladie ? Ce dispositif complète le suivi du médecin traitant et permet aussi d’éviter l’isolement de certains malades.

De quoi parle-t-on lors de ces entretiens ?

En règle générale, une personne diabétique sait qu’elle souffre d’un dysfonctionnement du pancréas (diabète de type 1) ou d’une mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules de son organisme (diabète de type 2) mais il ne connait pas toujours les bonnes pratiques pour maîtriser les effets de sa maladie. sophia apporte par exemple des conseils en matière d’alimentation et d’activités sportives. Un diabétique peut ainsi manger de tout si c’est en quantité raisonnable et bien répartie sur la journée. Par ailleurs, pratiquer une activité physique fait diminuer la glycémie (taux de sucre dans le sang) car les muscles (comme le cerveau) consomment du sucre. Ces entretiens téléphoniques sont aussi l’occasion d’évoquer la question du stress, un facteur aggravant de la maladie. L’angoisse provoque en effet des décharges d’adrénaline qui augmentent le taux de sucre dans le sang. Ces échanges permettent au malade de  mieux comprendre sa maladie et donc de mieux vivre avec.

Comment évolue le diabète en France ?

Le diabète concerne plus de 3 millions de personnes en France et ce nombre augmente chaque année. Aujourd’hui la sédentarisation et la malbouffe se développent et avec elles, l’obésité qui offre un terrain favorable au diabète. Il est important de mettre en place des moyens pour faire connaitre cette maladie et pour en limiter les conséquences. Le service sophia diabète vient en complément d’autres dispositifs : brochures, site internet, Maisons du Diabète qui proposent des ateliers collectifs et des rencontres avec d’autres patients… Le diabète est indolore et silencieux mais c’est quand on se rend compte qu’il est là que les complications apparaissent. Il faut rappeler que ces complications peuvent être graves : cécité, amputation, problèmes cardio-vasculaires ou troubles rénaux.

L’adhésion au programme sophia est gratuite et sans engagement. 
Elle se fait en répondant au courrier que l’Assurance Maladie envoie automatiquement aux diabétiques. 
Le bulletin d’inscription est également disponible sur demande au 0811 709 709. 
Ce service concerne les malades de plus de 18 ans atteints d’un diabète de type 1 ou 2. 
Ils doivent bénéficier du régime général de l’Assurance Maladie et être pris en charge en ALD (affection longue durée). 
Le bénéficiaire doit enfin recevoir au moins 3 prescriptions de médicaments de traitement du diabète dans l’année. 
En 2014, à Paris, plus de 12 000 personnes ont souscrit à cet accompagnement.

Lire aussi

>>> sophia à Paris : un service d’accompagnement pour les diabétiques
>>> L’accompagnement téléphonique des adhérents sophia
>>> Changer ses habitudes pour apprivoiser son diabète
>>> sophia, le service pour les malades chroniques

 

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

2 commentaires pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*