parodontite
Points clés
  • La parodontite, ou parodontose, touche 75 à 80 % des adultes. La plaque bactérienne qui se dépose sur la dent est directement responsable.
  • Des visites de contrôle chez un chirurgien-dentiste et une hygiène bucco-dentaire irréprochable sont nécessaires pour éviter la parodontite.
  • La parodontite implique une surveillance régulière : les séquelles peuvent être irréversibles, même avec un traitement adapté.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Santé des dents : gare à la parodontite!

mal de dents-femme, parodontite

Mieux vaut prévenir que guérir : une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut avoir des conséquences à long terme et causer un déchaussement des dents. Pour éviter la parodontite, suivez les conseils du docteur Alice Patureau-Hauchard, chirurgien-dentiste de prévention à la Cpam Paris.

La plaque dentaire, principale cause de la parodontite

La parodontite ou déchaussement des dents atteint le système d’ancrage des dents (le parodonte). D’après le docteur Patureau-Hauchard, « il s’agit le plus couramment d’une affection chronique dont les séquelles sont irréversibles, même avec un traitement adapté ».

Pour comprendre la parodontite, il faut regarder du côté des causes et facteurs de risque. Elle est due à la plaque dentaire, principal élément déclencheur. La parodontite peut également être favorisée par certains facteurs comme le tabagisme, l’alcoolisme, le diabète, l’obésité, le stress, les variations hormonales de la grossesse, les piercings oraux, mais aussi et surtout une hygiène bucco-dentaire insuffisante et un brossage inadapté.

Les signes qui doivent alerter avant un déchaussement des dents

« À moins de consulter régulièrement son chirurgien-dentiste pour un contrôle annuel, ce sont les caractéristiques cliniques de la parodontite qui amènent les patients à consulter : mobilités dentaires et gêne à la mastication, accumulation de plaque dentaire et de tartre, inflammation de la gencive et saignement au brossage, douleurs, sensibilité au froid, aspect inesthétique ».

Contrôles réguliers et hygiène bucco-dentaire irréprochable : indispensables pour éviter la parodontite

« La prévention de la parodontite passe avant tout par des contrôles réguliers chez le chirurgien-dentiste et une attention particulière à l‘hygiène bucco-dentaire » conseille le docteur Patureau-Hauchard. Les recommandations officielles préconisent une visite par an, mais des rendez-vous plus fréquents peuvent s’imposer en fonction de l’état de santé du patient. La prévention est d’autant plus importante que les traitements des formes très avancées de parodontites ne sont pas pris en charge par l’Assurance Maladie.

Adaptez votre brossage !

Selon le docteur, « la meilleure prévention de la parodontite reste la parfaite élimination par le brossage de la plaque dentaire. » L’emploi d’une brosse à dents de bonne qualité à poils souples orientés dans la même direction est préconisé. « Celles-ci n’ont rien à envier aux brosses électriques à tête rondes et à mouvement oscillatoires, que l’on peut également choisir. » À associer à l’utilisation de brossettes inter-dentaires ou de fil dentaire.

La méthode de brossage s’avère toute aussi importante pour éliminer efficacement la plaque dentaire : « la technique préférentielle dite du rouleau implique que les dents du haut et celles du bas soient brossées séparément, bouche ouverte et surtout pas dents serrées. La tête de la brosse est positionnée à 45° sur la gencive, à proximité de l’émergence de la dent. » Et mieux vaut brosser dans l’ordre : « les faces côté joues puis côté langue sont d’abord brossées partant du fond d’un côté pour finir au fond de l’autre côté. Il faut ensuite terminer en brossant les faces des dents qui croquent, d’avant en arrière et d’arrière en avant. »

Un traitement adéquat et un suivi régulier

« Stopper les lésions après en avoir identifié les causes est un préalable incontournable » indique le docteur. Modification du matériel et/ou de la méthode de brossage, détartrage, bains de bouche, irrigation sous-gingivale sont les traitements le plus souvent prescrits. Ils peuvent être associés à des antibiotiques selon les causes de la parodontite. « À réévaluer après 3 mois avec un nouveau sondage, puis des radios à 6 mois. Dans tous les cas de figure, une maintenance régulière doit être envisagée. »

Bon à savoir

Où et comment trouver un chirurgien-dentiste à Paris ?

À Paris, les centres dentaires conventionnés de l’Assurance Maladie proposent une offre de soins complète destinée aux enfants et aux adultes : orthodontie, radiologie, soins dentaires et prothèses, stomatologie. Les centres sont signataires de la charte Paris Santé, gage de qualité des soins dispensés et de tarifs abordables.
  • Centre d’orthodontie de Paris 96/98 rue du Faubourg-du-Temple - 75011 Paris -01 53 36 38 00 (prix d’un appel local)
  • Centre de santé dentaire Réaumur 106 rue Réaumur - 75002 Paris 01 55 80 56 60 (prix d’un appel local)
  • Centre de santé dentaire Condorcet 40 rue Condorcet – 75009 Paris -  01 53 28 04 60 (prix d’un appel local)
  • Centre de santé dentaire Rubens 20 rue Rubens – 75013 Paris-  01 55 43 40 10 (prix d’un appel local)
  • Centre de santé dentaire Poteau 51 rue du Poteau – 75018 Paris - 01 53 41 70 10 (prix d’un appel local)
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*