Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Le quartier Flandre s’est teinté de rose en octobre

2015_10_05_octobre_rose_archereau_65_cl, quartier FlandreLes Ateliers santé ville du 19e arrondissement (ASV 19) ont pour objet de fournir un cadre opérationnel à la démarche territoriale pour le développement de projets de santé publique.

L’ASV19 et l’Assurance Maladie de Paris se sont associés pour sensibiliser les femmes à la prévention du cancer du sein. Octobre rose leur a donné l’occasion de colorer le quartier Flandre.

Pour la sixième année consécutive, le collectif Flandre rose, soutenu par des associations locales a proposé des ateliers, des débats et informations lors d’ateliers sociolinguistiques, une exposition photo, etc.

Ce partenariat vise à réduire les inégalités territoriales de santé et à favoriser l’accessibilité au dépistage du cancer du sein.

>>> Entretien avec Agnès Sztal, coordinatrice de l’Atelier santé ville – Paris 19e

Que signifie Flandre rose ?

Agnès Sztal – Flandre rose est une déclinaison sur notre territoire du nom de la campagne nationale de sensibilisation « Octobre Rose ».

C’est en 2009 qu’est née l’opération Flandre rose portée initialement par la Mairie du 19e arrondissement de Paris. Au fil du temps, le collectif Flandre rose s’est étoffé de nouveaux partenaires. Nous sommes aujourd’hui 8 acteurs dont la Caisse primaire d’Assurance Maladie, l’Adeca 75 ou encore le Comité de Paris de la ligue contre le cancer. Nous sommes également épaulés par des associations de proximité et les femmes du quartier.

Cette année, nous avons eu l’appui de médecins qui peuvent réactiver le rendez-vous du dépistage pour améliorer le recours au dépistage du cancer du sein à Flandre.

L’ensemble de ces acteurs constitue la force et le dynamisme de cette initiative.

Pourquoi retenir le quartier Flandre pour cette opération ?

AS – Ce quartier du 19e arrondissement a une superficie de 68 hectares, pour une population d’environ 45 000 habitants en 2006. Il s’agit d’un quartier d’habitat récent avec une part importante de logements sociaux. Près de 60 % du nombre de résidences principales sont des logements sociaux soit 17 points de plus que la moyenne observée dans l’ensemble des quartiers prioritaires de Paris.

Dans son ensemble, le quartier accueille une forte proportion de familles avec de jeunes enfants (31,7 % des ménages au lieu de 17,4 % à Paris). La part des foyers à bas revenus est beaucoup plus élevée qu’à l’échelle parisienne (24 % de la population au lieu de 11 % à Paris). Quant aux allocataires du RSA, ils représentent 8 % des ménages, contre 4,5 % en moyenne à Paris.

En 2009, 13% des assurés sociaux bénéficiaient de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), contre 6% à Paris.

Les habitantes de ce quartier nécessitent un accompagnement particulier, compte tenu des difficultés récurrentes qu’elles rencontrent sur des thématiques prioritaires telles que le recours aux soins.

Quelles sont les ambitions du dépistage organisé du cancer du sein ?

AS – Les pouvoirs publics ont mis en œuvre un programme de dépistage du cancer du sein, proposé tous les deux ans aux femmes âgées de 50 à 74 ans, qui leur permet de bénéficier gratuitement d’une mammographie. Ce dépistage organisé a été généralisé en France en 2004. Dix ans après, plus de 2,5 millions de femmes ont pu en bénéficier ; à Paris le chiffre atteint 26,9 % pour l’année 2014. Or l’objectif européen affiché par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est un taux de 70 % de personnes dépistées.

Si à Paris le taux n’atteint pas les 30 %, on estime que 10 à 15 % des femmes ciblées se font dépister dans le cadre d’une démarche de détection individuelle. Malheureusement, elles connaissent mal les avantages de cette consultation totalement prise en charge par l’Assurance Maladie, pendant laquelle elles bénéficient d’une double lecture de la radio, par deux spécialistes pour réduire encore le nombre d’erreurs.

Comment le collectif investit-il le secteur pour Octobre rose ?

AS – Nous avons informé les femmes dès que possible en essayant d’être présents partout pendant tout le mois d’octobre : des stands parapluie ont été installés dans les marchés, des sessions de sensibilisation ont été organisées pendant les cours d’apprentissage du français. Nous étions présents partout où vont les femmes ! Nous avons également traduit le clip vidéo en plusieurs langues pour qu’il soit compréhensible par toutes.

Nous organisons aussi des soirées de théâtre/forums qui permettent de parler autrement du dépistage, de lever des tabous qui empêchent souvent les femmes de parler de cancer. C’est pour cette raison que notre action s’oriente également vers l’entourage : le mari, le frère ou les enfants sont d’excellents relais d’informations.

Nous avons la chance d’avoir des femmes ambassadrices de l’opération au sein du quartier depuis deux ans. Il s’agit, le plus souvent, de bénévoles qui œuvrent dans les associations, qui connaissent bien le tissu social et qui portent la parole de la prévention du cancer du sein.

Retrouvez l’intégralité du programme 2015.

Bon à savoir

1 femme sur 8 sera confrontée au cancer du sein au cours de sa vie. Le dépistage constitue l’une des armes les plus efficaces contre le cancer du sein. Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut non seulement être guéri dans plus de 90 % des cas mais aussi être soigné par des traitements moins agressifs entraînant moins de séquelles. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Lire aussi

>>> Octobre rose : mois de mobilisation pour le dépistage du cancer du sein

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Un commentaire pour cet article

  • Petite précision: Flandre Rose est né de la volonté d’ADECA75! soutenu bien sur par la mairie du 19e, et des associations locales. La CPAM n’ayant rejoint ce collectif qu’en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*