gastro-entérite, épidémie
Points clés
  • La meilleure prévention consiste à se laver les mains très souvent, à l'eau et au savon pendant 30 secondes ou avec une solution hydro alcoolique.
  • Le rôle du traitement symptomatique consiste principalement à éviter la déshydratation, surtout pour les personnes à risque, très âgées, les nourrissons et les patients atteints de maladies chroniques.
  • Le traitement de la gastro-entérite virale est symptomatique et ne nécessite pas de traitement antibiotique, inutile dans ce cas précis.

Épidémie de gastro-entérite : prévenir et guérir

intestion, gastro-entérite

Généralement d’origine virale, la gastro-entérite est très contagieuse. Deux médecins généralistes au Centre médical Réaumur à Paris, Laure Sekula et Nathalie Morel donnent leurs conseils de prévention chez l’adulte et l’enfant, pour éviter la propagation en cas d’épidémie.

La gastro-entérite, virale et très contagieuse

La gastro-entérite aigüe est une inflammation des muqueuses du tube digestif (estomac et intestins) occasionnant diarrhées, nausées, vomissements et douleurs abdominales.

La plupart du temps, la gastro-entérite est d’origine virale et se transmet très facilement. Plusieurs sites permettent de suivre l’évolution des épidémies de gastro-entérite, comme le Réseau Sentinelles ou le site de l’Irsan (Institut de recherche pour la valorisation des données de santé) en temps réel.

La prévention de la gastro-entérite chez les adultes

« La prévention passe d’abord par une information auprès des patients », explique le docteur Laure Sekula, « notamment par le biais d’affichage d’information dans les salles d’attente. Au centre médical Réaumur, nous observons des mesures d’hygiène strictes que nous rappelons aux patients et aux parents ».

La meilleure prévention consiste à se laver les mains à l’eau et au savon pendant 30 secondes, ou avec une solution hydro-alcoolique. Cette règle d’hygiène doit être particulièrement respectée avant chaque repas, après être allé aux toilettes, après un contact manuel avec d’autres personnes ou encore après avoir emprunté les transports en commun.

D’une manière générale, « il faut éviter les poignées de main, tout contact manuel avec les surfaces des toilettes et les poignées de porte », recommande le docteur Sekula.

Les bons gestes pour les enfants

La gastro-entérite fait partie des maux de l’hiver auxquels les enfants sont le plus exposés, à cause d’une baisse de leurs défenses immunitaires. La prévention est la même que pour les autres maladies d’hiver. La température du domicile doit être maintenue entre 18° et 20° et les pièces à vivre doivent être régulièrement aérées.  « Les consignes de prévention et les mesures d’hygiène sont les mêmes que pour les adultes, sauf que ces gestes doivent être appris aux enfants », précise le docteur Laure Sekula.

hygiène, prévention, lavage main, savon« Finalement ce qui est important, que ce soit pour les enfants ou les adultes, c’est de prévenir la transmission oro-fécale qui est très contagieuse », ajoute le docteur Nathalie Morel. « L’hygiène des mains et de l’intérieur du domicile est très importante, il faut se laver les mains autant que possible, surtout après être allé aux toilettes et désinfecter tout ce que l’on touche. C’est applicable aux personnes malades et à l’entourage. Je le recommande à tout le monde en période d’épidémie ».

Les objets comme la brosse à dents, les couverts et les tétines ou autres doudous ne doivent pas être partagés, ni échangés, pendant ces périodes à risque.

Le traitement de la gastro-entérite virale

Il est symptomatique et ne nécessite pas de traitement antibiotique. Selon le docteur Nathalie Morel, « le rôle du traitement symptomatique consiste principalement à éviter la déshydratation, surtout pour les enfants et les personnes très âgées, les plus à risque. Il faut s’hydrater en petite quantité – pour une question de tolérance gastrique – mais très souvent : boire de l’eau, du bouillon de soupe, voire un soluté de réhydratation en fonction de la situation », recommande-t-elle.
Favoriser les aliments tels que le riz, les carottes cuites, éviter les produits laitiers et les crudités font partie des recommandations alimentaires de base. Un traitement contre les nausées et vomissements et anti-diarrhéique peut être prescrit en complément.

Ces recommandations et la vigilance sont particulièrement requises pour les nourrissons, les personnes âgées et les patients atteints de maladies chroniques, plus vulnérables aux conséquences d’une déshydratation, pouvant conduire à l’hospitalisation.

« Il faut distinguer la gastro-entérite virale des gastro-entérites bactériennes, principalement liées aux voyages ou à certaines intoxications alimentaires », indique cependant le docteur Nathalie Morel. « Celles-ci nécessitent des analyses, de sang et de selles notamment, et un traitement antibiotique. Dans ce cas particulier, la consultation chez le médecin est nécessaire », précise-t-elle.

Bon à savoir

Le Réseau Sentinelles est un site de surveillance clinique créé en 1984 par l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et l'Université Pierre et Marie Curie, en collaboration avec l'agence nationale de Santé publique. Ce système d'information basé sur un réseau de 1 300 médecins généralistes et pédiatres en France métropolitaine émet un bulletin national hebdomadaire sur les maladies transmissibles. Celui du 07/12/2016 a confirmé le démarrage de l’épidémie de gastro-entérite.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*