orthoptiste, optique, test vision, DMLA
Points clés
  • La prévention permet de détecter des troubles de la vue occasionnant des symptômes tels que céphalées, nausées, vertiges, fatigues, yeux rouges, larmoiement et yeux secs que des exercices de rééducation vont soulager.
  • La fatigue sur écran, les maux de tête se rééduquent très bien et dans 90% des cas, les symptômes disparaissent après les séances.
  • Si vous portez des lunettes, que vous soyez myope, hypermétrope, astigmate ou presbyte, une prévention régulière permet de vérifier qu’elles sont toujours adaptées à votre vue.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Faire surveiller sa vue par un orthoptiste

examen vue, orthoptiste

L’orthoptie consiste à corriger des troubles oculomoteurs et à soulager les symptômes qui en résultent. Magali Morel Sudry, orthoptiste au centre médical Réaumur, explique l’intérêt de la prévention visuelle, assortie de bonnes pratiques et de conseils.

Définition de l’orthoptie

L’ophtalmologiste vérifie la correction optique et effectue des examens médicaux de l’œil (fond d’œil, prise de tension…) à la recherche de pathologies. L’orthoptiste, lui, rééduque les troubles oculomoteurs. Il étudie le mouvement des muscles à travers différents tests selon les troubles du patient. Il aide également les basses visions, c’est-à-dire les patients ayant perdu beaucoup de champ visuel, et effectue une rééducation pour leur permettre de maximiser le champ visuel restant.

L’orthoptiste peut aussi établir un bilan musculaire pour l’ophtalmologiste en cas de paralysie ou strabisme par exemple. « Un strabisme ne se rééduque pas mais l’ophtalmologiste demande un bilan pour la mesure de la déviation », précise Magali Morel Sudry.

L’orthoptie est pratiquée par un professionnel paramédical, l’orthoptiste, qui réalise sur prescription médicale, des dépistages, l’exploration de la vision, la rééducation et la réadaptation de la fonction visuelle. L’orthoptie s’étend du nourrisson à la personne âgée.

Quand consulter un orthoptiste ?

Un généraliste, un pédiatre, un ophtalmologiste, ou encore un oto-rhino-laryngologiste (ORL), peuvent prescrire un rendez-vous chez l’orthoptiste pour les symptômes suivants : fatigue sur écran, céphalées, yeux secs ou larmoiements, yeux rouges, vertiges, nausées, vision double, strabisme.

« La plupart du temps, les patients consultent un orthoptiste pour une fatigue sur écran avec ou sans céphalées, les yeux rouges, qui tirent, des vertiges… Dans le cadre de vision double ou paralysie c’est en général l’ophtalmologiste qui nous les envoie », indique Magali Morel Sudry.

L’intérêt de la prévention visuelle

La prévention permet de détecter des troubles de la vue et de soulager les symptômes liés aux problèmes de convergence. L’orthoptiste peut également corriger certains cas de vision double avec un prisme. Pour les basses visions, son travail consiste à optimiser ce qu’il reste de vue. Même si la vue ne peut être récupérée, la prévention conduit à une amélioration certaine de la vision et des symptômes.

Magali Morel Sudry évoque l’efficacité de la rééducation des troubles de la vision. « J’entends souvent : « Si j’avais su que c’était juste à cause d’un problème de muscle que j’avais mal à la tête je serais venu plus tôt »… La fatigue sur écran, les maux de tête se rééduquent très bien et dans 90% des cas, les symptômes ont disparu après les séances. Mais les gens sont un peu sceptiques et n’y croient pas trop quand on leur conseille de faire des séances, sauf si quelqu’un dans leur entourage en a déjà fait. Sans ces séances, les maux de tête durent des années ».

Conseils et bonnes pratiques

La première chose à faire est de faire vérifier sa vue chez l’ophtalmologiste. « Une rééducation dans le flou n’a pas beaucoup d’intérêt », explique Magali Morel Sudry. « Une visite chez l’ophtalmologiste permettra aussi d’écarter d’autres problèmes plus urgents. Bien sûr, si c’est l’ORL qui envoie pour vertiges et qu’une visite chez l’ophtalmologiste a été faite récemment, il n’est pas nécessaire d’y retourner tout de suite, sauf si l’orthoptiste le conseille lors de son bilan ».

Une bonne prévention passe aussi par la protection des yeux, et ce dès le plus jeune âge. Ainsi et surtout en été, l’orthoptiste préconise le port de lunettes solaires avec un filtre anti-UV catégorie 3 ou 4 pour les enfants, surtout pour les bébés. « Ils ont tendance à ne pas se plaindre du soleil, donc méfiance car leurs rétines sont fragiles ! Et avant la rentrée des classes, un petit bilan ophtalmo à 3 ans et à l’âge d’apprentissage de la lecture me semble essentiel. Pour les adultes, avoir mal à la tête ou les yeux fatigués tous les soirs après le travail n’est pas normal, c’est un signe d’alerte ! ».

Enfin, si vous portez des lunettes, que vous soyez myope, hypermétrope, astigmate ou presbyte, une prévention régulière permettra de vérifier qu’elles sont toujours adaptées à votre vue.

Bon à savoir

Des rendez-vous rapides et abordables avec des spécialistes

Le Centre médical Réaumur est un établissement de santé pluridisciplinaire ouvert à tous. Le centre est géré par l’Assurance Maladie de Paris et signataire de la charte Paris Santé, gage de qualité des soins dispensés et de tarifs abordables. Parmi les spécialités proposées, l’ophtalmologie (4 praticiens) et l’orthoptie (2 praticiens) peuvent répondre à vos besoins de prévention visuelle.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Un commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*