Les jeunes et la Sécurité sociale, 70 ans de la Sécurité sociale
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Les dates clés de la Cpam de Paris

2015, c’est l’année des 70 ans de la Sécurité sociale. Un pilier du système actuel de protection sociale en France. L’Assurance Maladie s’inscrit dans cette histoire, comme l’attestent les dates clés de la Cpam de Paris.

Quelques dates clés de la Cpam de Paris

dates clés de la Cpam de Paris

Avant d’être une Caisse primaire, dans les années 30, il s’agissait de la Caisse interdépartementale des assurances sociales (CIAS), qui était alors la plus grosse Caisse de la région parisienne avec 1 500 000 d’assurés.

Pour rappel, c’est en 1945 qu’apparaît la Sécurité sociale en France : les ordonnances du 4 et 19 octobre 1945 peuvent être considérées comme son acte de naissance.

En 1946, le Préambule de la Constitution de la IVe République reconnaît le droit de tous à « la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui (…) se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence ».

Avec l’arrivée de la Sécurité sociale, en 1945, c’est la CIAS qui est choisie pour rassembler les caisses mutualistes et professionnelles.

Et pendant des dizaines d’années, la Caisse primaire centrale s’étend avec la multiplication des centres de paiement mais aussi avec des actions de prévention et une politique sanitaire ambitieuse.

En 1967, c’est une nouvelle organisation de l’ensemble de la Sécurité sociale qui voit le jour avec la division en branches maladie, famille et vieillesse. Chaque branche devient responsable de ses ressources et de ses dépenses. C’est là que sont créées les Caisses primaires d’Assurance Maladie, les Cpam. Il existe 101 Cpam en France métropolitaine.

Ce n’est qu’en 1981 que l’organisation de la Cpam en région parisienne est modifiée avec 7 Cpam (Val-de-Marne, Hauts-de-Seine, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Essonne, Yvelines et Val d’Oise) et la Cpam Paris. Cette nouvelle architecture est toujours d’actualité.

Aujourd’hui, la Cpam de Paris doit répondre aux besoins particuliers d’une population très hétérogène et en constante augmentation. En effet, Paris a un taux de natalité supérieur à la moyenne française et un taux de mortalité inférieur ! Mais la particularité des Parisiens vient du nombre important de familles monoparentales : c’est le cas d’une famille sur quatre, avec une évolution de 26 % en 30 ans.

La Cpam Paris en chiffres : lire le rapport annuel 2014

Bon à savoir

L’histoire de l’Assurance Maladie en France : Missions et organisations de la Sécurité sociale.  
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*