Points clés
  • La néphropathie est une complication qui survient au niveau des reins. Elle touche jusqu’à 50 % des personnes diabétiques au cours de leur vie.
  • En 2008, on estimait à 347 millions le nombre de diabétiques dans le monde et la prévalence augmente.
  • Les complications liées au diabète sont nombreuses : risques cardio-vasculaires (crises cardiaques, AVC), atteintes nerveuses, insuffisance rénale, cécité, impotence ou infections risquant d’entraîner des amputations. Le suivi médical et des contrôles réguliers sont essentiels pour prévenir ces complications.
  • Une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité physique adaptée permet de limiter le risque d’apparition de ces complications liées au diabète.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Prévenir les complications rénales du diabète

Chaque année, le 7 avril, la santé est à l’honneur. Cette année, cette journée est dédiée au diabète. Cette maladie est devenue une véritable épidémie : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) prévoit qu’en 2030, le diabète sera la 7e cause de décès dans le monde. Pourtant les cas de diabète sont, dans une forte proportion, évitables car ils sont liés à des hygiènes de vie (sédentarité, surpoids) qui peuvent s’améliorer. Et le diabète peut être traité. Il peut être contrôlé et pris en charge afin de prévenir les complications. Nous avions déjà abordé la santé des dents pour les diabétiques, l’importance du suivi médical et la santé des pieds. Focus sur les reins, un organe à garder sous bonne surveillance pour éviter la néphropathie diabétique.

 

Affiche de l’OMS pour la journée mondiale de la santé 2016

Diabétique : « Mes reins, j’en prends soin ! »

Les reins ont une fonction d’élimination des déchets dans notre organisme : ils « filtrent » le sang et éliminent dans les urines les éléments dont le corps n’a pas besoin. Le diabète peut engendrer des atteintes des petits vaisseaux par excès de sucre dans le sang au niveau des reins. Résultat : les reins vont moins bien fonctionner et ne plus jouer leur rôle de filtre. Ces complications peuvent apparaître sans que l’on s’en rende compte : seul un suivi régulier permet de les détecter et de les prendre en charge.

Le diabète est une maladie dans laquelle le sucre (glucose) apporté par les aliments reste dans le sang au lieu de pénétrer dans les cellules pour y être transformé en énergie ou stocké. Ceci entraîne un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) qui peut, à long terme, entraîner des complications au niveau des reins.

 

 

 

Télécharger le guide Les complications rénales du diabète [PDF – 738 Ko].

Une néphropathie diabétique peut alors se développer. Si elle n’est pas traitée, elle peut conduire à une insuffisance rénale, amenant à la dialyse.

 

Journée mondiale de la santé 2016_affiche 2

Affiche de l’OMS pour la journée mondiale de la santé 2016

Surveiller pour mieux agir

Il est nécessaire de détecter la néphropathie diabétique aussi tôt que possible. Plus du tiers des dialysés sont des patients diabétiques. Ainsi, le bilan rénal est à réaliser chaque année. Il est constitué de deux examens : le dosage de la créatinine dans le sang et le dosage de l’albumine dans les urines. Avec ces résultats, le médecin s’assure du bon fonctionnement des reins.

Au quotidien, il est nécessaire d’adopter une alimentation équilibrée, en limitant notamment la consommation de sel. Par ailleurs, la pratique d’une activité physique régulière et l’arrêt du tabac sont importants, tout comme la surveillance de la tension artérielle.

 

 

 

 

>>> en savoir plus sur ameli-sophia.fr

Bon à savoir

Bénéficiez de sophia, le service d’accompagnement de l’Assurance Maladie destiné aux personnes atteintes de maladies chroniques telles que le diabète. En vous inscrivant, vous pouvez :
  • bénéficier d’un accompagnement personnalisé et de l’appui d’un conseiller santé en appelant le 0 809 400 040 (service gratuit + prix appel)
  • recevoir régulièrement les « livrets repères » et quatre fois par an le magazine « sophia et vous » pour vous aider au quotidien
  • disposer d’un accès réservé sur le site d’information de sophia.
Votre médecin traitant est informé de votre inscription. sophia est un service d’accompagnement en relais du médecin traitant et des professionnels qui l’entourent. C’est une démarche libre, simple, volontaire, un service gratuit sans engagement et sans incidence sur le niveau de remboursement. Vous pouvez vous inscrire en renvoyant le bulletin reçu par la poste ou en appelant le 0 809 400 040 (service gratuit + prix appel) pour le demander.  
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*