vaccinations obligatoires
Points clés
  • La vaccination consiste à protéger un individu contre une maladie en stimulant son système immunitaire. C'est un acte de prévention.
  • Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France, en fonction de leur âge. Pour la population générale (hors cas des personnes exposées à un risque particulier ou certaines professions), certaines vaccinations sont obligatoires, d'autres sont simplement recommandées.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

La vaccination, ou comment aider le corps à se défendre

La vaccination, c’est un geste de prévention qui sauve des vies. Chaque année, des millions de Français se font vacciner. Une étape essentielle pour se protéger et contribuer au recul des maladies. Pourquoi et comment se faire vacciner ? On fait le point.

De 1798 à nos jours

La vaccination existe depuis le XVIIIe siècle, époque de la mise au point du premier vaccin contre la variole par Edward Jenner en Angleterre. Puis fin XIXe, le Français Louis Pasteur inocule le premier vaccin contre la rage.

première vaccination

Louis Pasteur inoculant un vaccin contre la rage au jeune Alsacien Joseph Meister en juillet 1885, l’enfant venant d’être mordu par un chien enragé. Ce geste est considéré comme la première vaccination d’un être humain. © Domaine public

De nos jours, la vaccination permet de protéger les populations de nombreuses maladies et épidémies.

Voir la vidéo : À quoi sert un vaccin ? 1 jour, 1 question © http://www.1jour1actu.com/

La vaccination, pour se protéger soi-même, mais pas seulement

La vaccination est le plus souvent perçue par les individus comme un moyen de se protéger individuellement des maladies. Il s’agit également d’un véritable enjeu de santé publique, puisqu’elle présente de nombreux intérêts sur le plan collectif. Elle permet de limiter la propagation d’une maladie au sein d’une population, d’éviter les complications, et de réduire la nécessité d’avoir recours aux soins et aux hospitalisations. Se faire vacciner, c’est aussi protéger toutes les autres personnes qui ne peuvent pas être vaccinées en raison de leur âge ou d’une maladie.

La vaccination a déjà permis d’éradiquer des pathologies telles que la variole. Certaines maladies comme la poliomyélite sont devenues rares grâce à la vaccination mais d’autres subsistent encore. Il est donc toujours important de se faire vacciner ! Dans certains cas, la vaccination est même obligatoire. Heureusement, il s’agit d’une démarche simple et peu contraignante.

Apprendre au corps à se défendre grâce à une forme inactivée du microbe

Le principe de la vaccination est simple. Il consiste à introduire un agent extérieur (le vaccin) dans un organisme vivant (une personne adulte ou un enfant, ou un animal) afin de créer une réaction immunitaire positive contre une maladie infectieuse. Un vaccin est un médicament constitué de tout ou partie d’un agent infectieux. L’agent infectieux peut être une bactérie, un virus, un parasite. Administré par voie orale ou par injection, il va stimuler les réactions immunitaires. Avec le vaccin, le corps fabrique naturellement des anticorps pour se défendre contre « l’intrus ». Si l’agent infectieux responsable de la maladie pénètre dans l’organisme, le corps est déjà protégé et prêt à le combattre avant même l’apparition des symptômes. La maladie n’a alors pas le temps de se développer.

En résumé, la vaccination est un geste de prévention. Parce que quelques images valent souvent mieux qu’un long discours, cette infographie de l’Inpes explique le principe de la vaccination.

principe de la vaccination

Connaître les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés

Certains vaccins ont été rendus obligatoires. C’est le cas des vaccins contre la diphtérie, le tétanos, et la poliomyélite dont les injections sont indispensables dès le plus jeune âge. Le calendrier des vaccinations permet de faire le point sur les vaccins obligatoires et recommandés en fonction de l’âge. Il est actualisé régulièrement selon l’évolution des maladies. De nos jours, il comporte moins d’injections, mais des rappels tout au long de la vie sont nécessaires pour bénéficier d’une protection durable.

Le vaccin contre la grippe saisonnière fait partie des vaccins recommandés pour les personnes fragiles. Dans l’idéal, mieux vaut se faire vacciner au début de l’automne et ce chaque année car le virus évolue (et le vaccin aussi). La campagne de vaccination s’achève le 29 février : il est encore temps de se faire vacciner.

Bon à savoir

La surveillance des épidémies pour des vaccins plus efficaces

L’Institut national de veille sanitaire ou InVS a notamment pour mission d’observer l’état de santé des populations et de surveiller les risques sanitaires. Chaque semaine, des bulletins épidémiologiques sont publiés pour donner un état de l’avancée des maladies infectieuses comme la grippe par exemple. Les données recueillies permettent d’adapter la stratégie nationale de vaccination pour une meilleure protection des populations.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

2 commentaires pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*