Points clés
  • En France, la consommation de somnifères et anxiolytiques est particulièrement élevée. Il existe d’autres alternatives thérapeutiques pour soigner les troubles du sommeil. Parlez-en à votre médecin traitant.
  • Le médecin traitant est là pour rechercher avec le patient les causes de ses difficultés à dormir, de déterminer si elles sont chroniques ou non, de repérer leur retentissement sur sa vie quotidienne, et d’apprécier l’intérêt de prescrire ou non un somnifère.
  • Seuls 10 à 20 % des troubles du sommeil seraient de véritables insomnies. Les plaintes relatives aux sommeils peuvent avoir plusieurs causes (anxiété, dépression, mauvaise hygiène de sommeil, excès d’écrans….). Des spécialistes sont là pour les détecter et faciliter leur prise en charge.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Avez-vous bien dormi ?

Faites-vous partie des insomniaques ? Lève-tôt ou couche-tard ? Êtes-vous reposé après une nuit de sommeil ? Dormir c’est important. C’est une activité qui permet de récupérer ses capacités physiques et psychiques. Limiter son temps de sommeil expose à des risques concernant la vigilance, l’apprentissage, le surpoids, etc. Le sommeil est la moitié de la santé, ne le négligez pas.

Évaluer son temps de sommeil

Saviez-vous qu’à 75 ans nous aurons dormi… 25 ans, soit un tiers de notre vie. Des chercheurs la National Sleep Foundation ont établi le nombre d’heures de sommeil recommandées en fonction de chacune des 9 tranches d’âge, représentées dans l’infographie de Sciences et Vie (source : National Sleep Foundation et Institut national du Sommeil et de la Vigilance – InSV).

Les besoins en sommeil pour chacune des 9 tranches d'âge.

Les besoins en sommeil pour chacune des 9 tranches d’âge.

Ces fourchettes ne sont qu’indicatives. Chacun doit déterminer le temps de sommeil qui lui est propre. Ces différences sont liées à différents facteurs qui définissent notre besoin. Testez votre sommeil sur le quiz du réseau Morphée.

Même s’il n’est pas possible d’affirmer une règle en matière de sommeil, les auteurs de la National Sleep Foundation notent que dormir plus ou moins que ces recommandations pourrait être considéré comme le symptôme d’un trouble.

Détecter les troubles du sommeil

En matière de santé publique, le sommeil a un caractère essentiel car il recouvre des pathologies spécifiques et des pathologies indirectes non négligeables. On entend de plus en plus parler de l’apnée du sommeil, du syndrome des jambes sans repos, de la narcolepsie… autant de pathologies directement liées au sommeil.

Mal dormir ou être privé de sommeil a des conséquences sur la santé. Elles sont nombreuses : prise de poids, diabète, augmentation de la douleur, dépression, aggravation des troubles respiratoires et cardiovasculaires, endormissements au volant ou au travail, baisses de performance, difficultés relationnelles…

Il existe plusieurs alternatives thérapeutiques dans la prise en charge des troubles du sommeil.

N’attendez pas de tomber de fatigue ou d’avoir des troubles de la vigilance liés à un mauvais sommeil, et parlez-en à votre médecin.

Une journée dédiée au sommeil : rendez-vous le 18 mars

Plusieurs animations pour en savoir plus sur le sommeil se tiennent à Paris à l’occasion de la Journée du sommeil, le 18 mars.

L’Institut national du sommeil et de la vigilance (InSV) propose un village sommeil, pour tester votre sommeil, vous informer et échanger avec des spécialistes. Et vivre une expérience inédite : la bulle du dormeur, pour vous plonger au cœur du sommeil en suivant en direct un dormeur installé dans une chambre transparente et équipé d’électrodes pour suivre son sommeil et tout comprendre grâce aux explications des spécialistes. L’animation « Plongez au cœur du sommeil ! » se tient au Conforama Pont Neuf (2 rue du Pont Neuf, 75001 Paris).

L’hôpital Bichat est mobilisé de 11h à 15h. Rendez-vous dans le hall (Service explorations fonctionnelles, Physiologie, centre du sommeil – 46 rue Henri Huchard – 75018 Paris) pour trouver toute la documentation et vous renseigner sur le sommeil sur le stand d’information, avec le Centre du sommeil de Bichat, Adep Assistance et VitalAir.

Deux conférences sont également proposées :

  • Somnolence, quand devient-elle un problème ? par le Dr Anny Rouvel à 12 h 30
  • Écrans et sommeil, par le Pr Marie-Pia d’Ortho à 13 h

Adresse :

Hôpital Bichat

Service Explorations Fonctionnelles

46 rue Henri Huchard

75022 Paris Cedex 18

 La journée du sommeil est placée sous le thème de « sommeil et nouvelles technologies ». L’InSV a mené une enquête, et mis en image les résultats de cette étude.

Sommeil et NTIC_InSV_mars2016

 

 

Bon à savoir

5 règles pour bien dormir

  • faire de l’exercice mais éviter toute activité stimulante le soir ;
  • ne pas manger trop lourd au dîner et éviter les aliments riches en protéines ;
  • dormir le soir lorsque vous vous sentez fatigué. 20 minutes, c'est le temps maximal que l'on doit mettre pour s'endormir ;
  • respecter votre rituel avant de dormir si vous en avez un ;
  • se préserver des nuisances telles que le bruit et la lumière ;
  • aérer la chambre avant de se coucher, la température idéale pour bien dormir est de 18°.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*