régimes, maigrir
Points clés
  • Un régime sans avis médical comporte des risques et peut nuire au bon fonctionnement de l’organisme.
  • Même si un régime vous paraît justifié, demandez conseil à votre médecin traitant.
  • Tenez-vous à l’écart des fausses promesses vantées par les régimes à la mode.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Les régimes amaigrissants, une pratique à risque

régimes, maigrir

Suivre un régime n’est pas un acte anodin. En l’absence de surpoids diagnostiqué par un professionnel de la nutrition, un régime amaigrissant présente des risques importants, en particulier chez certaines populations. Qu’il soit effectué par choix ou par nécessité, un régime doit toujours être accompagné médicalement.

Les régimes dans des cas spécifiques

Un régime alimentaire peut être prescrit pour des raisons médicales pour certaines maladies chroniques, le diabète par exemple.  Mais cela peut aussi être le cas pour des en surpoids ou obèses.

« Le surpoids et l’obésité chez les adultes en France constituent un vrai problème de santé publique, qui peut nécessiter le suivi d’un régime alimentaire dans le cadre d’une prise en charge par un professionnel de santé. » (source Anses.fr).

Les régimes pratiqués pour des raisons esthétiques, sans recommandation médicale, ni suivi ne sont pas indiqués pour certaines populations : les seniors, les adolescents, les femmes enceintes ou les personnes convalescentes.

Quelles que soient les raisons d’un régime, un diagnostic précis est nécessaire.

régimes, maigrir, avis médical, coach

Les risques d’un régime sans avis médical

Outre la perte de poids espérée, les effets d’un régime amaigrissant sont multiples et souvent sous-estimés. La carence en nutriments avec une perte de poids trop importante peut altérer le fonctionnement de l’organisme au niveau rénal, cardiaque et osseux.

Il ne faut pas non plus négliger l’impact que peut avoir un régime au niveau psychologique. Chez des personnes fragiles, les échecs à répétition d’un régime peuvent entraîner une dépression ou une perte d’estime de soi. Dans des cas extrêmes, des troubles sévères du comportement alimentaire comme l’anorexie apparaissent.

Enfin, un régime amaigrissant provoque également des modifications profondes du métabolisme. Paradoxalement, la reprise de poids (le fameux effet « yo-yo ») est l’une des conséquences récurrentes des régimes à répétition, surtout s’ils ne sont pas accompagnés d’activité physique.

Un accompagnement médical nécessaire

Même si un régime semble justifié, il est recommandé dans toutes les situations de demander conseil au médecin traitant qui orientera si besoin vers un spécialiste.

Un diététicien ou un médecin nutritionniste est le professionnel de santé qui peut prescrire un régime alimentaire adapté à aux besoins nutritionnels journaliers de chacun.

 

>>> Astuce : pour trouver le professionnel de santé adapté à vos besoins, consultez l’annuaire santé d’améli. + de 48 000 médecins sont référencés dans l’annuaire santé d’ameli !

Bon à savoir

bulle origami ardoise : imcL’indice de masse corporelle (IMC)

L’IMC ou indice de masse corporelle est le standard de référence d’évaluation de la corpulence d’une personne. Selon l’Inpes, il définit le statut pondéral d’une personne. Il est indispensable pour connaître son état nutritionnel. L’IMC est le rapport du poids (kg) sur la taille au carré (m²). IMC = poids (kg)/taille² (m). Entre 18,5 et 24,9, la corpulence est normale. En dessous de 18,5, l’IMC indique une insuffisance pondérale et au-delà de 24,9 un surpoids. Calculer son IMC
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*