risques solaires, protection solaire, UVA, UVB
Points clés
  • Les effets nocifs du soleil sur la peau se cumulent avec les années. La prévention est capitale dès le plus jeune âge. Un enfant de moins de 3 ans ne doit pas être exposé au soleil.
  • Plus une peau est blanche, plus elle est exposée à la nocivité des rayons. Il est recommandé de choisir des protections adaptées et de les multiplier en fonction du type de peau.
  • Surveillez votre peau et soyez vigilants à tout changement (apparition d’une nouvelle tâche brune, grain de beauté d’aspect changeant…). En cas de doute, consultez votre médecin traitant.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Prévention des risques solaires

risques solaires, protection solaire, UVB, UVA

Profiter des bienfaits du soleil sans risque, c’est possible à condition de respecter quelques recommandations d’usage. Qu’ils soient naturels ou artificiels, les rayons ultraviolets ont des conséquences néfastes à long terme. Adapter la protection solaire à son âge et à son type de peau est le premier réflexe pour préserver une peau en bonne santé le plus longtemps possible.

UV naturels et artificiels, attention danger

Le soleil a des bienfaits. L’exposition au soleil permet de synthétiser la vitamine D, d’améliorer certaines maladies de la peau et même le moral. Mais elle n’est pas sans risque.

À court terme, les rayons ultraviolets peuvent occasionner coups de soleil (UVB), insolations, allergies et même brûler la rétine.

À long terme, les risques sont plus nocifs car les dommages causés à la peau par l’exposition au soleil s’accumulent avec les années : vieillissement précoce de la peau (UVA) et dans le pire des cas, un cancer de la peau (carcinomes et mélanomes). Leur incidence a fortement augmenté depuis 20 ans.

« Avec 10 000 cas et près de 2 000 décès par an, le mélanome cutané est l’un des cancers qui a connu la plus forte augmentation ces dernières années en France » (source Ministère des Affaires sociales et de la Santé).

Quant aux UV artificiels, c’est une fausse bonne idée pour « préparer sa peau au soleil ». Ils ne font que se cumuler aux rayons du soleil et accroissent le risque de cancer cutané. Les UV artificiels réclament autant d’attention que les UV naturels, ainsi que le rappellent les différentes communications officielles de l’institut national du cancer.

Les personnes les plus exposées

Dès le plus jeune âge, en raison de la finesse et de l’immaturité de leur peau, les enfants sont plus vulnérables aux rayons UV. Des expositions prolongées au soleil pendant l’enfance sont la principale cause de mélanome à l’âge adulte.

Les types de peaux (ou phototypes) sont inégaux face au soleil. Les personnes de phototype 1 et 2 (peau très claire, cheveux roux ou blonds, taches de rousseur…) sont plus sensibles aux effets nocifs des rayons. La présence de nombreux grains de beauté, de lésions cutanées douteuses ou des antécédents familiaux de cancers cutanés sont également à surveiller. Les personnes présentant ces risques doivent consulter leur médecin traitant ou un dermatologue.

Conseils et bonnes pratiques pour avoir bonne mine en protégeant sa peau

Préserver une peau en bonne santé tout en profitant des bienfaits du soleil passe par une bonne prévention. Une peau bien hydratée vieillit moins vite ! La crème solaire présente le double avantage de protéger et d’hydrater en même temps.

Enduisez-vous de produit solaire le plus régulièrement possible et choisissez un indice adapté à votre type de peau, mais ne vous contentez pas de cette unique protection. Même si les nouveaux produits solaires sont à la fois anti-UVA et UVB et qu’ils filtrent au moins 95 % des UVB, aucun ne fait « écran total », appellation qui n’est d’ailleurs plus autorisée en France.

Évitez toute exposition directe quand le soleil est à son zénith, entre 12h et 16h. Restez à l’ombre et couvrez-vous, c’est le minimum pour limiter les effets néfastes des rayons.

Limitez les expositions au soleil pour laisser à la peau le temps de se régénérer.

risque-solaire-les-bons-reflexes-2016, risques solaires, protection solaire, UVB, UVA

Bon à savoir

Le bon usage des produits solaires

Deux protections valent mieux qu’une ! Choisissez un produit qui protège à la fois des UVA et des UVB, avec un indice (ou FPS, facteur de protection solaire) adapté à votre type de peau et aux zones corporelles : les crèmes sont plutôt utilisées pour le visage, les sticks pour les lèvres, le nez et le contour des yeux et les laits, les sprays et les gels pour le corps. Répartissez le produit abondamment et de façon homogène sur tout le corps et au minimum toutes les deux heures, davantage en cas de baignade. Enfin, pensez à vérifier la date de péremption.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*