Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Le parcours de soins coordonnés : un choix de raison

Choisir un médecin traitant permet d’entrer dans le parcours de soins coordonnés. Ce dispositif est la garantie d’un remboursement normal des dépenses de santé et d’un bon suivi médical. Comment déclarer son médecin traitant ? Quel est son rôle ? Quelles sont les règles de remboursement ?

Feuille pour déclaration de choix du médecin traitant

Mieux soigné et mieux remboursé : il n’y a que des avantages à opter pour le parcours de soins coordonnés. Le principe de ce dispositif est simple : il vous suffit de choisir un médecin traitant qui sera alors le pivot central de votre santé. Car le rôle de ce médecin est multiple. C’est lui qui vous soigne habituellement mais il a également la charge de coordonner votre parcours de soins, c’est-à-dire qu’il vous oriente si besoin vers d’autres professionnels de santé comme des médecins spécialistes. Le médecin traitant a aussi pour mission de gérer et de mettre à jour votre dossier médical qui regroupe toutes les informations concernant votre état de santé et vos soins (résultats d’examens, diagnostics, traitements, allergies…). Enfin, il a un rôle important en matière de prévention et de dépistage, il organise en particulier le suivi de vos vaccinations. Et cela donne des résultats ! Le taux de couverture vaccinale des personnes de 65 ans et plus ayant déclaré un médecin traitant est ainsi de 67% contre 63% pour l’ensemble de cette population.

Choisir son médecin traitant

Généraliste ou spécialiste, conventionné ou non, exerçant seul, au sein d’un cabinet, d’un centre de santé ou à l’hôpital… Le choix de votre médecin traitant est entièrement libre, vous opterez pour celui qui vous connait le mieux, dont le cabinet se situe à proximité de votre domicile, de votre travail… Si votre médecin télétransmet, il peut le faire en direct avec vous au moment d’une consultation, l’opération ne lui prendra que quelques minutes.

Si votre médecin ne télétransmet pas, vous remplirez avec lui le formulaire de « déclaration de médecin traitant » (formulaire n° S3704) que vous enverrez ensuite à votre caisse d’Assurance Maladie. Cette démarche peut aussi être faite sur Internet si votre médecin vous le propose. Vous souhaitez changer de médecin traitant ? Là encore, vous êtes libre de le faire quand vous le souhaitez et sans avoir à le justifier. Il vous suffit de faire une nouvelle déclaration, elle annulera la précédente. De plus, il n’est pas nécessaire d’informer votre ancien médecin traitant de ce changement.

Le remboursement de vos consultations

Le parcours de soins coordonnés, c’est la garantie d’un remboursement normal de vos dépenses de santé. Si vous consultez un cardiologue par exemple, orienté dans le cadre du parcours de soins coordonnés par votre médecin traitant, vous bénéficiez d’un taux de remboursement de 70 % du tarif conventionnel. En revanche, si vous consultez un spécialiste ou un généraliste sans être orienté par votre médecin traitant, ce taux ne sera que de 30%. Sachez par ailleurs que vous restez dans le parcours de soins coordonnés si vous consultez le remplaçant de votre médecin traitant, si vous allez voir un médecin en déplacement ou – évidemment – en cas d’urgence.

Dans tous les cas, les gynécologues, ophtalmologues, psychiatres (si vous avez entre 16 et 25 ans) et stomatologues peuvent être consultés sans orientation du médecin traitant. Le parcours de soins coordonnés ne concerne pas les chirurgiens-dentistes et les sages-femmes. Enfin, les enfants de moins de 16 ans ne sont pas concernés par le parcours de soins coordonnés.

Lire aussi 

>>> Le parcours de soins coordonnés, le dossier d’ameli.fr

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

3 commentaires pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*