Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Témoignages d’assurés venus s’informer sur le stand rose

Échanges sur le cancer du sein au salon Joséphine, quartier de la Goutte d'Or© Cpam Paris – Brigitte Postec

Échanges sur le cancer du sein au salon Joséphine, quartier de la Goutte d’Or
© Cpam Paris – Brigitte Postec

Patricia 63 ans, assurée à l’agence Quartier Saint-Martin (Xe)

Parler avec les conseillers m’a rappelé l’intérêt de passer les mammographies tous les deux ans. Le dépistage organisé, ça permet d’avoir une prise en charge par la Sécu et d’avoir la double lecture de la radiographie. En ce qui me concerne, j’ai déjà répondu favorablement plusieurs fois au courrier d’invitation.

Catherine 47 ans, assurée à l’agence Quartier Saint-Martin (Xe)

Je n’ai pas encore 50 ans, mais je suis déjà suivie par mon médecin. Quand j’aurai 50 ans, c’est bientôt, je recevrai mon invitation pour le dépistage, et j’irai. Je trouve normal que l’Assurance Maladie s’empare de ce sujet de santé publique et favorise le dépistage. Chaque année, les quartiers s’habillent de rose, et nous, les femmes, sommes incitées à prendre soin de nous en réalisant les examens de dépistage. C’est ça, Octobre rose.

Adelaziz, 64 ans, assuré à l’agence Olympiades (XIIIe)

L’action de prévention dans mon agence, je suis pour à 100%. J’ai une amie de 49 ans, qui va bientôt recevoir son invitation. Je lui prends la documentation, pour qu’elle soit bien informée. Je me sens très concerné par tout ça car ma femme est en chimio pour un cancer des deux seins qui a été découvert grâce au dépistage organisé. Donc j’en parle autour de moi.

Nay, 60 ans, assurée à l’agence Olympiades (XIIIe)

J’ai déjà passé plusieurs mammographies. Avant j’y allais accompagnée de ma fille. Maintenant je connais bien le principe, alors j’y vais seule. Toutes les femmes concernées devraient passer ce contrôle. C’est bien d’avoir choisi la couleur rose car elle attire l’œil.

Nadia 56 ans, assurée à l’agence Flandre (XIXe)

Ça fait deux fois que je passe la mammographie de dépistage. Je l’ai faite chez un radiologue agréé. On m’a envoyé le résultat à domicile. Les médecins n’ont rien décelé et j’ai été rassurée. La Sécu a pris en charge l’examen et donc je n’ai pas fait l’avance des frais. J’attends la prochaine invitation dans moins de deux ans pour refaire une mammo.

Samia, 52 ans, assurée à l’agence Flandre (XIXe)

Les conseillers m’ont rappelé l’intérêt de passer la mammographie et dans quelles conditions elle doit être pratiquée. Elle permet de déceler les éventuelles tumeurs le plus tôt possible, pour ensuite avoir rapidement un traitement. Je conseillerai l’examen aux femmes de mon entourage.

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*