Dépistage du cancer colorectal, Mars bleu
Points clés
  • Détecté tôt, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10.
  • Le dépistage consiste à prélever des échantillons de selles chez soi et de les envoyer par la poste pour analyses.
  • Le test immunologique est remis par le médecin traitant à l’occasion d’une consultation. Il est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Mars bleu : dépistage organisé du cancer colorectal

La campagne Mars bleu en faveur de la lutte contre le cancer colorectal a commencé. Elle permet de rappeler que le test de dépistage est très simple. Dépisté tôt ce cancer peut être guéri dans 9 cas sur 10.

Un mois pour sensibiliser le public au dépistage organisé

Le mois de mars est à nouveau l’occasion de sensibiliser le public au programme de dépistage organisé du cancer colorectal avec la campagne « Mars Bleu », lancée par l’Institut national du cancer (Inca). Le cancer colorectal reste encore un cancer méconnu et trop souvent tabou. Il est le 2e cancer en termes de mortalité après le cancer du poumon. Il est responsable de près de 18 000 décès chaque année en France. Ce cancer survient majoritairement après 50 ans. Plus ce cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont grandes et moins lourds sont les traitements.

Un peu plus de dix-huit mois après l’arrivée des tests immunologiques le bilan est très encourageant. Le taux de positivité a doublé et 60 % des coloscopies détectent une anomalie.

Dépistage du cancer colorectal : qui ? Quand ? Comment ?

 (source : Institut national du cancer)

L’intérêt du dépistage organisé

Le test, réalisé tous les 2 ans, permet de détecter un cancer à un stade précoce et d’augmenter les chances de guérison. Grâce à ce dépistage, on peut aussi repérer un polype avant qu’il n’évolue en cancer.

Tous les deux ans, les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans sont invités par courrier à consulter leur médecin traitant pour réaliser un test de dépistage. Le médecin évalue le mode de dépistage ou de suivi le mieux adapté à chaque personne.

Le test immunologique de dépistage du cancer colorectal est indiqué pour les personnes dites « à risque moyen » pour lesquelles seul l’âge constitue un facteur de risque ; 95% des cancers colorectaux apparaissent après 50 ans. Le médecin rappelle les enjeux, les limites, remet le test et explique comment le réaliser à domicile.

L’Assurance Maladie partenaire de Mars bleu

Dès le 6 mars, la Cpam de Paris ira à la rencontre des assurés pour informer sur le dépistage organisé. Elle sera présente sur des stands d’information avec les principaux partenaires de Mars bleu : Adeca75, la Ligue contre le cancer, ARC 75, et les mairies d’arrondissement accueillant les stands d’information.

  • 6 et 7 mars, de 9h à 16h : Agence de Flandre de la Cpam de Paris (74bis rue Archereau – 75019 Paris)
  • 8 mars, de 13 à 17h : Centre commercial Masséna (Place de Vénétie – 75013 Paris)
  • 20 au 22 mars, 9h à 16h30 : Hôpital des Peupliers (8 Place de l’Abbé Georges Hénocque – 75013 Paris 75013 Paris)
  • 23 mars : marché de Joinville (75019 Paris)
  • 31 mars : marché de la Place des Fêtes (75019 Paris)

Et le 16 mars, de 10h30 à 17h, venez visiter l’exposition du Colon tour, structure gonflable de 12 mètres représentant l’intérieur d’un colon (Hôpital Jean-Jaurès – 9-21 Sente des Dorées – 75019 Paris).

 

Dépistage du cancer colorectal : mode d’emploi du test

(source : Institut national du cancer)

Bon à savoir

Mars bleu, dépistage organisé cancer, cancer colorectalLe test immunologique : simple et efficace

Le test immunologique sert à déceler la présence de sang humain dans les selles. Le dépistage consiste à prélever des échantillons de selles chez soi et à les envoyer par la poste pour analyses. Il n'est donc pas question d'examens invasifs désagréables et il n'est même pas besoin de se déplacer. Ce test vous est remis par votre médecin traitant à l’occasion d’une consultation. Il est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. >>> le dépliant « Mode d’emploi du test immunologique » (PDF – 330 Ko)
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*