Points clés
  • Les médicaments génériques ont la même composition qualitative et quantitative en substances actives que les médicaments de base (également appelé princeps), et la même forme pharmaceutique.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

La prescription de médicaments génériques par le médecin généraliste

sous ordonnance sur symbole valid vertDepuis les premières campagnes visant à intégrer les médicaments génériques dans les habitudes de santé des Français, les messages sur ces médicaments restent inchangés : ils ont exactement la même composition qualitative et quantitative en substances actives que les médicaments de base (également appelé princeps), et la même forme pharmaceutique. Ce qui change ? Le nom, le goût, la couleur, et le prix. Des messages également véhiculés par les médecins prescripteurs. Le point avec un médecin généraliste dans le 13e arrondissement à Paris.

Les médicaments génériques ont-ils apporté des changements dans votre pratique et votre manière de prescrire des médicaments ?

Non, cela ne change rien. Le seul véritable changement se situe au niveau de la dénomination du médicament : nous sommes passés des noms commerciaux des médicaments aux noms des molécules que nous ne maîtrisions pas forcément. Nous avons donc dû tout réapprendre rapidement.

Cette évolution de dénomination a-t-elle été simple pour vous ?

Femme lisant la notice des médicaments génériquesOui. Lorsqu’on est informatisé, comme dans mon cas et dans le cas de nombreux médecins, il est très simple de prescrire des génériques sans se perdre. En revanche, il faut rappeler aux patients quelle molécule correspond à quel médicament de marque : en général, ils ne connaissent que le nom commercial du médicament. C’est important, surtout pour les personnes âgées qui ont leur routine et qui peuvent se tromper.

Comment les patients réagissent-ils ?

Les réactions sont très variables ! Certains patients sont très réceptifs, d’autres ne souhaitent pas que je prescrive des médicaments génériques. Mais généralement, ça se passe très bien. Il faut être pédagogue et expliquer qu’ils ne risquent rien.

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*