Couverture dépliant retour à domicile après un accouchement, sortir de la maternité
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Jeunes mamans : sortir de la maternité en douceur

Un retour à domicile en douceur après un accouchement ? Pensez au nouveau service d’accompagnement de l’Assurance Maladie.
L’Assurance Maladie propose aux jeunes mamans d’être accompagnées après leur accouchement pour sortir de la maternité et revenir à la maison dans les meilleures conditions après la naissance de leur enfant. Elles peuvent bénéficier d’un suivi personnalisé à domicile dispensé par une sage-femme libérale. Ce suivi est adapté à leur état de santé ainsi qu’à celui de leur bébé.

Avec le service de retour à domicile, l’Assurance Maladie entend répondre à une volonté croissante des patientes de plus en plus attentives à conserver leur autonomie et leur qualité de vie. En effet, selon une enquête réalisée par le Collectif interassociatif autour de la naissance (Ciane) près de 40% des femmes ont trouvé leur hospitalisation trop longue et se plaignent du défaut d’accompagnement au moment de la sortie de la maternité.
Proposer le retour à domicile après un accouchement, c’est également un moyen d’adapter et renforcer le suivi post hospitalisation par des professionnels de santé libéraux et fluidifier ainsi le parcours ville-hôpital. Enfin, ce service constitue une réelle alternative pour offrir une prise en charge personnalisée et réserver l’hospitalisation à ceux qui en ont le plus besoin.

Ce service existe depuis la mi-septembre 2012. Il est proposé aux futures mamans suivies dans les maternités de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) : Cochin-Port Royal, La Pitié Salpêtrière, Robert Debré, Armand Trousseau, Tenon, Lariboisière, Necker et l’Institut mutualiste Montsouris.
Début 2014, ce service sera proposé à Bichat.

Qui peut bénéficier du service de retour à domicile ?
Toutes les femmes majeures affiliées au régime général de l’Assurance Maladie à Paris et ayant donné naissance à un enfant unique lors d’un accouchement sans complications qui ne nécessite pas de séjour prolongé en milieu hospitalier.
Ce service est sans engagement de la part la maman. Elle peut y renoncer à tout moment sans incidence sur la prise en charge  des prestations dont elle bénéficie dans le cadre de sa maternité.

Comment bénéficier du service de retour à domicile ?
Une présentation de ce service est réalisée dans les maternités concernées lors de la consultation du 8ème mois de grossesse. C’est l’équipe médicale qui, au regard de l’état de santé de la patiente au moment de l’accouchement, décidera si la mère peut regagner son domicile et pourra bénéficier de cette prestation.
Après la naissance de l’enfant et sur orientation de l’équipe médicale, un conseiller de l’Assurance Maladie rencontre la maman avant sa sortie de la maternité et lui propose de la mettre en relation avec une sage-femme qui exerce en ville -qu’elle aura elle-même préalablement choisie- pour bénéficier d’un suivi personnalisé à domicile.
Dès lors que la maman sollicite cette prestation, c’est le conseiller de l’Assurance Maladie qui prend en charge toutes les démarches : il contacte la sage-femme et planifie un rendez-vous le lendemain du retour au domicile.
Le conseiller de l’Assurance Maladie reste disponible à tout moment pour répondre aux questions, s’assurer de la réalisation de la prestation dans les meilleures conditions mais également pour réaliser un bilan téléphonique lorsque cet accompagnement prend fin, 12 jours après la sortie de la maternité.

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

3 commentaires pour cet article

  • C’est avec beaucoup de joie que je lis cet article, car je trouvais vraiment dommage que le retour à la maison après un accouchement qui s’est bien passé ne soit pas encouragé en France. Je l’ai fait deux fois après les 5 heures de précaution après l’accouchement et j’ai été suivie avec bonheur par une sage-femme à la maison en 1990 et 1994 quand je vivais en Allemagne. Surtout, pour le 2e enfant, mon aîné ne s’est presque pas rendu compte de ma courte absence et il s’est « impliqué » aussitôt pour sa soeur. J’en garde un souvenir vraiment émouvant et je suis fière d’avoir pu tout « contrôler » à ma façon autour de ces naissances et l’allaitement. Je souhaite aux futures mamans de vivre également ces moments forts pour les parents et les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*