prise en charge du diabète
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

L’éducation thérapeutique, un complément utile à la prise en charge du diabète

Comprendre les mécanismes de la maladie pour comprendre et mieux vivre avec le diabète © G. Schaeffer – Cpam Paris – novembre 2013

Comprendre les mécanismes de la maladie pour comprendre et mieux vivre avec le diabète
© G. Schaeffer – Cpam Paris – novembre 2013

Destinés aux patients diabétiques, les ateliers thérapeutiques sont un bon moyen de devenir acteur de la prise en charge du diabète et d’éviter ainsi les complications. Ils se déclinent en entretiens individuels et cinq séances de groupes.

Les médecins les recommandent, les patients les plébiscitent. Organisés par la Cpam de Paris, les ateliers thérapeutiques aident les personnes souffrant d’un diabète de type 2 à mieux comprendre leur maladie afin d’adopter un mode de vie adapté et d’assurer une meilleure prise en charge du diabète. « L’éducation thérapeutique s’est développée dans toutes les maladies chroniques comme l’asthme et les maladies cardiovasculaires, précise le docteur Brigitte Varsat, médecin du département des Examens périodiques de santé. Le but est d’aider le patient à devenir acteur de sa prise en charge et faire ainsi baisser la fréquence des complications. » Avec en France, 2,9 millions de diabétiques traités (chiffres 2010) « sans compter ceux qui s’ignorent », le diabète de type 2 est une maladie largement répandue et en pleine progression « en partie à cause des modifications de notre mode de vie et de notre alimentation ». Par ailleurs, il peut être à l’origine de complications sévères : cécité, accident vasculaire, amputation, insuffisance rénale…

Proposés à tous les diabétiques de type 2 âgés de 30 à 75 ans à l’issue de l’examen périodique de santé, les ateliers thérapeutiques sont dispensés à de petits groupes de 6 à 10 personnes. Précédées et suivies par trois entretiens individuels, cinq séances de 2 heures 30 permettent d’expliquer ce qui se passe dans le corps « avec des mots simples et des métaphores », d’insister sur l’importance de l’activité physique, de l’équilibre alimentaire, du respect du traitement médicamenteux… « On veut faire comprendre que la prise en charge du diabète ressemble à un tabouret à trois pieds, résume le docteur Varsat. Le premier pied représente l’alimentation ; le second, l’activité physique ; le troisième, le traitement. Un pied est trop court et tout l’ensemble est instable. »

L’an dernier, à Paris, 158 personnes ont bénéficié des ateliers thérapeutiques et les résultats sont excellents : la quasi-totalité des patients (99 %) s’en dit satisfaite et plus de 9 sur 10 affirment avoir modifié depuis leurs habitudes de vie. Ces ateliers complètent l’accompagnement proposé par sophia. Ce service gratuit permet aux personnes souffrant de maladies chroniques de recevoir régulièrement de l’information, de partager leurs expériences avec d’autres, de bénéficier d’écoute et de conseils téléphoniques.

>>> Bénéficier des ateliers thérapeutiques

Pour bénéficier de ces ateliers, il est indispensable de prendre d’abord rendez-vous pour un examen périodique de santé gratuit :

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

4 commentaires pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*